Degna Djan

Degna Djan est un négus du royaume d'Aksoum au IXe siècle ou Xe siècle.

Degna Djan
Fonction
Roi d'Aksoum
Biographie
Activité
Enfants

Traditions et interprétations

Degna Djan est un négus du royaume d'Aksoum. Paul B. Henze estime que son nom de règne est 'Anbasa Wedem, que la tradition attribue à son fils aîné[1], son fils cadet étant le roi Del Na'od.

De son côté, E. A. Wallis Budge rapporte une tradition relative à Degna Djan : ce dernier, sur son lit de mort, demande à l'Abouna Petros de décider lequel de ses deux fils doit lui succéder. L'Abouna Petros choisit le cadet Del Na'od mais, refusant cette décision, 'Anbasa Wedem est dit avoir soudoyé un moine copte égyptien, Mennas, pour qu'il aille à Alexandrie convaincre le patriarche copte d'Alexandrie de déposer l'Abouna Petros afin que ses prétentions au trône soient prises en compte. Mennas revient avec des documents falsifiés qui le nomment Abouna, et il consacre 'Anbasa Wedem roi. Les partisans de Del Na'od rassemblent leurs troupes et déposent 'Anasa Wedem ; apprenant la vérité, le patriarche nommé Cosmas excommunie Mennas qui entre-temps est mort[2]

Budge identifie ce patriarche avec Cosmas II (851-858). Cependant, Taddesse Tamrat estime qu'il s'agit de Cosmas III (921-933)[3]. Taddesse Tamrat relate de plus des traditions selon lesquelles Degna Djan conduit deux expéditions militaires dans le sud vers Ennarea, et envoie des missionnaires dans les hautes terres d'Angot, soit la moderne région d'Amhara[4] car le Gadla de Takla Haymanot avance que Degna Djan vivait 18 générations, soit 400–600 ans, avant le saint actif à la fin du XIIe siècle, « ce qui place Digna-Jan dans la première moitié du IXe siècle »[5]. Taddesse Tamrat mentionne également une tradition qui fait de lui — et non de son fils Del Na'od — le dernier roi d'Aksoum[6].

Notes et références

  1. (en) Paul B. Henze, Layers of Time (New York: Palgrave, 2000), p.49.
  2. (en) E. A. Walis Budge, A History of Ethiopia: Nubia and Abyssinia, 1928 (Oosterhout, the Netherlands: Anthropological Publications, 1970), p.  276
  3. (en) Church and State in Ethiopia Oxford: Clarendon Press, 1972, p.  40f)
  4. (en) Taddesse Tamrat, Op.cit, p. 35f.
  5. (en) Taddesse Tamrat, Op.cit, p.  36.
  6. (en) Taddesse Tamrat, Op.cit, p.  66n.

Source de la traduction


  • Portail de l’Éthiopie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.