Days of Wonder

Days of Wonder est un éditeur français de jeux de société.
La société, fondée en 2002 à San Francisco (Etats-Unis) par Eric Hautemont, Pierre Gaubil, Mark Kaufmann, et Yann Corno, a désormais son siège à Paris[1].

Pour les articles homonymes, voir Wonder.

Days of Wonder

Création 2002
Disparition
Fondateurs Eric Hautemont, Mark Kaufmann
Siège social Paris
 France
Actionnaires Asmodee Éditions
Activité Jeu de société
Société mère Asmodee
Effectif 15
Site web www.daysofwonder.com

Chiffre d'affaires 8,4 M € (2014) [1]

Histoire

En 2004, Days of Wonder a obtenu avec Les Aventuriers du rail un succès international et des prix aux États-Unis, en Europe et au Japon.

En 2009, Smallworld reçoit 3 récompenses de Dice Tower Gaming Awards parmi lesquelles « Meilleur jeu de l'année », « Meilleur jeu familial » et « Meilleurs Illustrations ».

En , la société est rachetée par l'éditeur et distributeur français de jeux de société Asmodee[2].

Les jeux Days of Wonder étaient traditionnellement disponibles également en version numérique sur plusieurs plateformes. À l'issue du rachat, Days of Wonder devient le pôle du groupe Asmodée pour l'adaptation des jeux des sociétés du groupe sur les différents supports numériques.

Les jeux Days of Wonder sont distribués dans 40 pays.

Ligne éditoriale

Days of Wonder développe habituellement des jeux à destination d'un public qui va de familial (8 ans et +) à amateur (10 ans et +).
La politique éditoriale est particulièrement sélective puisque Days of Wonder ne publie généralement qu'un seul jeu par an (hors extensions et variations)[3].

Quelques jeux Days of Wonder[3]

Notes et références

  1. « Days of Wonder », sur societe.com
  2. Monsieur Phal, « Days of Asmodee, le jour du rachat ! », TricTrac, (lire en ligne)
  3. « Days of Wonder », sur BoardGameGeek

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des entreprises
  • Portail des jeux
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.