Dame de tous les Peuples

La Dame de Tous les Peuples est le vocable sous lequel est invoquée la Vierge Marie[1], telle qu'elle serait apparue à Ida Peederman à Amsterdam, aux Pays-Bas, du au . Au cours de ces 56 apparitions, la Vierge aurait délivré plusieurs messages concernant l'avenir de l'Église catholique et du monde, et elle aurait appelé les fidèles à la prière et à la conversion pour obtenir un monde en paix. Elle se serait désignée comme Médiatrice, Avocate et Co-rédemptrice.

Dame de Tous les Peuples

Image de la Dame de Tous les Peuples
Apparition mariale
Vénérée à Chapelle de la Dame de Tous les Peuples à Amsterdam, Pays-Bas
Vénérée par l'Église catholique

Après plusieurs décennies d'enquête canonique, et après avoir été d'abord jugées non surnaturelles, les apparitions sont finalement reconnues comme authentiques et dignes de foi le par Mgr Joseph Maria Punt, évêque de Haarlem-Amsterdam.

Historique

Ida Peederman est née le à Alkmaar, dans une famille modeste. Elle aurait été favorisée d'apparitions mariales dès 1917, année des apparitions de Fátima, qu'elle confia à son directeur spirituel mais qui lui interdira d'en parler[2].

Le véritable cycle des apparitions débute le [3], au crépuscule de la Seconde Guerre mondiale. Elle se serait présentée à elle comme la Dame de Tous les Peuples. Dans les apparitions suivantes, la Vierge Marie lui aurait présenté le plan de salut préparé par Dieu pour le monde, qu'il réaliserait notamment par elle, la Vierge[2]. Pour cela elle lui aurait donné une image et une prière. L'image représente Marie, avec la croix et avec les pieds posés sur le globe terrestre. De ses mains sortent des rayons, représentant les grâces qu'elle dispensera à tous les peuples qui se tourneront vers la croix du Christ.

Quant à la prière, la Vierge se serait exprimée dessus en ces termes : « Vous ne pouvez pas imaginez le pouvoir et l'importance de cette prière auprès de Dieu » ; « Cette prière sauvera le monde » ; « Cette prière est donnée pour la conversion du monde »[2]. Voici le texte de la prière, traduit en 80 langues aujourd'hui :

« Seigneur Jésus Christ, Fils du Père, envoie aujourd'hui ton Esprit sur la terre. Fais habiter ton Esprit Saint dans les cœurs de tous les peuples, afin qu'ils soient préservés de la corruption, des calamités et de la guerre. Que la Dame de Tous les Peuples, la Bienheureuse Vierge Marie, soit notre avocate. Amen. »

La Vierge aurait également insisté sur la récitation du rosaire, et sur l'importance de l'eucharistie[4].

La Vierge aurait aussi demandé à Ida Peederman que le pape établisse un cinquième dogme marial, concernant le rôle de Marie comme Co-rédemptrice, Médiatrice et Avocate du genre humain[5].

Dans la nuit du , la Vierge aurait annoncé à Ida que le pape Pie XII mourrait dans les premiers jours du mois d'octobre. Elle nota cette annonce dans son journal. Et en effet, Pie XII mourut le [2]. De 1958 à 1970, Ida Peederman aurait vécu des expériences eucharistiques d'origine mystique[2]. Ida est décédée le à 90 ans[3].

Reconnaissance

Chapelle de la Dame de toutes les Nations à Amsterdam (Pays-Bas).

La reconnaissance officielle des « apparitions » a connu de multiples rebondissements. D'après Bouflet et Boutry, « le témoignage donné par la voyante Ida Peerdeman, au fil d'une vie d'effacement a pesé d'un grand poids dans la reconnaissance du culte de La Dame de tous les Peuples »[3] :

  • Le , Mgr Johannes Petrus Huibers déclare qu'il n'y a « aucune preuve du caractère surnaturel des apparitions » et il interdit la vénération publique. La Congrégation pour la doctrine de la foi du Vatican confirme sa position le , puis à nouveau les et le [6].
  • Le , Mgr Bomers[7], évêque de Haarlem autorise la prière qui aurait été donnée par la Vierge pour la dévotion privée[2],[3],[8]. L'évêque fait également procéder au couronnement de la statue de « la Dame de tous les peuples » (« sans que cela implique une reconnaissance du caractère surnaturel des apparitions »)[3].
  • Le , Mgr Joseph Maria Punt, évêque de Haarlem-Amsterdam, reconnaît comme authentiques et dignes de foi les messages et les apparitions de la « Dame de Tous les Peuples » à Amsterdam[9],[10].
  • La prière reçoit son approbation officielle de la Congrégation pour la doctrine de la foi en 2006[2].

