Denton Welch

Denton Welch, né Maurice Denton Welch à Shangaï (Chine) le et mort à Crouch, Kent, Angleterre, le est un écrivain et artiste peintre britannique.

Pour les articles homonymes, voir Welch.
Denton Welch
Naissance
Shangaï, Chine
Décès
Crouch, Kent, Angleterre
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture anglais
Genres
Romans, Nouvelles, Journaux

Œuvres principales

Maiden Voyage (1943); In Youth is Pleasure (1945); A Voice Through a Cloud (1950)

Biographie

Maurice Denton Welch est né à Shangaï le 29 mars 1915 dans une famille britannique. Ses parents Rosalind et Arthur Joseph Welch tout comme leurs deux familles y avaient développé des sociétés commerciales avec succès. Denton et ses trois frères aînés y furent élevés dans des conditions très favorables. En 1924, Denton est envoyé, comme ses frères à l'école privée de Repton School (en) à Repton, Derbyshire. En 1927, sa mère meurt. Denton, décrit comme brillant et excentrique, développe un rejet du système scolaire qui culmine avec sa fugue de l'école en 1931. Son père l'invite ensuite à le rejoindre en Chine où il passe une année. Lorsqu'il rentre en Angleterre (1933) il s'inscrit à l'école d'art du Goldsmiths College, Université de Londres[1].

Deux ans plus tard, alors qu'il circule à vélo, il est renversé par une automobile, ce qui lui cause de graves blessures dont les complications finiront par l'emporter. A sa sortie d'hospitalisation, en 1936, il s'installe à la campagne dans l'ouest du Kent où il vivra pour le reste de ses jours[1].

Là, physiquement diminué par les séquelles de son accident, il continue à dessiner et à peindre, et expose en 1941 au Leicester Galleries. Son oeuvre dessinée et peinte est généralement éclipsée par son oeuvre écrite[2]. Il commence à écrire dès le début de la seconde guerre mondiale, d'abord de la poésie, qui sera publiée à partir de 1941 dans des revues littéraires, et il entreprend l'écriture d'un journal. Son travail attire l'attention d'Edith Sitwell. Elle facilitera la publication du roman autobiographique Maiden voyage en 1943 chez George Routledge and Sons, en écrira la préface et aidera à sa promotion.

C'est peu après qu'on présente à Welch Eric Olivier, qui deviendra son ami, puis son partenaire jusqu'à ses derniers jours, puis, pour un temps, son exécuteur testamentaire[3],[4]. Vers le milieux des années 40 la santé de Welch se dégrade. En 1945 il achève son second roman In Youth Is Pleasure. Il continue d'écrire des nouvelles, dont plusieurs seront rassemblées dans l'ouvrage posthume Brave and cruel and other stories (1949). Son dernier roman A Voice through a Cloud, resté inachevé à sa mort le 30 décembre 1948 fut publié en en 1950[1]. Finalement, seuls ses deux romans Maiden voyage et In Youth Is Pleasure.ont été publiés de son vivant.

Après la mort de Welch

Welch désigne Eric Oliver comme exécutant testamentaire. Celui-ci contribue à l'édition d'inédits, mais très vite revend cette charge à un libraire qui la revend à son tour au Harry Ransom Humanities Research Center de l'Université du Texas à Austin qui a depuis organisé ce fonds qui correspond à la période d'écriture la plus intense de Denton Welch[5],[1].

En 2017 Daniel J. Murtaugh publie la correspondance de Welch avec Eric Oliver Goodnight Beloved Comrade: The Letters of Denton Welch to Eric Oliver[3].

Œuvres

En 2020, seuls quatre de ses ouvrages ont été traduits en Français.

Publiées de son vivant

  • Maiden Voyage (London: Hamish Hamilton, 1943), (ISBN 0-241-02376-9). (Exact Change, 1999), (ISBN 1-878972-28-6).
    • Traduction française : Voyage initiatique ; trad. de l'anglais par Corinne D’Arboussier, 1999, Editions Viviane Hamy
  • In Youth is Pleasure (London: Routledge, 1945), (New York: E.P. Dutton, 1985), (ISBN 0-525-48161-3).

Publications posthumes

  • Brave and Cruel and Other Stories (London: Hamish Hamilton, 1948). Comprenant : "The Coffin on the Hill", "The Barn", "Narcissus Bay", "At Sea", "When I Was Thirteen", "The Judas Tree", "The Trout Stream", "Leaves from a Young Person's Notebook", "Brave and Cruel", "The Fire in the Wood"
  • A Voice Through a Cloud (London: J. Lehmann, 1950). (London: Enitharmon Press, 2004), (ISBN 1-904634-06-0).
    • Traduction française : La Promenade interrompue, trad. de l'anglais par Blaise Briod, Plon, 1955.
  • A Last Sheaf, edited by Eric Oliver (London: John Lehmann, 1951). Comprenant : "Sickert at St. Peter's", "The Earth's Crust", "Memories of a Vanished Period", "A Fragement of a Life Story", "A Party", "Evergreen Seaton-Leverett", "A Picture in the Snow", "Ghosts", "The Hateful Word", "The Diamond Badge", Poems
  • The Denton Welch Journals, edited by Jocelyn Brooke (London: Hamish Hamilton, 1952, revised 1973). As The Journals of Denton Welch, edited by Michael De-la-Noy (London: Allison & Busby, 1984).
    • Traduction française : Journal (1942-1948), trad. de l'anglais et préfacé par Célia Bertin, Plon, 1952.
  • Dumb Instrument (London: Enitharmon Press, 1976).
  • I Left My Grandfather's House (Allison & Busby, 1984; London: Enitharmon Press, 2006), (ISBN 1-904634-28-1).
  • Fragments Of A Life Story: The Collected Short Writings Of Denton Welch, edited by Michael De-la-Noy (London: Penguin Books, 1987), (ISBN 978-0140076202). Comprenant : Brave and Cruel, A Last Sheaf et des écrits courts inédits.
  • Where Nothing Sleeps: The Complete Short Stories and Other Related Works, edited by James Methuen-Campbell (North Yorkshire: Tartarus Press, 2005), (ISBN 978-1-872621-94-4).
  • A Lunch Appointment (Elysium Press, 1993)
  • When I was an Art Student (Elysium Press, 1998)

Réception et postérité

Pour William S. Burroughs dans sa préface à l'édition de 1997 de Soleils brillants de la jeunesse  : « À la question “Quel est l’écrivain qui vous a le plus influencé ?”, je réponds sans hésitation : Denton Welch… S’il y a un écrivain injustement ignoré, c’est bien lui. »

Notes et références

  1. Denton Welch: An Inventory of His Papers in the Manuscript Collection at the Harry Ransom Humanities Research Center, 2006, The University of Texas at Austin https://norman.hrc.utexas.edu/fasearch/findingAid.cfm?eadid=00419
  2. Methuen-Campbell, James. Denton Welch: Writer and Artist. Leyburn, North Yorkshire, Tartarus Press, 2002.
  3. (en) Daniel J. Murtaugh (éditeur), Goodnight Beloved Comrade: The Letters of Denton Welch to Eric Oliver, University of Wisconsin Press, .
  4. Parker, Peter. The embarrassing love letters of Denton Welch. The Spectator, 4 mars 2017. https://www.spectator.co.uk/2017/03/the-embarrassing-love-letters-of-denton-welch/
  5. Laughlin, Charlotte Gay. A Catalogue of the Denton Welch Collection at the University of Texas. Ph.D. diss., University of Texas at Austin, 1975.

Voir aussi

Bibliographie sur Denton Welch

Liens externes

  • Portail de la littérature britannique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.