Crosstown Rebels

Crosstown Rebels est un label londonien de musique électronique créé par Damian Lazarus en 2003[1]. Sa vocation, est de sortir des sentiers battus et de promouvoir, selon son fondateur, « une musique excitante, spontanée et avant-gardiste, sur laquelle on puisse danser »[2].

Crosstown Rebels
Fondation 2003
Fondateur Damian Lazarus
Genre Techno
House
Pays d'origine Royaume-Uni
Siège Londres
Site web CrosstownRebels.com

Historique

Genèse

En 2001, Damian Lazarus travaille comme A&R au sein du label City Rockers quand celui-ci est racheté par Ministry of Sound, qui compte sur cette structure spécialisée pour faciliter la commercialisation de l'album du coûteux duo Fischerspooner. Comme les ventes de cet album ne génèrent pas suffisamment de recettes, Ministry of Sound prend ses distances avec City Rockers, et Lazarus démissionne : il veut développer sa carrière de DJ et créer son propre label[2], qui voit le jour en 2003.

2003-2007 : les déconvenues

Dès l'année de sa création, Crosstown Rebels est touché par la liquidation de son distributeur de l'époque, Ideal[1]. Fin 2006 et fin 2007, deux distributeurs successifs du label, Intergroove UK et Amato mettent la clef sous la porte ; à elles deux, elles doivent 30 000 livres sterling à la structure de Lazarus. Il avoue qu'il est alors à deux doigts de tout laisser tomber[1].

2007 - 2012 : la résurrection

En 2012, Crosstown Rebels célèbre sa 100e sortie[3].

Distinctions

En décembre 2011, Resident Advisor le désigne label de l'année[4].

Notes et références

  1. (en) Michaelangelo Matos, « How dance label Crosstown Rebels bounced back », sur Guardian.co.uk,
  2. (en) Kerri Mason, « Lazarus Rises », Billboard, vol. 117, no 28, , p. 66 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  3. (en) Seb Wheeler, « Scene selection: Crosstown Rebels », sur Mixmag,
  4. (en) « RA Poll: Top 20 labels of 2011 », sur Resident Advisor,

Liens externes

  • Portail de la musique électronique
  • Portail des entreprises
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.