Concours Eurovision de la chanson 1975

Le Concours Eurovision de la chanson 1975 fut la vingtième édition du concours. Il se déroula le samedi 22 mars 1975, à Stockholm, en Suède. Il fut remporté par les Pas-Bays, avec la chanson Ding-a-dong, interprétée par Teach-In. Le Royaume-Uni termina deuxième et l'Italie, troisième[1].

Concours Eurovision de la chanson 1975
Dates
Finale 22 mars 1975
Retransmission
Lieu St Eriksmässan Älvsjö
Stockholm, Suède
Présentateur(s) Karin Falck
Directeur musical Mats Olsson
Superviseur exécutif Clifford Brown
Télédiffuseur hôte SR
Ouverture Histoire de la Suède
Entracte The World of John Bauer
Participants
Nombre de participants 19
Débuts Turquie
Retour France
Malte
Retrait Grèce
  • Pays participants
  • Pays ayant participé dans le passé, mais pas en 1975
Résultat
Chanson gagnante Ding-a-dong
par Teach-In
Pays-Bas
Système de vote Chaque pays attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses 10 chansons favorites.
Nul point Aucun

Organisation

La Suède, qui avait remporté l'édition 1974 avec le groupe Abba et la chanson Waterloo, se chargea de l’organisation de l’édition 1975[1].

Les mesures de sécurité durent être considérablement renforcées, à la suite de menaces terroristes émises par la RAF. Finalement, ce fut l'ambassade de la République Fédérale d'Allemagne à Stockholm qui fut victime, un mois plus tard, de l'attentat et d'une sanglante prise d'otages.

Les dirigeants de la télévision publique suédoise se montrèrent mécontents des coûts élevés de l'organisation et voulurent partager équitablement les frais entre tous les pays participants. Mais les pourparlers avec ces derniers échouèrent et la SR dut régler seule la facture[2]. Des vives protestations eurent lieu ensuite dans l'opinion publique suédoise, à l'annonce des sommes dépensées. Des opposants dénoncèrent le caractère commercial du concours et tinrent en parallèle un festival alternatif à Stockholm[3].

Le tirage au sort des ordres de passage eut lieu le 24 janvier 1975, au siège de l'UER, à Genève. Les répétitions débutèrent le mercredi 19 mars 1975, trois jours avant la finale[2].

Pays participants

Dix-neuf pays participèrent au vingtième concours, un nouveau record.

La France et Malte firent leur retour. La Turquie fit ses débuts. La Grèce se retira par mesure de protestation envers la participation de la Turquie et surtout, envers l'invasion de l'île de Chypre par l'armée turque[4].

Format

Le St Eriksmässan Älvsjö, à Stockholm.

Le concours eut lieu au St Eriksmässan Älvsjö, à Stockholm[4], une salle d'exposition inaugurée en 1971.

L’orchestre était dans une fosse, au pied de la scène. Celle-ci comportait un arrière-fond bleu foncé, devant lequel étaient posés cinq panneaux mobiles de forme trapézoïdale. Ces panneaux étaient dans un dégradé de couleurs, allant du bleu foncé au blanc. Ils étaient en outre parcourus par des bandes bleu ciel, bleu foncé et argentées.

Le programme dura près de deux heures et douze minutes. Ce fut la première fois dans l'histoire du concours que la retransmission dépassa la durée de deux heures.

Vidéo introductive et cartes postales

La vidéo introductive présenta plusieurs tableaux humoristiques, résumant différents stéréotypes sur la Suède. Furent montrés successivement un homme préhistorique portant la dépouille d'un ours, un Viking traînant sa femme par les cheveux, le roi Gustave II Adolphe mourant à la bataille de Lützen, le comte Axel de Fersen contant fleurette à la reine Marie-Antoinette, des paysans en costume folklorique, un mannequin blond posant en bikini, un supporter regardant un match de hockey sur glace et finalement, un participant à une course de ski. La vidéo se conclut par quelques vues touristiques de Stockholm.

