Crotone

Crotone est une ville de la province de Crotone, dans la région de Calabre, en Italie.

Crotone
Noms
Nom italien Crotone
Nom allemand Crotone
Nom arbërisht Krotonës
Nom sarde Crotone
Nom sicilien Cutroni
Nom calabrais Cutrone
Nom piémontais Croton
Administration
Pays Italie
Région Calabre 
Province Crotone 
Maire Ugo Pugliese (Le prochain Crotone)
20 juin 2016
Code postal 88900
Code ISTAT 101010
Code cadastral D122
Préfixe tel. 0962
Démographie
Gentilé crotonesi (fr) crotoniate [1]
Population 64 653 hab. (30-09-2018[2])
Densité 344,27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 05′ 00″ nord, 17° 07′ 00″ est
Altitude Min. 8 m
Max. 8 m
Superficie 17 980 ha = 179,8 km2
Divers
Saint patron Saint Denys l'Aréopagite
Notre-Dame de Cap Colonne
Fête patronale 9 octobre
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Calabre
Crotone
Géolocalisation sur la carte : Italie
Crotone
Géolocalisation sur la carte : Italie
Crotone
Liens
Site web http://www.comune.crotone.it/

    Géographie

    Crotone se trouve sur le Golfe de Tarente, à 155 km au Sud de cette ville.

    Histoire

    Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016). 
    Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

    Crotone est une cité située dans le Bruttium sur la côte occidentale du golfe de Tarente sur un promontoire qui s'avance dans la mer Ionienne. Strabon raconte que la cité a été fondée en 710 av. J.-C. par des Achéens menés par Myscellos. Selon Pausanias, la fondation est l’œuvre des Lacédémoniens. Assez rapidement elle devient prospère et s'oppose à Sybaris, sa grande rivale, dont les mœurs relâchées contrastent avec Crotone.

    Vers 540 av. J.-C., Pythagore s'y installe et y crée son école de sagesse, nommée "École italique", qui s'adonne surtout à la spéculation et à l'abstraction, de tout expliquer par les nombres et les rapports numériques, de professer une morale austère[3]. Il donne des lois aristocratiques à la cité. Cependant, vers 450 av. J.-C. le parti démocratique s'impose.

    En 510 av. J.-C., Crotone s'empare de Sybaris qui est détruite de fond en comble. Plus tard, à une date incertaine, elle est ravagée par Pyrrhus Ier roi d'Épire, et est prise par les Romains en 277 av. J.-C.. En 194 av. J.-C., Crotone devient une colonie romaine. Les commissaires Cneius Octavius, L. Aemilius Paulus et C. Laetorius organisent l'installation d'un groupe de Romains sur les terres que les Bruttiens avaient prises aux Grecs[4].

    Le plus célèbre athlète de l'Antiquité, Milon de Crotone, était originaire de la cité. Une légende grecque explique l'origine de la cité par un fondateur descendant d'Héraclès, Myscélos, et une légende romaine explique l'origine de la cité par Dardanos. En 1928, le nom de la ville change de Cotrone en Crotone.

    Administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    En cours Peppino Vallone Centre gauche  
    Les données manquantes sont à compléter.

    Hameaux

    Papanice, Apriglianello, Carpentieri, Cipolla, Farina, Gabella Grande, Iannello, Maiorano, Margherita, Trafinello

    Communes limitrophes

    Cutro, Isola di Capo Rizzuto, Rocca di Neto, Scandale, Strongoli, Cirò Marina, Cirò, Melissa

    Évolution démographique

    Habitants recensés

    Économie

    Personnalités liées à Crotone

    Voir aussi

    • Liste des villes italiennes de plus de 25 000 habitants
    • Liste des grandes villes d'Italie classées par leur nombre d’habitants
    • F.C. Crotone, un club italien de football basé à Crotone

    Notes et références

    1. https://www.cordial.fr/dictionnaire/definition/crotoniate-adjectif.php
    2. Page Wikipedia en italien
    3. Dictionnaire universel d'Histoire et de Géographie, éd. Hachette, année 1860, page 899.
    4. Tite-Live, Histoire romaine, Livre XXXIV, 45

    Liens externes

    • Portail de la Grèce antique
    • Portail de la Rome antique
    • Portail de la Calabre
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.