Cosimo Ridolfi

Cosimo Ridolfi (Florence, (Grand-Duché de Toscane) – Florence, Royaume d' Italie ) était un agronome, un homme d'État, un patriote du Risorgimento et un philanthrope italien du XIXe siècle, célèbre pour avoir créé le premier Institut agricole en Italie, devenue ensuite l'Accademia dei Georgofili.

Cosimo Ridolfi
Fonctions
Député du Royaume de Sardaigne (d)
-
Sénateur du royaume de Sardaigne (d)
Titre de noblesse
Marquis
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Florence
Nationalité
Italien ( - )
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Statue de Cosimo Ridolfi, à Florence par Raffaello Romanelli
Plaque sur le palazzo di Cosimo Ridolfi

Biographie

Marquis, Cosimo Ridolfi naît au sein d'une noble famille florentine et, parmi ses activités, d'abord sous le Grand-duché de Toscane ensuite dans le Royaume d'Italie, il s'adonne à des recherches d'agronomie, qui se déroulèrent sur ses propres terres, dans sa ferme de Meleto dans la Valdelsa, qui aboutiront à la création du premier Institut agricole en Italie (ensuite Académie des Georgofili).

Actions scientifiques

En 1850, sur le mur postérieur de la loggia dei Lanzi, le marquis Cosimo Ridolfi, alors ministre de l'Éducation, fait poser un thermomètre et un baromètre sur deux disques en marbre avec les inscriptions nécessaires pour communiquer au peuple de Florence, les mesures scientifiques constatées. Leur réalisation est confiée au père Filippo Cecchi, physicien et météorologue et au directeur de la Specola Astronomique Fiorentina, le père Giovanni Antonelli. N'étant plus dans le ton artistique de la loggia, ils se trouvent aujourd'hui sur un panneau du musée de l'Histoire de la science avec une plaque qui en rappelle les origines et l'histoire.

Actions politiques

Avec ses amis Giovan Pietro Vieusseux (entrepreneur protestant d’origine suisse), Gino Capponi et Raffaello Lambruschini, Cosimo Ridolfi organise l’opposition libérale toscane et fonde à Florence L’Antologia qui cherche à diffuser les idées progressistes parmi l’opinion publique. Leur première préoccupation est l’agriculture, qu’il faut moderniser par des réformes économiques.

Dans cet esprit et pour diffuser ses recherches, il crée en 1827 la Giornale Agrario della Toscana avec Vieusseux et Lambruschini, et favorise l'épargne pour l'agronomie en créant en 1828 la Cassa di risparmio pour l'agriculture, qui est devenue ensuite la Cassa di Risparmio di Firenze S.p.a.

Hommages

  • Une statue due au sculpteur Raffaello Romanelli dans Florence.
  • Une plaque commémorative sur le Palazzo di Cosimo Ridolfi de la famille, rappelle ses actions.

Sources

Lien externe

  • Portail de la politique en Italie
  • Portail de l’agriculture et l’agronomie
  • Portail du Risorgimento
  • Portail du XIXe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.