Digital Surf

La société Digital Surf est l'éditeur du logiciel d'analyse des surfaces microscopiques MountainsMap.

Digital Surf

Création 14 novembre 1989
Fondateurs Christophe Mignot
Forme juridique SARL
Slogan Surface Intelligence
Siège social Besançon
 France
Direction Christophe Mignot (Gérant), François Blateyron (Directeur Opérationnel)
Activité Métrologie des Surfaces
Produits Logiciels d'analyse du relief en 3D pour les profilomètres, les microscopes électroniques à balayage, les microscopes à force atomique.
Filiales Image Metrology A/S
Effectif 43 personnes
Site web http://www.digitalsurf.com/

Chiffre d'affaires 3 833 000 € au 30 juin 2018
Résultat net 347 700 € au 30 juin 2018[1]

Mountains est vendu par Digital Surf sous la marque MountainsMap, mais surtout diffusé par une cinquantaine de fabricants internationaux de profilomètres et de microscopes dans le monde sous leur propre marque, ce qui permet à Digital Surf d'asseoir sa position de leader du marché[2],[3],[4],[5],[6],[7].

Historique

1989, des débuts comme petit constructeur d'instruments

Digital Surf est fondée en 1989 à Besançon. L'entreprise collabore avec le Laboratoire de Métrologie des Interfaces Techniques de l'Université de Besançon (aujourd'hui[Quand ?] intégré au laboratoire FEMTO-ST), ce qui lui permet de proposer assez vite une gamme de profilomètres tridimensionnels mécaniques et optiques. Les deux premiers instruments sont livrés en 1990 à Renault et L'Oréal. En 2009, Digital Surf et le Laboratoire national de métrologie et d'essais mettent au point ensemble un instrument de précision absolue nanométrique destiné à raccorder les étalons de rugosité utilisés sur le sol français[8].

1992, premiers composants

En 1992, Digital Surf, bien que positionnée sur les instruments complets, accepte de fournir certains de ses propres composants logiciels à un autre fabricant, la société anglaise Taylor Hobson : ce sera la naissance des produits TalyMap (version Macintosh et MS-DOS pour commencer), puis TalyProfile (MS-DOS).

1994, partenariat avec Renault

Digital Surf élabore avec Renault un appareil portable à caméras pour la mesure objective de la qualité des peintures, le VisioPaint. L'appareil, qui évalue la profondeur (« DOI ») de la peinture et sa tension (contrôle de la « peau d'orange ») équipera toutes les chaînes de peinture de Renault et de ses sous-traitants dans le monde[9].

1996, naissance de Mountains et internationalisation

À partir de 1996, Digital Surf fusionne l'ensemble des fonctionnalités de ses logiciels pour Macintosh (DigiSurface) et pour MS-DOS (DigiProfil) dans une nouvelle plate-forme sous Windows 95. Ce sera le début de "Mountains", qui suivra les évolutions de Windows année après année (Une version 8.0 est annoncée pour 2019)[10].

L'arrivée d'une offre sur Windows permet à Digital Surf d'accentuer son virage des instruments vers les composants. Elle lui permet de devenir en quelques années le fournisseur de plusieurs fabricants connus d'instruments dans différents pays (KLA-Tencor, Agilent Technologies, Nikon, Zeiss, ou Leica Microsystems), ce qui a pour effet secondaire de réorienter l'entreprise vers l'export[11],[12],[13],[10].

En parallèle, Digital Surf devient un contributeur à la mise en place de nouvelles normes d'état de surface, en représentant notamment la France auprès de l'ISO pour la mise au point de la nouvelle norme internationale ISO 25178 dont le but est d'étendre au 3D les paramètres d'état de surface 2D utilisés par toute l'industrie mécanique depuis des décennies[14],[15],[16],[17],[18],[19],[20],[21],[6].