Liens avec d'autres apparitions mariales

  • Notre-Dame d'Akita : apparitions en 1973 à une religieuse japonaise et lacrimations d'une statue représentant la Dame de Tous les Peuples
  • Betania : apparitions de 1976 à 1990 à une femme vénézuélienne. La Vierge se serait présentée à elle comme la Vierge réconciliatrice de « Tous les Peuples ».

Notes et références

  1. A ne pas confondre avec le titre dont s'est attribuée la fondatrice de l'Armée de Marie, qui est en rupture avec l’Église catholique.
  2. (en) « Who is the Lady of All Nations ? », sur The Lady of All Nations, amsterdamapparitions.com, (consulté le 11 avril 2019).
  3. Joachim Bouflet et Philippe Boutry, Un signe dans le ciel : Les apparitions de la Vierge, Grasset, , 475 p. (ISBN 978-2-246-52051-1), p. 354-355.
  4. F. Breynaert, « Amsterdam : Rosaire et Chemin de croix », sur Marie de Nazareth, mariedenazareth.com (consulté le 11 avril 2019).
  5. Françoise Breynaert, « Amsterdam : la demande d’un 5° Dogme », sur Marie de Nazareth, mariedenazareth.com (consulté le 11 avril 2019).
  6. (en) « Sacred Congregation for the Doctrine of the Faith », L’Osservatore Romano, , p. 12 (lire en ligne, consulté le 11 avril 2019).
  7. Mgr Henricus Joseph Aloysius Bomers. Voir Liste des évêques de Haarlem-Amsterdam.
  8. (en) Bomers, Hendrik, « Notification for the catholic faithful of the diocese of Haarlem » [JPG], sur Global Catholic Network, ewtn.com, (consulté le 11 avril 2019).
  9. « Reconnaissance des apparitions d'Amsterdam », sur Marie de Nazareth, mariedenazareth.com (consulté le 11 avril 2019).
  10. (en) Punt, Jozef, « (2002-05-31). "In Response to Inquiries Concerning the Lady of All Nations Apparitions » [PDF], sur Global Catholic Network, ewtn.com, (consulté le 11 avril 2019).

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

ouvrages en français :

  • Joachim Bouflet et Philippe Boutry, Un signe dans le ciel : Les apparitions de la Vierge, Grasset, , 475 p. (ISBN 978-2-246-52051-1), p. 354-355,470.
  • Les messages de la Dame de tous les peuples, Téqui, , 220 p. (ISBN 978-2-7403-1308-4).
  • Françoise Breynaert, Amsterdam, Notre-Dame de tous les peuples : explication des messages et de la demande d'un 5ème dogme, Onet-le-Château, Rassemblement à Son Image, , 233 p. (ISBN 978-2-36463-321-6 et 2-36463-321-4).
  • Raoul AUCLAIR, La Dame de tous les peuples, Paris, Nouvelles Editions Latines, (1re éd. 1967), 203 p. (ISBN 978-2-7233-1453-4).
  • H.A. Brouwer, Le message de la Dame de tous les peuples, Amsterdam, Vrouwe van alle Volkeren, , 46 p..
  • Louis KNUVELDER, L'histoire de la Dame de tous les peuples, Amsterdam, Secrétariat Vrouwe van alle Vlokeren, , 159 p..

ouvrages en d'autres langues :

  • (it) P. Paul M. Sigl, Ida Peerdeman : La veggente di Amsterdam, .
  • (it) I messaggi della "Signora di tutti i popoli", Vocepiù, .
  • (it) Vincenzo Mercante, Sono la Signora di tutti i popoli. Corredentrice, mediatrice e avvocata, Ancilla, coll. « Mariologia », , 256 p. (ISBN 978-88-88609-52-2).
  • (de) de:Manfred Hauke, « Die Manifestationen der „Frau aller Völker“. Klärende Hinweise. », Sedes Sapientiae. Mariologisches Jahrbuch, Kisslegg, no 16 (2012) Band 2, , p. 60-87 (lire en ligne, consulté le 11 avril 2019).
  • (de) de:Gebhard Paul Maria Sigl: Die Frau aller Völker: „Sie wird unter diesem Titel die Welt retten!“; Amsterdamer Botschaft vom 20. März 1953; Miterlöserin, Mittlerin, Fürsprecherin. Verlag Lütisburg-Station: Familie Mariens der Miterlöserin; 1998, 344 S. (ISBN 978-3-9521553-0-1)
  • (de) Die Botschaften der Frau aller Völker. 9. Auflage, Miriam-Verlag, Jestetten 2004, (ISBN 3-87449-006-8).
  • Portail du catholicisme
  • Portail des Pays-Bas
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.