Creedite

La creedite est une espèce minérale formée de sulfate de calcium et d'aluminium, d'ions hydroxyde et fluorure de formule : Ca3Al2SO4(F,OH)10.2H2O. Certains cristaux pouvant atteindre 8 cm [2]

Creedite
Catégorie III : halogénures[1]

Creedite, Chihuahua, Mexique
Général
Numéro CAS 19138-68-2
Classe de Strunz 3.CG.15
Formule chimique Ca3Al2(SO4)(F,OH)10•2(H2O)
Identification
Masse formulaire 491.30 uma
Couleur incolore, violet, orange
Classe cristalline et groupe d'espace Prismatique ; C 2/c
Système cristallin Monoclinique
Réseau de Bravais Centré C
Clivage Parfait sur {100}
Cassure conchoïdale
Habitus En lamelles prismatiques et radiales, agrégats drusillaires à granulaires
Échelle de Mohs 3,5
Trait blanc
Éclat vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction nα = 1.461 nβ = 1.478 nγ = 1.485
Biréfringence δ = 0.024
Dispersion 2 vz ~ r > v forte
Fluorescence ultraviolet aucune
Transparence transparent à translucide
Propriétés chimiques
Densité 2.71
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Inventeur et étymologie

La creedite a été décrite par les minéralogistes américains Larsen & Wells en 1916. Le mot fait référence au gisement topotype[3].

Topotype

Synonymie

  • belyankite (MD Dorfman, 1950)[4]

Cristallographie

  • Paramètres de la maille conventionnelle : = 12,91 Å, = 8,58 Å, = 10 Å ; Z = 4 ; V = 457,57 Å3
  • Densité calculée = 2,95 g cm−3

Gîtologie

Minéral rare des filons hydro-thermo riches en fluor.

Minéraux associés

Gisements remarquables

  • États-Unis
Hall's mine, District de San Antone, comté de Nye, Nevada[5]
Wagon Wheal Gap, Quadrangle Creed, comté de Mineral, Colorado Topotype
  • France
Mine du Silberloch (Filon du Silberloch), Orschwiller, Ribeauvillé, Haut-Rhin, Alsace[6]
  • Grèce
Mines de Kamariza, Agios Konstantinos, Laurion, Attique[7]
  • Mexique
Mina Navidad, Abasolo, Rodeo, Mun. de Rodeo, Durango [8]
Mina Potosí (El Potosí Mine), Francisco Portillo, West Camp, Santa Eulalia District, Mun. de Aquiles Serdán, Chihuahua[9]


Références

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. The Handbook of Mineralogy volume II, 1995 Mineralogical Society of America, Kenneth W. Bladh, Richard A. Bideaux, Elizabeth Anthony-Morton et Barbara G. Nichols
  3. Larsen and Wells (1916) Proceedings of the National Academy of Sciences, Washington: 2: 360.
  4. The American mineralogist, volume 39 p. 405 1954
  5. NBMG Spec. Pub. 31 Minerals of Nevada
  6. Jean-Luc Hohl, Minéraux et mines du massif vosgien, Mulhouse, Editions du Rhin, , 271 p. (ISBN 978-2-863-39096-2, OCLC 36112540)
  7. LAPIS 24 (7/8) 1999; Wendel, W. and Markl, G. (1999) Lavrion: Mineralogische Klassiker und Raritäten für Sammler. LAPIS 24 (7/8):34-52
  8. Rocks & Minerals 83:5 p. 422-426
  9. Panczner (1987):94-366.
  • Kiselva, I. A.; Ogorodova, L.P.; Mel’Chalkova, L.V.; Getmanskaya, T.I., Enthalphy of Formation of Creedite Ca3Al2F8.25(OH) (1.75)(SO4) Center dot 2H(2)O, Geochemistry International, p. 1026-1030, OCT 2002.
  • Frau, F.; Rizzo, R.; Sabelli, C., Creedite from Sardinia, Italy: the first European Occurrence, Neues Jahrbuch Fur Mineralogie-Monashefte, p. 495-504, NOV 1998.
  • Giuseppetti, G; Tadini, C., Structure Analysis and refinement of Bolivian Creedite, Ca3Al2F8(OH)2(SO4)*2(H2O), Neues Jahrbuch Fur Mineralogie-Monashefte, p. 69-78, 1983.
  • Fleischer, M, Probable Identity of Belyankite With Creedite, U.S. Geological Survey, March 12, 1992.
  • K, Robert B., Creedite: Cresson Mine, Cripple Creek Teller County, Colorado. Rocks & Minerals, p. 422 – 427, OCT 2008.
  • Foshag, W. F., (1932) Creedite from Nevada: Am. Mineral., 17, 75-77.
  • Portail des minéraux et roches
  • Portail de la chimie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.