Les cartes postales montrèrent les artistes participant à un atelier de peinture. Sur une toile blanche, ils furent amenés à se peindre eux-mêmes avec le drapeau de leur pays.

Déroulement

La présentatrice de la soirée fut Karin Falck[4]. Elle s'adressa aux téléspectateurs en suédois, en anglais et en français. Elle rencontra quelques difficultés avec ces deux langues, allant jusqu'à s'exclamer durant le vote : « How much is seven in France ? »

Elle accueillit les téléspectateurs par ces mots : « Si je ne défaille pas en vous voyant tous ainsi, c'est sans doute parce que je suis tellement heureuse de pouvoir vous souhaiter chaleureusement la bienvenue à ce Concours Eurovision de la chanson ! » Elle poursuivit en citant le sportif français Jean-Claude Killy : « La vie n'a qu'un charme vrai et c'est celui du jeu. » Dans son introduction en anglais, elle cita le poète danois Piet Hein : « Prendre le plaisir pour simplement du plaisir / Et le sérieux, sérieusement / Montre clairement qu’aucun des deux n’est vraiment insincère. »

L'orchestre était dirigé par Mats Olsson[4].

Chansons

Dix-neuf chansons concoururent pour la victoire.

L'un des représentants irlandais, Jimmy Swarbriggs, fut victime de la grippe durant les répétitions, mais parvint néanmoins à se rétablir pour la finale[5].

Les représentants anglais, les Shadows, étaient alors le groupe instrumental ayant remporté le plus de succès dans l'histoire du disque. Ils avaient déjà accompagné Cliff Richard sur la scène du concours en 1973. Lors de leur prestation, le chanteur Bruce Welch oublia les paroles de la deuxième strophe, soulignant son erreur d'un « I knew it !»[6].

La chanson portugaise, Madrugada, était un hommage rendu à la Révolution des Œillets, qui avait eu lieu l'année précédente. Les responsables du concours eurent le plus grand mal à décourager le représentant portugais, Duarte Mendes, à monter sur scène avec son uniforme et son fusil[6].

Chefs d'orchestre

Harry van Hoof (en) Colman Pearce (en) Jean Musy Rainer Pietsch (de) Phil Coulter Carsten Klouman (en)
Peter Jacques Mario Rijavec (sl) Alyn Ainsworth Vince Tempera Francis Bay Eldad Shrem
Timur Selçuk (en) André Popp Ossi Runne (en) Pedro Osório (pt) Juan Carlos Calderón Lars Samuelson (en)
Natale Massara (it)

Le chef d'orchestre allemand, Rainer Pietsch (de), se fit particulièrement remarquer. Il frappa violemment du pied le podium, pour donner le départ de la chanson allemande.

Entracte

Le spectacle d'entracte fut une vidéo, intitulée « The World of John Bauer ». Il s'agit d'une succession d'images, parcourant différents tableaux du peintre suédois John Bauer, tous exposés au musée de Jönköping, ville natale de l'artiste. L'accompagnement musical fut interprété en direct par l'orchestre.

Coulisses

Durant le vote, la caméra fit plusieurs gros plans sur les artistes. Apparurent notamment Géraldine, les Shadows et Teach-In.

Vote

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Les différents jurys furent contactés par téléphone, selon l'ordre de passage des pays participants.

Le système de vote fut à nouveau modifié. Les jurys étaient désormais composés de onze membres. Six devaient avoir entre 16 et 26 ans, cinq entre 26 et 55 ans[6]. Chaque juré devait attribuer entre un et cinq points à chaque chanson (sauf évidemment celle de son pays). Il lui était interdit de s'abstenir.

