Cordon sanitaire

Un cordon sanitaire est un espace contrôlé en vue de surveiller les accès à une zone où sévit une épidémie.

Pour les sens dérivés de cette expression, voir Cordon sanitaire (pays) et Cordon sanitaire (politique belge).

En 1821, la France envoie trente mille soldats sceller la frontière avec l'Espagne, officiellement pour empêcher une épidémie de fièvre jaune qui sévit à Barcelone de franchir les Pyrénées, et c'est à cette occasion que le mot « cordon sanitaire » est employé pour la première fois[1]. En réalité l'objectif était d'empêcher le passage d'idées libérales et révolutionnaires de l'Espagne constitutionnelle vers la France de Louis XVIII[2].

Notes et références

  1. (en) Donald G. McNeil Jr., « Using a Tactic Unseen in a Century, Countries Cordon Off Ebola-Racked Areas », The New York Times, (lire en ligne).
  2. Nichols, Irby C., The European Pentarchy and the Congress of Verona, 1822, Dordrecht, Springer Netherlands, , 377 p. (ISBN 978-94-010-2725-0, lire en ligne), p. 29-30

Voir aussi

  • Portail des maladies infectieuses
  • Portail de la médecine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.