à partir de 2004, acteur du développement économique régional

En 2004, l'entreprise devient l'un des 6 membres industriels fondateurs du Pôle des Microtechniques, un Pôle de compétitivité qui regroupe en 2010, 106 adhérents dont 72 entreprises[22].

En 2006, Digital Surf participe à la fondation et héberge l'antenne Franc-Comtoise de Réseau Entreprendre, une association reconnue d'utilité publique d'aide à la création d'entreprise[23][source insuffisante].

2009, recentrage sur le logiciel

Après une tentative infructueuse d'essaimage de l'activité instruments en perte de vitesse, l'entreprise prend un virage historique :

  • en cessant la fabrication d'instruments complets, elle tourne le dos à son métier historique ;
  • elle décide de se consacrer entièrement aux logiciels d'analyse.

2014, développement externe vers la microscopie en champ proche

En , Digital Surf signe le rachat de l'entreprise danoise Image Metrology, spécialiste du logiciel d'analyse d'images pour les Microscopes à Force Atomique[24].

2017, développement en microscopie électronique

Avec la version 7 de Mountains, Digital Surf se lance sur le marché des Microscopes Electroniques à Balayage (MEB) et se fixe pour mission de "faire passer leurs images du 2D noir et blanc au 3D couleur"[25]. Grâce à cette nouvelle version de Mountains, Digital Surf signe en 2017 des accords avec les principaux fabricants de microscopes électroniques (JEOL[26], Hitachi[27], Thermo Fisher Scientific[28] Zeiss...) pour son produit MountainsMap SEM.[29] Les images du logiciel MountainsMap SEM font la première page de la revue américaine Microscopy Today de la Société Américaine de Microscopie en [30].

Produits

L'entreprise propose une gamme de logiciels d'analyse des surfaces microscopiques dont le cœur est l'analyse de la topographie, ou étude du relief dans un espace rectangulaire. La gamme est organisée par famille d'instruments :

Le logiciel Mountains est diffusé principalement par les fabricants de ces instruments, qui l'intègrent en tant que sous-ensemble OEM [33],[32].

  • L'entreprise propose également le logiciel Mountains à la vente directe aux utilisateurs possédant déjà un instrument[34],[35].

Applications des logiciels de micro-analyse des surfaces

Le succès de Digital Surf au niveau mondial s'explique par le grand nombre d'activités industrielles ou d'objets utilisés chaque jour exigent une maîtrise parfaite du relief microscopique[36],[37] :

Santé

  • Mesure de l'usure provoquée sur les dents par les abrasifs contenus dans les dentifrices
  • Contrôle de la forme et de la non-rugosité de prothèses de hanches (fluidité du contact)
  • Mesure de l'efficacité des cosmétiques (anti-rides, anti-acnéiques, produits contre la cellulite, coloration des dents...) [38],[39],[40],[41],[37]
  • Mesure de la vitesse de cicatrisation et de l'efficacité des traitements accélérateurs de cicatrisation[42].
  • Contrôles dimensionnels avec une précision de quelques microns pour la fabrication de sondes ultra-son pour l'échographie

Gravure et Imprimerie

  • Mesure de l'épaisseur d'encre sur les timbres-poste (quelques microns d'épaisseur d'encre en plus ou en moins sur des milliards de timbres fabriqués chaque année représentent un coût important)
  • Mesure de la rugosité des billets de banque et de tickets de parking (elle doit être suffisante pour permettre la préhension par les distributeurs automatiques)[37],[7]
  • Mesure de l'usure des moules permettant de graver un motif de simili-cuir sur les tableaux de bord des véhicules
  • Contrôle de la taille du relief anti-reflet (aspect sablé) présent sur la plupart des objets en plastique (ordinateurs, téléphones, accessoires pour l'automobile, mobilier de bureau,...)

