Concours Eurovision de la chanson 1977

Le Concours Eurovision de la chanson 1977 fut la vingt-deuxième édition du concours. Il se déroula le samedi 7 mai 1977, à Londres, au Royaume-Uni. Il fut remporté par la France, avec la chanson L'Oiseau et l'Enfant, interprétée par Marie Myriam. Le Royaume-Uni, pays hôte, termina deuxième et l'Irlande, troisième[1].

Concours Eurovision de la chanson 1977
Dates
Finale
Retransmission
Lieu Wembley Conference Centre (en)
Londres, Royaume-Uni
Présentateur(s) Angela Rippon (en)
Directeur musical Ronnie Hazlehurst
Superviseur exécutif Clifford Brown
Télédiffuseur hôte BBC
Ouverture Vues du Royaume-Uni
Entracte Mr. Acker Bilk et ses Paramount Jazz Men
Participants
Nombre de participants 18
Débuts Aucun
Retour Suède
Retrait Yougoslavie
  • Pays participants
  • Pays ayant participé dans le passé, mais pas en 1977
Résultat
Chanson gagnante L'Oiseau et l'enfant
par Marie Myriam
France
Système de vote Chaque pays attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses 10 chansons favorites.
Nul point Aucun

Organisation

Le Royaume-Uni, ayant remporté l'édition 1976, se chargea de l’organisation de l’édition 1977[1].

La date initialement fixée pour la finale était le samedi 2 avril 1977. Mais les caméramans et les techniciens de la BBC se mirent en grève, paralysant toute l'organisation du concours. La finale nationale britannique ne put même pas être diffusée. L'édition 1977 menaçant d'être annulée, les responsables de la télévision publique néerlandaise proposèrent de se charger de son organisation. Cependant les syndicats et les techniciens néerlandais se déclarèrent solidaires de leurs collègues britanniques et menacèrent de se mettre en grève à leur tour. Finalement, un arrangement finit par être trouvé et la date du concours fut reportée de cinq semaines[1].

Pays participants

Dix-huit pays participèrent au vingt-deuxième concours.

La Suède fit son retour. À la suite de ses mauvais résultats aux éditions précédentes du concours, la Yougoslavie décida de se retirer, pour ne revenir qu'en 1981[1].

La Tunisie s'était inscrite pour faire ses débuts, mais se retira au dernier moment, sans donner plus d'explications[2].

Format

Le concours eut lieu au Wembley Conference Centre (en), à Londres[2], un centre de conférence, inauguré en 1977 et détruit en 2006.

L'UER décida de réinstaurer la règle obligeant les pays participants à chanter dans une de leurs langues nationales, règle qui avait été abolie en 1973. L'Allemagne et la Belgique reçurent une dispense spéciale pour cette édition. Ces deux pays avaient en effet déjà sélectionné leur chanson, avant la réinstauration officielle de la règle[2].

L’orchestre était installé dans une fosse, au fond de la scène. Cette fosse était entourée d'une piste circulaire et surmontée d'une arche mobile, formée de trois arcs. Deux arches plus petites, situées de part et d'autre de la fosse, étaient intégrées à l'arrière-fond. Devant la fosse, trois plateaux superposés de forme circulaire accueillaient les artistes. Tous les éléments du décor étaient de couleur neutre et bordés de bandeaux lumineux de couleur rose. Des spots de couleurs permettaient de donner à l'ensemble des tons bleu ciel, bleu foncé, roses ou orange. Le pupitre du superviseur et le tableau de vote étaient situés à droite de la scène, au sommet d'un escalier. Durant l'entracte, la piste circulaire autour de l'orchestre fut décorée des drapeaux des dix-huit pays participants.

Le programme dura près de deux heures et douze minutes.

Vidéo introductive et cartes postales

La vidéo introductive montra des vues touristiques des différentes régions du Royaume-Uni. Chaque région était introduite par son étendard. La vidéo se conclut par une vue sur le Wembley Conference Centre (en).

Pour la première fois depuis 1973, il n'y eut pas de cartes postales. La caméra se contenta de faire plusieurs plans sur le public présent dans la salle.

