Dalstroï

Le Dalstroï (en russe Дальстрой) est une organisation soviétique créée en 1931 par le NKVD et chargée de gérer la construction de routes et l'exploitation des mines d'or dans la région de la Kolyma et s'étendant jusqu'à la péninsule Tchouktche.

Territoires du Dalstroï : extensions de 1932 à 1951

Le Dalstroï employait de la main-d'œuvre forcée : environ 138 000 zeks y travaillaient dans les mines d'or en 1939[1]. Au fil des années, le Dalstroï étendit son emprise à la quasi-totalité de la région de la Kolyma et y créa quelque 80 camps du Goulag. Sa base était située à Magadan. Après la mort de Staline, en 1953, le Dalstroï fut réorganisé et ne conserva que la dimension économique de ses activités, la dimension disciplinaire de gestion des camps étant confiée à l'USVITL du Goulag et ses attributions administratives étant transférées à l'oblast de Magadan nouvellement créé.

Prisonniers du Dalstroï[2]
AnnéeNombreAnnéeNombre
193211,100194484,716
193429,659194593,542
193536,313194673,060
193648,740194793,322
193770,4141948106,893
193890,7411949108,685
1939138,1701950153,317
1940190,3091951182,958
1941187,9761952199,726
1942177,7751953175,078
1943107,775
Au 1er janvier sauf en 1932 en décembre


Les chefs du Dalstroï

  • Edouard Berzine : 1932-1937.
  • Karp Aleksandrovitch Pavlov : 1937-1939.
  • Ivan Nikichov : 1940-1948.
  • Ivan Grigorevitch Petrenko (ru) : 1948-1950.
  • I.L. Mitrakov : 1951-1956.
  • Iouri Veniaminovitch Tchougouïev : 1956-1957.
E.P. Berzine.
K.A. Pavlov.
I.G. Petrenko.
I.L. Mitrakov.
I.V. Tchougouïev.

Articles connexes

Notes et références

  1. Marie Jégo, « 7 avril 1930, le bureau politique instaure le Goulag », dans Le Monde du 03/03/2003, [lire en ligne]
  2. (ru) Dalstroy prisoners

Bibliographie

  • (en) David J. Nordlander, « Magadan and the evolution of the Dal´stroi bosses in the 1930s », Cahiers du monde russe, 42/2-4, 2001, pp. 649-666.
  • Portail de l’URSS
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.