Conseil international des femmes

Le Conseil international des femmes (International Council of Women (ICW)) est une organisation pour la promotion des droits des femmes fondée en 1888 aux États-Unis.

Pour les articles homonymes, voir CIF.
Conseil international des femmes
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays ayant une organisation affiliée à l'ICW.

L'organisation regroupe environ 70 conseils nationaux des femmes de différents pays. La section française, le Conseil national des femmes françaises, est créé en 1901.

Cette organisation non gouvernementale a le statut consultatif auprès de différents organes des Nations unies : Ecosoc, ILO, FAO, UNESCO et UNICEF.

Pauline Chaponnière-Chaix en a organisé l'assemblée générale extraordinaire à Genève en 1908. Après la démission de lady Aberdeen, elle en a également été la présidente de 1920 à 1922.

Histoire

Pendant la Conférence de la paix de Paris (1919), une délégation composée de membres du Conseil international des femmes et de la Conférence interalliée des femmes pour le droit de vote remet une pétition à la commission chargée de travailler sur le projet de Société des nations (SDN) et dont le président Woodrow Wilson est membre. Elles lui demandent de réprimer le trafic des femmes, d'autoriser les femmes à travailler à la SDN, de leur permettre aussi pouvoir voter aux référendums sur les changements de nationalité, de mettre sur pied des services internationaux pour l'éducation et la santé publique et enfin de se prononcer pour limiter les armements, influençant à la marge la rédaction du traité de Versailles. Les revendications du Conseil international des femmes sont aussi examinées par une commission de la Conférence de la paix, chargée rédiger le projet des clauses d'un traité sur le travail (origine de l'Organisation internationale du travail, OIT). Elles seraient à l'origine de l'un des principes généraux de l'OIT, selon lequel « les hommes et les femmes doivent recevoir un salaire égal à travail égal »[1].

Liste des présidentes

Nom Mandat Nationalité
Aucune 1888-1893 -
Ishbel Hamilton-Gordon 1893-1899 Royaume-Uni
May Wright Sewall 1899-1904 États-Unis
Ishbel Hamilton-Gordon 1904-1920 Royaume-Uni
Pauline Chaponnière-Chaix 1920-1922 Suisse
Ishbel Hamilton-Gordon 1922-1936 Royaume-Uni
Marthe Boël 1936-1947 Belgique
Renée Girod (interim) 1940-1945 Suisse
Jeanne Eder-Schwyzer 1947-1957 Suisse
Marie-Hélène Lefaucheux 1957-1963 France
Mary McGeachy 1963-1973 Canada
Mehrangiz Dowlatshahi 1973-1976 Iran
Ngarmchit Purachatra 1976-1979 Thaïlande
Miriam Dell 1979-1986 Nouvelle-Zélande
Hong Sook-ja 1986-1988 Corée du Sud
Lily Boeykens 1988-1994 Belgique
Kuraisin Sumhadi 1994-1997 Indonésie
Pnina Herzog 1997-2003 Israël
Anamah Tan 2003-2009 Singapour
Cosima Schenk 2009-2015 Suisse
Jungsook Kim Depuis 2015 Corée du Sud


Annexe

Personnalités liées

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. Steve Charnovitz (en), « Les ONG : deux siècles et demi de mobilisation », L'Économie politique, 2002/1, n°13, p. 6-21.

Bibliographie

  • Portail des associations
  • Portail des femmes et du féminisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.