Dalhousie (Inde)

Dalhousie (hindî : डलहौज़ी) est une ville et un conseil municipal du district de Chambâ dans l'État de l'Himachal Pradesh en Inde.

Pour les articles homonymes, voir Dalhousie.

Dalhousie (Inde)
Administration
Pays Inde
État ou territoire Himachal Pradesh
District Chambâ
Fuseau horaire IST (UTC+05:30)
Démographie
Population 7 419 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 32° 32′ 03″ nord, 75° 58′ 47″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Inde
Dalhousie (Inde)
Géolocalisation sur la carte : Himachal Pradesh
Dalhousie (Inde)
Géolocalisation sur la carte : Himachal Pradesh
Dalhousie (Inde)
Liens
Site web http://www.dalhousie.net/ Dalhousie.net


    Géographie

    Dalhousie se situe à une altitude moyenne de 1 954 m, sur et autour de cinq collines, sur le bord ouest de la montagne de Dhauladhar de la chaîne des Himalayas. .

    La ville se trouve à environ 120 km de Dharamsala et à environ 80 km de Pathankot.

    Économie

    Le tourisme est l'activité principale de Dalhousie. La ville compte environ 600 hôtels qui offrent entre 5 000 et 8 000 emplois saisonniers chaque année.

    Démographie

    Selon le recensement de 2001, Dalhousie a une population de 7 419 personnes. Les hommes constituent 56 % de la population et les femmes 44 %. Dalhousie a un taux d'alphabétisation moyen de 81 %, bien plus haut que la moyenne nationale de 59,5 % : l'alphabétisation masculine est de 85 % et l'alphabétisation féminine de 78 %. À Dalhousie, 9 % de la population est âgée de moins de 6 ans.

    Histoire

    Établie en 1854 par la Compagnie anglaise des Indes orientales comme retraite d'été pour ses troupes et ses bureaucrates, la ville est éponyme de James Dalhousie qui était le Gouverneur général des Indes à ce moment-là.

    Lieux et monuments

    Divers

    Réfugiés tibétains

    Une des plus anciennes communautés tibétaines installées en Inde se trouve à Dalhousie, arrivée peu après l'exil du Dalaï-lama en Inde, en 1959. Aujourd'hui, environ 1 200 Tibétains y sont installés.

    Le camp des réfugiés tibétains comprend maintenant une école tibétaine, un dispensaire, une résidence, un bureau de l'Administration centrale tibétaine, un restaurant et un centre d’artisanat. L'association du Congrès de la jeunesse tibétaine est présente. Il y a aussi des monastères du bouddhisme tibétain, dont le monastère de Gyuto.

    Entre 1965 et 1970, le Professeur Samdhong Rinpoché, actuellement premier ministre du gouvernement tibétain en exil a été nommé proviseur de l'école tibétaine de Dalhousie.

    Le , le 17e Karmapa, Orgyen Trinley Dorje s'est rendu à Dalhousie, à l'invitation de la Communauté tibétaine, d'ONG, du Center School for Tibetan, de l'Association des femmes tibétaines en exil et du Congrès de la jeunesse tibétaine[1].

    Galerie


    Voir aussi

    Liens externes

    Notes et références

    • Portail du Tibet
    • Portail de l’Inde
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.