Daniel Gisiger

Daniel Gisiger, né le à Baccarat, est un coureur cycliste suisse, spécialiste du contre-la-montre. Il a été formé à Bienne, au RC Olympia Biel-Bienne. Il est devenu ensuite entraîneur national en Suisse.

Daniel Gisiger
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles
1977-1978Lejeune-BP
1979-1980 Miko-Mercier-Vivagel
1981 Cilo-Aufina
1982 Hoonved-Bottecchia
1983 Malvor-Bottecchia
1984-1985 Atala et Carrefour
1986 Cilo-Aufina
1987Isotonic-Cyndarella
1988 Cyndarella-Isotonic
1989 Thalmann
Équipes dirigées
1989-1990Frank-Toyo

Biographie

Carrière de coureur

En 1977, Daniel Gisiger établit le record du monde de l'heure amateurs en 46,745 km/h dans le Hallenstadion de Zurich[1].

Aux mondiaux sur piste 1977 de San Cristóbal, il obtient chez les amateurs deux médailles de bronze, une en poursuite individuelle et une en poursuite par équipes (avec Walter Baumgartner, Hans Känel et Robert Dill-Bundi). La même année, il devient professionnel et prend la deuxième place des Six Jours de Zurich avec René Pijnen. À quatre reprises - en 1975, 1976, 1977 et 1987 - il est champion de Suisse de course aux points.

Gisiger est une référence du contre-la-montre des années 1980. Il a notamment remporté le Trofeo Baracchi en 1981 (avec Serge Demierre), 1982 (avec Roberto Visentini) et 1983 (avec Silvano Contini). En 1981 et 1983, il gagne le Grand Prix des Nations. Il compte à son palmarès deux étapes du Tour d'Italie, une du Tour de Suisse et du Tour de Romandie, ainsi que le Trofeo Masferrer. Au Tour d'Allemagne 1981, il remporte le classement de la montagne et en 1987 le GP Brissago.

Daniel Gisiger a pris part à un total de 40 courses de six jours, pour six victoires. Il a notamment remporté les Six Jours de Zurich à quatre reprises (1983, 1984 et 1986 avec Urs Freuler et 1988 avec Jörg Müller).

Après la fin de sa carrière, Gisiger a reconnu s'être dopé avec des stéroïdes anabolisants et de la cortisone au cours de sa carrière de coureur[1].

Reconversion

Après avoir terminé sa carrière de cycliste, Gisiger, qui parle quatre langues couramment, a suivi une formation d'entraîneur en France et a travaillé en Nouvelle-Calédonie, lieu de naissance de son épouse, en tant qu'entraîneur au sein d'une association. Il a ensuite travaillé comme entraîneur au Centre mondial du cyclisme de l'Union cycliste internationale à Aigle en Suisse. Mais, en raison de désaccords entre Gisiger et ses supérieurs, il est licencié début 2006. Depuis 2007, il est entraîneur de l'équipe d'endurance sur piste suisse[2]. Sous son égide, l'équipe de poursuite par équipes est devenue vice-championne d'Europe en 2015 et Stefan Küng est devenu champion du monde en poursuite individuelle, également en 2015.

Palmarès

Palmarès sur piste

Championnats du monde

  • San Cristobal 1977
    • Médaillé de bronze de la poursuite amateurs
    • Médaillé de bronze de la poursuite par équipes amateurs

Championnats nationaux

Six jours

Notes et références

Liens externes

  • Portail du cyclisme
  • Portail des années 1980
  • Portail de l’Espace Mittelland
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.