Coupe de France masculine de handball 1988-1989

La coupe de France masculine de handball 1988-1989 est la 7e édition de la compétition.

Coupe de France
masculine 1988-1989
Généralités
Sport Handball
Organisateur(s) Fédération française de handball
Édition 7e
Lieu(x) France
Date finale :
Participants 8 équipes

Palmarès
Tenant du titre USM Gagny
Vainqueur US Créteil
Finaliste USAM Nîmes

Navigation

L'US Créteil remporte son premier titre en disposant en finale de l'USAM Nîmes.

Pour Créteil, cette victoire parachève une exceptionnelle saison 1988/1989 avec le titre en Championnat et la première finale en coupe d'Europe d'un club français en Coupe des vainqueurs de coupe. Créteil étant champion de France, c'est ainsi l'USAM Nîmes qui obtient la place qualificative en Coupe des vainqueurs de coupe

Modalités

La compétition est ouverte aux clubs classés aux huit premières places à l'issue du championnat de Nationale 1A[1].

En quarts de finale et en demi-finales, les clubs se rencontrent en matchs aller et retour. Le club qui a eu le meilleur classement en championnat se déplace au match aller et reçoit au match retour. La finale se dispute en match simple. En cas d'égalité à la fin du temps réglementaire, les clubs sont départagés lors d’une prolongation de 2 fois 5 minutes, suivie si besoin d’une seconde prolongation de 2 fois 5 minutes puis de tirs au but[1].

Résultats

Tableau

La compétition s'est déroulée selon le schéma suivant[1] :

Quarts de finale
28 mai et 4 juin 1989[2]
Demi-finales
11 et 18 juin 1989[2]
Finale
24 juin 1989
    24 juin 1989
[1] US Créteil ? ?
[8] Lille Université Club ? ?  
US Créteil ? ?
    Stade Marseillais UC ? ?  
[5] Stade Marseillais UC ? ?
[4] Stade Messin Étudiants Club ? ?
US Créteil 13
    USAM Nîmes 30 11
[3] USM Gagny ? ?  
[6] Villeurbanne Handball Club ? ?  
? ? ?
    USAM Nîmes 30 ? ?
[7] HB Vénissieux ? ?
[2] USAM Nîmes 30 ? ?

Finale

La finale s'est tenue le 24 juin 1989[3]. Dans un match très défensif, l'US Créteil a battu l'USAM Nîmes 30 13 à 11.

Pourtant, ce sont les gardois qui ont dominé la majeure partie du match avant de céder dans les dix dernières minutes. Lors de la première mi-temps, grâce notamment à un Frédéric Volle aérien (5 buts) et quelques contres percutants, les Nîmois creusent rapidement l'écart (1-5 puis 2-6). Côté cristollien, seuls Frédéric Perez, sublime dans les buts, et François-Xavier Houlet, décidément l'une des grosses révélations de la saison, permettent de limiter la casse et d'arriver à la pause avec un déficit de deux buts seulement (5-7)[3].

A la reprise, Créteil semble avoir retrouvé une certaine fraîcheur physique, tandis qu'en face, le punch de Volle s'étiolait et le danois Jensen reste aux abonnés absents. François-Xavier Houlet et Pascal Mahé choisirent alors ce moment pour placer quelques directs dont ils ont le secret pour remettre les deux équipes à égalité (9-9). Il s'ensuit une période d'observation de quelque cinq bonnes minutes à l'issue laquelle les Nîmois chancelèrent à l'attaque des dix dernières minutes : à 12-9, Créteil avait réussi un KO décisif[3].

Références

  1. Modalités
  2. Calendrier général 1988/1989
  3. « Finale de la coupe de France : Une affaire d'hommes », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, nos 251/252, (lire en ligne, consulté le 20 février 2018)

Voir aussi

  • Portail du handball
  • Portail des années 1980
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.