De la dénotation

De la dénotation (On Denoting) est un des articles philosophiques les plus importants écrits par Bertrand Russell et publié dans la revue Mind (en) en 1905 (réimpression dans Logic and Knowledge en 1956)[1]. Russell y contribue à la philosophie du langage en introduisant sa théorie des descriptions définies et indéfinies, il y formule sa thèse du descriptivisme vis-à-vis des noms propres, et caractérise ceux-ci de descriptions définies « déguisées » ou « abrégées ».

Contenu

Réception

Pour F. P. Ramsey[n 1] la théorie des descriptions développée par Russell est un « paradigme de la philosophie analytique[3] ». Strawson estime qu'elle contient « quelques erreurs fondamentales[4]. »

Notes et références

Note

  1. Dans The foundations of mathematics and other essays (1931) : « that paradigm of philosophy, Russell's theory of description[2] »

Références

  1. Jean Francois Malherbe, « La théorie russellienne des descriptions : exposé et critique », Revue Philosophique de Louvain, série Quatrième, t. 73, no 12, , p. 725-749 (lire en ligne) :
    « Russell lui-même ne refusait pas de considérer sa théorie des descriptions comme sa contribution la plus importante à la logique. »
  2. d'après Jean Francois Malherbe 1973
  3. Francis JACQUES, Denis ZASLAWSKY, « Philosophie analytique : 4. Les formes de philosophie analytique », sur Encyclopædia universalis.
  4. Francis Jacques, « De On « denoting » de B. Russell à « On Referring » de P.F. Strawson. L'avenir d'un paradigme », Hermès, no 7, (lire en ligne, consulté le 11 mai 2015).

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

On Denoting, texte en anglais (1905)

  • Portail de la philosophie analytique
  • Portail de la philosophie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.