Le président du jury devait ensuite additionner les points des jurés et classer les chansons selon ces résultats. Les dix chansons préférées des jurés recevaient alors dans l'ordre 12, 10, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point de la part du jury. Les résultats furent énoncés oralement, selon l'ordre de passage des pays participants[4].

Les premiers "douze points" de l'histoire du concours furent attribués par les Pays-Bas au Luxembourg.

Cette nouvelle procédure se révéla plus longue, mais plus juste et plus excitante dans son déroulement[7]. Ce système de vote a connu de légères modifications dans l'énonciation des résultats, en 1980, en 2006, et en 2016, année depuis laquelle les points attribués par pays sont doublés, employant un classement pour le jury et un classement pour le public.

Le superviseur délégué sur place par l'UER fut Clifford Brown[4].

Le vote ne connut que deux hiatus. Premièrement, une communication difficile à établir avec le jury israélien à Jérusalem. Deuxièmement, un problème d'affichage momentané du tableau. Lorsque la porte-parole du jury monégasque attribua trois points à la Turquie, ceux-ci furent affichés en lieu et place du score israélien. La correction prit de longs instants, poussant Karin Falck à plaisanter : « I think we'll have to write it on a paper ! »

Le Luxembourg prit la tête du vote, avant d'être rapidement dépassé par le Royaume-Uni. Ceux-ci furent rattrapés par les Pays-Bas, lorsque le jury anglais attribua ses "douze points" à la chanson néerlandaise. Ce n'est qu'à la fin du vote que les Pays-Bas prirent définitivement l'avantage.

Résultats

Ce fut la quatrième victoire des Pays-Bas[8]. Ce fut la première fois dans l'histoire du concours que la chanson interprétée en premier lieu remporta la victoire[2].

Les auteurs et compositeurs de Ding-a-dong, Wil Luikinga, Eddy Owens et Dick Bakker reçurent la médaille du grand prix, des mains de Henrik Hahr, secrétaire-général de l’UER. Karin Falck conclut la retransmission sur ces mots : « Quelque part au fond de nous, nous sommes toujours ensemble. Bonsoir ! »

La Turquie devint le cinquième pays de l'histoire du concours à terminer à la dernière place lors de ses débuts, après l'Autriche, en 1957 ; Monaco, en 1959 ; le Portugal, en 1964 et Malte, en 1971.

Ordre Pays Artiste(s) Chanson Langue Place Points
01 Pays-BasTeach-InDing-a-dongAnglais1152
02 IrlandeThe Swarbriggs (en)That's What Friends Are ForAnglais968
03 FranceNicole RieuEt bonjour à toi l'artisteFrançais491
04 AllemagneJoy FlemingEin Lied kann eine Brücke seinAllemand, anglais1715
05 LuxembourgGéraldineToiFrançais584
06 NorvègeEllen NikolaysenTouch My Life (With Summer)Anglais1811
07 SuisseSimone DrexelMikadoAllemand677
08 YougoslaviePepel In KriDan ljubezniSlovène1322
09 Royaume-UniThe ShadowsLet Me Be The OneAnglais2138
10 MalteRenato (en)Singing This SongAnglais1232
11 BelgiqueAnn ChristyGelukkig zijnNéerlandais, anglais1517
12 IsraëlShlomo ArtziAt Va'Ani
(את ואני)
Hébreu1140
13 TurquieSemiha YankıSeninle bir dakikaTurc193
14 MonacoSophieUne chanson c'est une lettreFrançais1322
15 FinlandePihasoittajat (en)Old Man FiddleAnglais774
16 PortugalDuarte Mendes (en)MadrugadaPortugais1616
17 EspagneSergio y Estíbaliz (en)Tú volverásEspagnol1053
18 SuèdeLars BerghagenJennie, JennieAnglais872
19 ItalieWess et Dori GhezziEraItalien3115

Anciens participants

Artiste Pays Année(s) précédente(s)
Ellen Nikolaysen Norvège 1973, 1974 (comme membre des Bendik Singers)

Ellen Nikolaysen partage avec Lys Assia, Corry Brokken et Udo Jürgens, la distinction d'avoir participé au concours, trois années consécutives.

