Diekirch

Diekirch (luxembourgeois : Dikrech) est une ville luxembourgeoise et le chef-lieu de la commune et du canton portant le même nom.

Pour les articles homonymes, voir Diekirch (homonymie).

Diekirch
(lb) Dikrech

Vue générale

Héraldique
Administration
Pays Luxembourg
Circonscription Nord (chef-lieu)
Canton Diekirch (chef-lieu)
Titre de ville depuis 1843
Bourgmestre
(Buergermeeschter)
Mandat
Claude Haagen (LSAP)
2017-2023
Codes postaux (Liste détaillée)
Code UAL 2 0603
Indicatif téléphonique (+352)
Démographie
Population 6 988 hab.[1] ()
Densité 563 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 52′ 05″ nord, 6° 09′ 24″ est
Altitude Min. 187 m
Max. 396 m
Superficie 12,42 km2 [2]
Géolocalisation sur la carte : Luxembourg
Diekirch
Géolocalisation sur la carte : Canton de Diekirch
Diekirch
Géolocalisation sur la carte : Canton de Diekirch
Diekirch
Liens
Site web www.diekirch.lu

    Placée entre la capitale et la Petite Suisse luxembourgeoise et en rive gauche de la Sûre, elle profite du passage touristique. Diekirch est surtout connu par la brasserie portant le même nom. Diekirch est également ville de garnison du fait que la seule caserne militaire du Grand-Duché de Luxembourg s'y retrouve sur les hauteurs du Herrenberg.

    Elle est dotée d'une piscine. Sa gare ferroviaire est située sur la ligne de chemin de fer Diekirch-Ettelbruck, ce qui lui permet l'accès vers le sud et la capitale, de même que vers le nord et la Belgique.

    La ville abrite le Musée national d'histoire militaire dans les bâtiments de l’ancienne brasserie.

    Histoire

    Diekirch est mentionné en 938 sous la forme de Theochirica, puis Diecirke en 1182 et Diekirke en 1221[3].

    En 1926, deux mosaïques sont trouvées. Elles datent du IIIème siècle. Elles mesurent respectivement 9m x 4m et 3m x 3,5m. Une troisième avec une tête de Méduse est mise au jour en 1950. Elles sont conservées au Musée Municipal.

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, le , jour du déclenchement de l'invasion du Luxembourg, Diekirch est prise par les Allemands de la 1re Panzerdivision[4] qui a pour objectif de traverser la Meuse à Sedan.

    Géographie

    La commune fait partie de la Nordstad.

    Communes limitrophes

    Politique et administration

    Liste des bourgmestres

    Titulaires de la fonction de bourgmestre de Diekirch
    IdentitéPériodeDuréeÉtiquette
    DébutFin
    Vendelin Jurion
    ( - )
    8 ans
    Joseph Tschiderer (d)4 ans
    Jean-Baptiste Didier (d)11 ans
    Henri-Ernest François (d)11 ans
    Jean Jüttel (d)11 ans
    Jean-Pierre Scholtes (d)
    ( - )
    17 ans
    André Gruber (d)7 ans
    Pierre Pemmers (d)
    ( - )

    (mort en cours de mandat (en))
    13 ans
    André Gruber (d)4 ans
    Joseph Theis (d)
    ( - )
    15 ans
    Joseph Theis (d)
    ( - )
    1 an
    Alphonse Greisch (d)
    ( - )
    5 ans
    Henry Cravatte (en)
    ( - )
    5 ans POSL
    Joseph Herr (d)
    ( - )
    6 ans PCS
    Henry Cravatte (en)
    ( - )
    1 an POSL
    Marcel Krier (d)5 ans
    Michel Ewen (d)
    (mort en )
    moins d’un an POSL
    Victor Poos (d)5 ans
    René Steichen
    (né en )
    10 ans PCS
    Marie-Thérèse Boever (d)10 ans PCS
    Danièle Wagner (d)7 ans POSL
    Claude Haagen
    (né en )
    4 ans POSL
    Nico Michels (d)3 ans PCS
    Jacques Dahm (d)3 ans PCS
    Claude Haagen[5]
    (né en )
    En cours8 ans, 4 mois et 18 jours POSL

    Jumelages

    La ville de Diekirch est jumelée avec[6] :

    Population et société

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans le pays depuis 1821. Les recensements décennaux de la population permettent de caler les chiffres sur la composition de la population par sexe, âge, nationalité et commune de résidence. Entre deux recensements, la population au 1er janvier de l’année est évaluée en ajoutant à la population au 1er janvier de l’année les soldes naturel (naissances décès) et migratoire (arrivées départs) de l'année. La même méthode est appliquée pour la répartition par âge au 1er janvier et les effectifs totaux par nationalité. Au , le Luxembourg dénombre 102 communes.

    Au , la commune comptait 6 988 habitants.

               Évolution démographique de Diekirch. [ modifier ]
    1821 1851 1871 1880 1890 1900 1910 1922 1930
    1 7932 8463 0303 2543 5093 8383 7773 5903 858
    1935 1947 1960 1970 1978 1979 1981 1983 1984
    3 8423 8094 3975 0595 4705 5925 5855 4805 500
    1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993
    5 5105 4905 4905 4965 5115 5495 5895 5955 619
    1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
    5 5705 5115 5885 6665 6415 6535 7866 0686 167
    2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
    6 2526 3316 2686 2736 2576 2736 3186 3906 318
    2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 -
    6 4106 5186 6496 7286 8966 4726 7566 988-
    Jusqu'en 1970 et pour les années 1981, 1991, 2001 et 2011 : date du recensement général de la population ; pour les autres années : situation au 1er janvier.
    (Sources : STATEC depuis 1821 et CTIE à partir de 2017[1].)

    Galerie

    Notes et références

    1. « Population par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 2 avril 2019).
    2. « Superficie par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
    3. (nl) Maurits Gysseling, Toponymisch Woordenboek van België, Nederland, Luxemburg, Noord-Frankrijk en West-Duitsland (vóór 1226), Tongres, Belgisch Interuniversitair Centrum voor Neerlandistiek, (lire en ligne).
    4. Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal, , p. 71.
    5. « Assermentation de nouveaux bourgmestres et échevins », (consulté le 14 août 2019)
    6. « La ville de Diekirch », sur Commune de Diekirch (consulté le 25 février 2019).

    Liens externes

    • Portail du Luxembourg
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.