Déroulement

La présentatrice de la soirée fut Angela Rippon (en)[2]. Elle s'adressa aux téléspectateurs en anglais et en français.

L'orchestre était dirigé par Ronnie Hazlehurst[2].

Le déroulement ne rencontra qu'un léger hiatus : le sous-titrage annonçant la chanson française fut mal cadré et tressauta sur les écrans.

Chansons

Dix-huit chansons concoururent pour la victoire.

La prestation la plus remarquée de la soirée fut celle des représentants autrichiens, le groupe Schmetterlinge. Les quatre membres masculins portaient un costume, blanc par devant et noir par derrière. Le côté blanc était décoré d’un papillon vert et d’un cœur rouge. Le côté noir était décoré de plusieurs billets de banque. Ils portaient en outre à l’arrière de leur tête, un masque grimaçant fumant un cigare, s’accordant avec le côté noir. Ce déguisement illustrait le thème de la chanson, la toute première chanson parodique présentée au concours : l’exploitation de la musique et des artistes par des producteurs et des financiers sans scrupules[3].

Chefs d'orchestre

Noel Kelehan (en) Yvon Rioland Harry van Hoof (en) Christian Kolonovits Carsten Klouman (en) Ronnie Hazlehurst
Johnny Arthey José Calvário (en) Georges Hatzinassios (el) Eldam Shrem Peter Jacques Anders Berglund (en)
Rafael Ibarbia Maurizio Fabrizio Ossi Runne (en) Alyn Ainsworth Raymond Donnez (en)

Le chef d’orchestre Ronnie Hazlehurst se fit particulièrement remarquer, lorsqu’il dirigea la chanson britannique. Il revint sur scène, coiffé d’un chapeau melon et s’appuyant sur un parapluie, avec lequel il dirigea ensuite l'orchestre.

Entracte

Le spectacle d'entracte fut une vidéo, tournée le jeudi précédant la finale. La BBC avait organisé une sortie pour tous les artistes participants, au restaurant The Cockney, à Londres. Le repas servi fut un fish and chips. La soirée fut animée par Acker Bilk et ses Paramount Jazz Men[2], qui jouèrent plusieurs morceaux de jazz instrumental. Apparurent à l'écran les Swarbriggs, Ilanit, Anita Skorgan et le groupe Dream Express.

Coulisses

Durant le vote, la caméra fit plusieurs gros plans sur les artistes. Apparurent notamment Lynsey de Paul, Mike Moran, les Swarbriggs (en), Marie Myriam, Bessy Argyraki et Marianna Toli (de).

Vote

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Les différents jurys furent contactés par téléphone, selon l'ordre de passage des pays participants. Chaque jury devait attribuer dans l'ordre 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Les résultats furent énoncés oralement, selon l'ordre de passage des pays participants[2].

Le superviseur délégué sur place par l'UER fut Clifford Brown[2]. Il dut intervenir à trois reprises durant le vote. En effet, la procédure rencontra de nombreux hiatus, dus notamment aux difficultés que rencontra Angela Rippon (en) pour comprendre les points attribués en français. Elle s'exclama d'ailleurs : « I'm pretty afraid I have trouble with my deaf aid, down here. »

Tout d'abord, l'attribution des points de Monaco aux Pays-Bas fut incorrecte : le tableau attribua deux points à la place de trois, sans que le scrutateur n'intervienne. Ceci provoqua une intervention du porte-parole néerlandais, qui demanda que leur score soit rectifié au préalable. S'ensuivit un échange avec Angela Rippon (en) :
- Angela Rippon : You give our jury a problem, here.
- Porte-parole : We are counting.
- Angela Rippon : So are they !
Angela Rippon (en) proposa alors de continuer la procédure de vote. L'erreur ne fut finalement rectifiée qu'après l'attribution des points du Royaume-Uni.

Ensuite, le porte-parole britannique dut être interrompu par le superviseur, le tableau ne suivant plus l'attribution des points et l'affichage des scores. Enfin, le porte-parole du jury israélien oublia de mentionner les quatre points attribués à la Suisse. Le superviseur souligna alors son oubli et le score fut rectifié.

