Corps de soutien technique et administratif de la Gendarmerie nationale

Le corps de soutien technique et administratif de la Gendarmerie Nationale (CSTAGN) est un corps de spécialistes qualifiés dans le soutien opérationnel des unités de la gendarmerie.

Il se compose exclusivement de sous-officiers (distinct du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale composé d'officiers formés à l'EOGN) qui, au niveau central, régional ou départemental, en restauration ou encore dans un atelier automobile, sont des spécialistes dotés de compétences humaines et techniques.

Ces sous-officiers sont formés depuis le au centre national de formation du corps de soutien technique et administratif de la Gendarmerie Nationale à Rochefort.

Chronologie

1979 : Création du corps des emplois administratifs et d’état-major (EAEM). La formation initiale se déroule au sein de l’école de gendarmerie de Fontainebleau.

1981 : Instruction du premier et du second degré dispensée au sein de l’École interarmées des personnels militaires féminins (EIPMF) de Carpiquet à Caen, puis transfert de la totalité de la formation à Fontainebleau au sein du stage de formation des sous-officiers féminins (SFSOF).

1997 : Transfert de Fontainebleau à Chaumont au sein du Centre national de formation des gendarmes auxiliaires féminins et des personnels de la spécialité Emplois administratifs et de soutien de la gendarmerie (CNF/GAF/EASG).

2001 : Création du Centre national de formation du Corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie (CNF/CSTAG), implanté à Rochefort.

Insigne

Depuis 2008, le galon d’élite et le fond de leur coiffure (képi pour les hommes, postillon pour les femmes), ainsi que leurs fourreaux d’épaule, insignes de bas de manche et pattes de collet sur la vareuse, sont de couleur argent sur fond noir comme ceux de la gendarmerie départementale, à l’exception des deux soutaches argent au-dessus de la grenade « bois de cerf »[1],[2].

Formations

Conditions pour suivre la formation initiale

Pour pouvoir suivre la formation initiale et donc devenir sous-officier du CSTAGN il faut avoir entre 18 et 35 ans, être titulaire du baccalauréat et réussir les tests de sélection. Au surplus, il est nécessaire de disposer de connaissances dans la spécialité choisie pour pouvoir réussir l'épreuve d'aptitude professionnelle. un arrêté fixe les modalités relatives à ce recrutement.

Le brevet élémentaire de spécialiste (BES)

La formation du BES est divisée en trois phases :

  • une formation militaire initiale (FMI), commune à chaque spécialité, dispensée à l'École de gendarmerie de Rochefort d'une durée de 12 semaines,
  • une phase de soutien opérationnel (SOP) dispensée à l'École de gendarmerie de Rochefort d'une durée de 2 semaines.
  • une formation d'adaptation à la spécialité (FAS), dispensée dans diverses écoles militaires, d'une durée variable selon la spécialité (entre 10 et 22 semaines),

Cette formation est sanctionnée par l'obtention du brevet élémentaire de spécialiste (BES), obligatoire pour être nommé maréchal des logis, premier grade du CSTAGN.

Les formations continues

Il existe diverses formations continues :

  • la formation de spécialiste de deuxième niveau, d'une durée de 5 à 8 semaines, elle est sanctionnée par le brevet supérieur de spécialiste (BSS) et conditionne l'avancement au grade d'adjudant,
  • la formation de spécialiste de troisième niveau, d'une durée d'un mois, est sanctionnée par l'attribution du brevet de chef de service (BCS)et conditionne l'avancement au grade d'adjudant-chef,
  • des formations professionnelles spécialisées {comptabilité-finances, logiciel métiers (Agorh@ - Vulc@in - Geaude....), sécurité alimentaire...}.

Les affectations

Ils peuvent être affectés dans les unités suivantes:

  • services de la direction des personnels militaires à la Direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN) à Issy-les-Moulineaux,
  • bureau des ressources humaines d'un état-major (chef-lieu de département, de région, formations spécialisées de la gendarmerie),
  • Commandement du soutien opérationnel de la gendarmerie nationale (COMSOPGN) au Blanc,
  • an centre expert ressources humaines (CERH) au Blanc ou dans l'un des antennes de Bordeaux ou Rennes,
  • au sein d'un groupement, d'une compagnie, d'un escadron départemental de sécurité routière ou d'un escadron de gendarmerie mobile,
  • en OPEX,
  • au sein d'un des sept Centres Régionaux d'Information et de Coordination Routières (C.R.I.C.R.)

Spécialités

Administration et gestion du personnel

Dans cette spécialité les personnels servent principalement dans :

  • un secrétariat d'unité de niveau compagnie ou escadron ;
  • un bureau des ressources humaines de niveau départemental ou régional pour assurer le suivi de l'activité et de l'effectif (réservistes, chancellerie, notation, avancement...) ;
  • les services experts des ressources humaines (SERH) à Le Blanc (36), Rennes (35) ou Bordeaux (33) pour assurer l’appréciation et le suivi des droits des militaires de la gendarmerie (solde, indemnités…) ou pour participer à l'application de la réglementation et à la mise en œuvre des procédures nécessaires à l'administration et à la gestion des militaires de la gendarmerie.

Gestion logistique et financière

Les gestionnaires servent principalement dans l'un des trois emplois suivants :

  • au sein d’une cellule budget administration d’une région ou d’un service des finances du Commandement du soutien opérationnel de la gendarmerie nationale (COMSOPGN) à Le Blanc (36), pour effectuer des opérations courantes de gestion et de comptabilité;
  • au sein d’une cellule matériels, pour participer au suivi et à la gestion des approvisionnements et des stocks;
  • dans le domaine des achats marchés, pour établir et suivre les achats sur factures, sur conventions et marchés simples répondant aux demandes des utilisateurs dans la limite du budget alloué.

Affaires immobilières

Les techniciens AI sont responsables de la gestion (crédits-loyers, parc immobilier), de la préparation des états en vue de travaux d’infrastructure (entretien, restructuration…), des travaux d’entretien du parc immobilier, de l'initialisation de projets de construction, des relations internes et externes liées aux logements.

Restauration collective

Dans la spécialité Restauration Collective, les spécialistes exercent des activités de gestion au profit des structures de restauration ou de loisirs (restauration, bar, hôtellerie, comptoir des ventes), de tenue de la comptabilité du cercle, de participation à l'encadrement du personnel d'exécution, du suivi et de la gestion des approvisionnements et des stocks.

Auto engins blindés

Les techniciens assurent l’entretien et les réparations des véhicules, des motocyclettes ou encore des moyens nautiques au sein d'un atelier automobile de la gendarmerie ou d'un atelier mutualisé du ministère de l'intérieur.

Armurerie - pyrotechnie

Les domaines de compétences intègrent notamment l'armement traditionnel et la pyrotechnie mais aussi l'optique avec les systèmes de visée et la balistique. Pour la pyrotechnie, la gestion technique et administrative des munitions (approvisionnement, gestion, codification,marquage, transport, stockage, élimination) occupe une place importante.

Notes et références

  1. Voir insignes d'épaules particulières officiers et sous-officiers
  2. décision n°166674 DEF/GEND/PM/IE/EQUIP du 21.12.2007 la définition des attributs des militaires des corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale est modifiée.
  • Portail de la police
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.