Tableau des votes

Points attribués
Total
Pays
Pays-Bas  858101268121231241010712121152
Irlande 6 6471641214310468
France 812 38727171288891
Allemagne  83415
Luxembourg 12103 7356558641084
Norvège 2 2711
Suisse 7210621 56875421277
Yougoslavie 342 51722
Royaume-Uni 431210127812 8101012751053138
Malte 185242 71232
Belgique 573 217
Israël 1011115211 636240
Turquie  33
Monaco 34212 23522
Finlande 512610125488 1374
Portugal 212 216
Espagne 7535444348 653
Suède 7781672386665 72
Italie 644361010101065101121071 115
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  • Jury

Douze points

NombreRécipiendaireVotant(s)
6 Pays-Bas} Espagne, Israël, Malte, Norvège, Royaume-Uni, Suède
4 Royaume-Uni France, Luxembourg, Monaco, Yougoslavie
2 Finlande Allemagne, Suisse
France Irlande, Portugal
1 Irlande Belgique
Italie Finlande
Luxembourg Pays-Bas
Portugal Turquie
Suisse Italie

Télédiffuseurs

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s) Porte-parole
Allemagne ARD Deutsches Fernsehen Werner Veigel ?
Deutschlandfunk Wolf Mittler
Belgique RTB Paule Herreman Staf Van Berendoncks
RTB La Première Jacques Bauduin
BRT Herman Verelst
BRT Radio 1 Nand Baert & Jan Theys
Espagne TVE1 José Luis Uribarri José María Íñigo
Finlande YLE TV1 Heikki Seppälä Kaarina Pönniö
YLE Radio 1 Jertta Blomstedt
France TF1 Georges de Caunes ?
Irlande RTÉ Radio 1 John Skehan Brendan Balfe
RTÉ Television Mike Murphy
Israël Télévision Israélienne pas de commentateur Yitzhak Shim'oni
Italie Programma Nazionale Silvio Noto Anna Maria Gambineri
Luxembourg RTL Télé-Luxembourg Jacques Navadic ?
RTL Radio Camillo Felgen
Malte MTV Norman Hamilton ?
Monaco Télé Monte Carlo Georges de Caunes Carole Chabrier
Norvège NRK John Andreassen Sverre Christophersen
NRK P1 Erik Heyerdahl
Pays-Bas Nederland 1 Willem Duys Dick van Bommel
Portugal RTP1 Júlio Isidro Ana Zanatti
RDP Antena 1 Amadeu Meireles
Royaume-Uni BBC1 Pete Murray Ray Moore
BBC Radio 2 Terry Wogan
Suède SR TV1 Åke Strömmer Sven Lindahl
SR P3 Ursula Richter
Suisse TSR Georges Hardy Michel Stocker
TV DSR Theodor Haller
TSI Giovanni Bertini
Turquie TRT Bülend Özveren Bülent Osma
TRT Radyo 1 Şebnem Savaşçı
Yougoslavie TVB 1 Milovan Ilić Dragana Marković
TVZ 2 Oliver Mlakar
TVL 2 Tomaž Terček

Le concours fut diffusé au total dans trente-quatre pays, ce compris le Chili, la Corée du Sud, Hong Kong, l'Islande, le Japon, la Jordanie et l'Union soviétique[2].

Notes et références

  1. KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.60.
  2. http://www.eurovision.tv/page/news?id=76303&_t=recalling_swedens_first_staging_of_the_contest_in_1975
  3. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1956-1980, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.14.
  4. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=291#About%20the%20show
  5. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.61.
  6. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.62.
  7. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.63.
  8. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=291#Scoreboard
  • Portail de l’Eurovision
  • Portail des années 1970
  • Portail de Stockholm
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.