Durant les deux premiers tiers du vote, le Royaume-Uni et la France se disputèrent la première place. Le dénouement survint lorsque le jury suisse attribua "douze points" à la France et aucun au Royaume-Uni.

Résultats

Ce fut la cinquième victoire de la France[4]. Ce record ne fut égalé qu'à cinq reprises : par le Luxembourg en 1983, l'Irlande en 1993, le Royaume-Uni en 1997, la Suède en 2012 et les Pays-Bas en 2019. Il ne fut dépassé que deux fois : en 1994, par l'Irlande et en 2015, par la Suède.

Par la suite, Marie Myriam confia qu’elle était tellement nerveuse, lors de sa prestation, qu’elle ne put empêcher ses mains de trembler[1].

Marie Myriam reçut la médaille du grand prix des mains de Sir Charles Curran (en), président de l'UER et directeur général de la BBC. Son retour sur scène prit plus de temps que prévu. Marie Myriam, en pleurs, embrassait tous les autres participants. Mais alors qu’elle se dirigeait vers la porte des coulisses, le caméraman qui la filmait fit une chute spectaculaire dans les escaliers, lui barrant le passage. Marie s’arrêta alors net de pleurer et lui vint en aide[5]. Angela Rippon (en) se fendit à nouveau d’une plaisanterie « Je peux imaginer la scène dans les coulisses en ce moment. Quelqu'un se précipite pour trouver l'artiste gagnant. Où est-elle ?[N 1] ».

Ordre Pays Artiste(s) Chanson Langue Place Points
01 IrlandeThe Swarbriggs Plus Two (en)It's Nice to Be in Love AgainAnglais3119
02 MonacoMichèle TorrUne petite FrançaiseFrançais496
03 Pays-BasHeddy Lester (en)De mallemolenNéerlandais1235
04 AutricheSchmetterlingeBoom Boom BoomerangAllemand, anglais1711
05 NorvègeAnita Skorgan (en)CasanovaNorvégien1518
06 AllemagneSilver ConventionTelegramAnglais855
07 LuxembourgAnne-Marie B.Frère JacquesFrançais1617
08 PortugalOs AmigosPortugal no coraçãoPortugais1418
09 Royaume-Uni (hôte)Lynsey de Paul & Mike MoranRock BottomAnglais2121
10 GrècePaschalis (el), Marianna (de), Robert & BessyMáthema Solfege
(Μάθημα σολφέζ)
Grec592
11 IsraëlIlanitAhava Hi Shir Leshnayim
(אהבה היא שיר לשניים)
Hébreu1149
12 SuissePepe Lienhard Band (en)Swiss LadyAllemand671
13 SuèdeForbes (en)BeatlesSuédois182
14 EspagneMickyEnseñame a cantarEspagnol952
15 ItalieMia MartiniLiberaItalien1333
16 FinlandeMonica Aspelund (en)LapponiaFinnois1050
17 BelgiqueDream ExpressA Million in One, Two, ThreeAnglais769
18 FranceMarie MyriamL'Oiseau et l'EnfantFrançais1136

Anciens participants

Artiste Pays Année(s) précédente(s)
Fernando Tordo (en) (membre de Os Amigos) Portugal 1973
Paulo de Carvalho (membre de Os Amigos) Portugal 1974
Patricia Maessen (membre de Dream Express) Belgique 1970 (pour les Pays-Bas comme membre de Hearts of Soul)
Bianca Maessen (membre de Dream Express) Belgique 1970 (pour les Pays-Bas comme membre de Hearts of Soul)
Stella Maessen (membre de Dream Express) Belgique 1970 (pour les Pays-Bas comme membre de Hearts of Soul)
Ilanit Israël 1973
Beatrix Neundlinger (membre de Schmetterlinge) Autriche 1972 (comme membre de Milestones)
Günter Grosslercher (membre de Schmetterlinge) Autriche 1972 (comme membre de Milestones)
The Swarbriggs (en) Irlande 1975
Michèle Torr Monaco 1966 (pour le Luxembourg)

