Cylindre d'application

En mathématiques, le cylindre[1] (mapping cylinder) d'une application continue entre deux espaces topologiques est un espace homotopiquement équivalent à l'espace but et dans lequel l'espace source s'inclut par une cofibration.

Pour l’article homonyme, voir Cylindre (homonymie).



Définitions du cylindre et du tore d'une application f entre X et Y.

Si l'espace source est aussi l'espace but, le tore de l'application (mapping torus) est le quotient du cylindre par la relation entre ses extrémités.

Le double cylindre d'applications de deux applications continues f0 : XY0 et f1 : XY1 est le quotient de la réunion disjointe X×[0, 1]Y0Y1 par la relation d'équivalence : (x, i) ∼ fi(x). Le cylindre d'une application f : XY en est un cas particulier : c'est le double cylindre de l'application identité de X et de l'application f.

Références

  1. (en) Allen Hatcher, Algebraic Topology, Cambridge, Cambridge University Press, , xii+544 p. (ISBN 0-521-79540-0, lire en ligne), p. 2
  • Portail des mathématiques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.