Couronne murale

Une couronne murale (en latin corona muralis) ou tourellée est une couronne garnie de tours symbolisant les murs d'une ville fortifiée. Dans l'Antiquité gréco-romaine, elle ornait le front des divinités tutélaires qui protégeaient les cités. À l'époque hellénistique, elle était souvent associée à Cybèle-Tyché[1],[2]. Dans l'armée romaine, on l'attribuait au soldat qui franchissait le premier une muraille ennemie. Elle était alors faite d'or[3].

La déesse Cybèle portant la couronne murale, tétradrachme d'argent, Smyrne (160–150 AEC)

Cette représentation a été reprise dans l'héraldique des municipalités de plusieurs pays européens[3].

Elle est aussi l'emblème d'Italia turrita.

Galerie historique

Galerie héraldique

Bibliographie

  • Mireille Cébeillac-Gervasoni, Alain Chauvot et Jean-Pierre Martin, Histoire romaine, Paris, Armand Colin, , 471 p. (ISBN 2-200-26587-5)
  • Élisabeth Deniaux, Rome, de la Cité-État à l'Empire, Institutions et vie politique, Paris, Hachette, , 256 p. (ISBN 2-01-017028-8)
  • Paul Veyne, L'Empire gréco-romain, Points, 2005 (ISBN 978-2-7578-5155-5)
  • Au temps des légionnaires romains, collection La Vie privée des hommes, Hachette, 1978, collectif, textes de Pierre Miquel (ISBN 2-01-003352-3)

Notes et références

  1. F. Allègre, « La Déesse grecque Tyché », sur Google.books, .
  2. (en) « Roman crowns and wreaths. », sur tribunesandtriumphs (consulté le 7 octobre 2017).
  3. (en) Valerie A. Maxfield, « The Military Decorations of the Roman Army », sur Google Books, (consulté le 7 octobre 2017).

Articles connexes

  • Portail de la Grèce antique
  • Portail de la Rome antique
  • Portail de l’Italie
  • Portail de l’héraldique
  • Portail de la numismatique
  • Portail des récompenses et distinctions
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.