Tableau des votes

Points attribués
Total
Pays
Irlande  8151258112101281248310119
Monaco 5 81616712261081252596
Pays-Bas 33 1117110835
Autriche 5 23111
Norvège  32215518
Allemagne 1132 28885556155
Luxembourg 2 7817
Portugal 221 43618
Royaume-Uni 127127101212 883241212121
Grèce 10104446105 31712166392
Israël 77535 10361249
Suisse 6101054464 410871
Suède 2 2
Espagne 6177343 77752
Italie 863322 2733
Finlande 124682752 450
Belgique 4126847105643 69
France 1048731210567101261010124 136
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  • Jury

Le marquage des points sur le tableau demeura incorrect à la fin de la retransmission. Deux erreurs durent être rectifiées par la suite, lors de la publication des résultats. En effet, deux pays attribuèrent des votes surnuméraires.
La Grèce attribua quatre points à l'Espagne et à l'Autriche (puis trois à la Finlande, deux aux Pays-Bas et un au Royaume-Uni). La correction attribua quatre points à l'Espagne, trois à l'Autriche, deux à la Finlande, un aux Pays-Bas et aucun au Royaume-Uni.
La France attribua trois points à la Grèce et à Israël (puis deux à l'Allemagne), ainsi qu’un point à l'Autriche et à la Belgique. La correction attribua trois points à la Grèce, deux à Israël, un à l'Allemagne et aucun à l'Autriche et à la Belgique.

Douze points

NombreRécipiendaireVotant(s)
6 Royaume-Uni Autriche, Belgique, France, Luxembourg, Monaco, Portugal
4 Irlande Israël, Norvège, Royaume-Uni, Suède
3 France Allemagne, Finlande, Suisse
2 Monaco Grèce, Italie
1 Belgique Pays-Bas
Finlande Irlande
 Grèce Espagne

Télédiffuseurs

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s) Porte-parole
Allemagne ARD Deutsches Fernsehen Werner Veigel ?
Deutschlandfunk Wolf Mittler
Autriche FS1 Ernst Grissemann Jenny Pippal
Hitradio Ö3 Hubert Gaisbauer
Belgique RTBF1 Paule Herreman Anne Ploegaerts
RTBF La Première André Zaleski
BRT TV1 Luc Appermont
BRT Radio 1 Nand Baert (nl) & Herwig Haes
Espagne TVE1 Miguel de los Santos (en) Isabel Tenaille (es)
Finlande YLE TV1 Erkki Toivanen (en) Kaarina Pönniö
France TF1 Jean-Claude Massoulier ?
France Inter Gérard Klein
Grèce ERT Mako Georgiadou (el) Naki Agathou (el)
Proto Programma Dimitris Konstantaras (el)
Irlande RTÉ Television Mike Murphy (en) Brendan Balfe (en)
RTÉ Radio 1 Liam Devally (en)
Israël Télévision Israélienne pas de commentateur Yitzhak Shim'oni
Italie Rete 1 Silvio Noto (it) Mariolina Cannuli (it)
Rai Radio 2
Luxembourg RTL Télé-Luxembourg Jacques Navadic Jacques Harvey
RTL Radio André Torrent
Monaco Télé Monte Carlo Georges de Caunes Carole Chabrier
Norvège NRK John Andreassen (en) Sverre Christophersen
NRK P1 Erik Heyerdahl
Pays-Bas Nederland 2 Ati Dijckmeester (nl) Ralph Inbar (nl)
Portugal RTP1 ? Ana Zanatti (pt)
RDP Antena 1 Amadeu Meireles (pt)
Royaume-Uni BBC1 Pete Murray (en) Colin Berry
BBC Radio 2 Terry Wogan
Suède SR TV1 Ulf Elfving (en) Sven Lindahl (en)
SR P3 Ursula Richter (sv) & Åke Strömmer (en)
Suisse TSR Georges Hardy Michel Stocker
TV DSR Theodor Haller
TSI Giovanni Bertini

Le concours fut retransmis en direct, par câble et par satellite dans 33 pays.

Notes et références

Notes

  1. « I can imagine the scene backstage, now. Someone is rushing to find the winning artist. Where is she? »

Références

  1. KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.68.
  2. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=293#About%20the%20show
  3. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.70.
  4. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=292#Scoreboard
  5. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.71.
  • Portail de l’Eurovision
  • Portail des années 1970
  • Portail de Londres
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.