Didier Lamouche

Didier Lamouche, né le à Meknès [1], est un chef d'entreprises français. Il est PDG d'Oberthur Technologies[2] depuis le , entreprise spécialisée dans la fabrication de cartes à puce, devenue Idemia le [3].

Didier Lamouche
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Il quitte le groupe Idemia le [4].

Formation

Didier Lamouche est un ingénieur diplômé de l'École centrale de Lyon et titulaire d'un doctorat en technologie des semi-conducteurs[5]. Il a fait ses classes chez Philips (Laboratoires d'Électronique et de Physique appliquées) en tant que scientifique du contingent[5].

Biographie

En 1985, il rejoint IBM Microelectronics et à partir de 1991 participe à la mise en production sur le site IBM de Corbeil-Essonnes d'une mémoire DRAM 16 Mb développée et aussi produite dans l'usine IBM d'Essex Junction dans le Vermont. Cette mise en production se fait dans le cadre d'un accord avec la division semi-conducteur de Siemens.

Il intègre ensuite Motorola, à Toulouse, où il est directeur opérationnel pendant trois ans[1].

De 1998 à 2003, il participe à la création d'Altis Semiconductor, une coentreprise entre IBM microelectronics et Infineon sur le site IBM de Corbeil-Essonnes, dont il devient le premier directeur général.

De 2003 à 2004, il est vice-président des opérations semi-conducteurs au niveau mondial chez IBM[5].

De au , il est à la tête de l'entreprise de produits et services informatiques Bull[5].

Le , il rejoint la société STMicroelectronics comme directeur des opérations (COO - Chief Operating Officer)[6].

Le , il devient PDG (CEO) de ST-Ericsson, une coentreprise de STMicroelectronics et Ericsson en remplacement de Gilles Delfassy, tout en gardant son titre de COO de STMicrolectronics[7].

Le , Didier Lamouche annonce sa démission, à compter du , de la coentreprise ST-Ericsson, pour poursuivre "d'autres opportunités"[8] à la suite de son désaccord avec la décision du groupe de quitter le domaine du mobile[2].

Le , Didier Lamouche remplace Xavier Drilhon au poste de PDG d'Oberthur Technologies[2] entreprise spécialisée dans la fabrication de cartes à puce. Il est président du directoire d’Oberthur Technologies, et depuis 2017, suite à la fusion avec l'entreprise Morpho, président du directoire d'Idemia.

Didier Lamouche a également servi au conseil d’administration de plusieurs sociétés cotées : Soitec (depuis 2005), Adecco (depuis 2011), STMicroelectronics (de 2006 à 2010)[5], Atari (de 2007 à 2011) ; ainsi que de sociétés non cotées : ST-Ericsson (2011) et Cameca, société d'instrumentation scientifique (de 2005 à 2007)[1].

Il est chevalier de la Légion d’honneur depuis [9].

Famille

Il est marié et père de trois enfants[5].

Notes et références

  1. (en) « fiche biographique de Didier Lamouche », sur http://www.stericsson.com
  2. Romain Gueugneau, « Didier Lamouche prend les rênes d'Oberthur », sur https://www.lesechos.fr,
  3. (en) « Oberthur Technologies–Morpho becomes IDEMIA | Security Document News », sur www.securitydocumentworld.com, (consulté le 13 mai 2018)
  4. (en-US) « Yann Delabrière appointed IDEMIA CEO », BiometricUpdate, (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  5. archive de sa fiche biographique sur le site d'Oberthur Technologies
  6. Biographie des dirigeants de STM
  7. (en)"Didier Lamouche, while maintaining his title of ST Chief Operating Officer, will focus full time on leading ST-Ericsson"
  8. Cf. "La Tribune : ST Ericsson: démission surprise du patron avant fermeture?". Consultation du 11 mars 2013.
  9. « Légion d'honneur, la promotion de Pâques », La Croix, (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 13 mai 2018)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des entreprises
  • Portail de l’économie
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.