Histoire

  • Mesure de la profondeur de rayure sur des os humains préhistoriques dans le but d'étudier l'hypothèse d'un cannibalisme[43].
  • Analyse de la tridimensionnalité du linceul de Turin[44],[45]

Automobile, Métallurgie

  • Mesure de la rugosité des tôles de carrosserie (avec une rugosité trop faible, l'adhérence de la peinture est insuffisante, avec une rugosité trop forte elle présentera un défaut d'aspect).
  • Contrôle de la forme exacte des cages pour les roulements à bille
  • Contrôles dimensionnels des capteurs (présence/absence du passager, pluie, pression...)
  • Analyse du relief microscopique du cylindre des moteurs en vue de prévoir les débris dus au rodage et la qualité de la lubrification du piston
  • Observation de la composition fine des alliages[46].

Électrotechnique

  • Contrôles de la planéité de pièces métalliques établissant le passage du courant alimentant une locomotive électrique (si la planéité n'est pas garantie à quelques microns, la pièce fond)
  • Contrôle au micron de planéité de radiateurs pour les transistors de puissance

Nanotechnologies

  • Mesure de profondeur de gravure pour des composants optiques ultra-rapides en niobate de lithium pour les télécoms (Internet)
  • Contrôle de la taille des gravures sur le silicium pour les puces des ordinateurs[9]

Notes et références

  1. https://www.societe.com/societe/digital-surf-352184683.html
  2. Le contrôle non destructif intègre la mesure 3D sur UsineNouvelle.com
  3. Les 15 patrons les plus influents sur Lexpansion.com
  4. Digital Surf analyse les surfaces en quatre dimensions (23 septembre 2008) sur Les Echos
  5. Technologie, L’infiniment petit sur le cinquième sommet du monde sur Le Pays
  6. « Enfin une norme pour l'analyse des états de surface 3D » dans Mesures, no 824, avril 2010
  7. [www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0302341723542-la-nasa-plebiscite-le-logiciel-danalyse-de-surface-de-digital-surf-2211824.php La Nasa plébiscite le logiciel d'analyse de surface de Digital Surf dans LesEchos.fr du 9 octobre 2018]
  8. [PDF] Contact, La lettre de la mesure et du contrôle dimensionnels, no 13 de septembre 2004
  9. Digital Surf a le sens de la mesure dans L'Est républicain du jeudi 19 octobre 2000
  10. Besançon : une entreprise contactée pour travailler avec la NASA sur franceinfo, 18 septembre 2018
  11. Une entreprise jurassienne lauréate des trophées de l’international 2009 sur le site de la Chambre de Commerce du Jura jura.cci.fr
  12. Vie économique - Les 100 qui font bouger Besançon sur l'Express.fr
  13. Digital Surf reçoit le Trophée de l'Entreprise Exportatrice Innovante, sur la revue Contrôle, Essais, Mesures de janvier, février, mars 2010
  14. Digital Surf reçoit le trophée UNM de la normalisation sur mesures-and-co.com
  15. Travaux de normalisation sur les états de surfaces : François Blateyron reçoit le trophée de l'UNM (juillet 2008) sur Mesures
  16. Success stories : Moving Magnet, Digital Surf, Sophysa et V33 sur ambassadeurs-franche-comte.com
  17. F. Blateyron, Calculating 3D parameters according to ASME B46.1 and ISO 25178, International Conference on Surface Metrology 2009
  18. États de surface : la norme ISO 25178 va tout changer, dans la revue Mesures
  19. (en) F. Blateyron, Calculating 3D parameters according to ASME B46.1 and ISO 25178, International Conference on Surface Metrology 2009
  20. (en) F. Blateyron, New 3D Parameters and Filtration Techniques for Surface Metrology, dans QualityMag.com
  21. (en) F. Blateyron 3D Parameters and New Filtration Techniques Symposium proceeding of Japan Society of Precision Machining (JSPE) spring general meeting, (2006 March), p. 21-27.
  22. Site officiel du Pôle des microtechniques
  23. Les Échos du 17 février 2009 : 70 créations d'entreprise innovantes accompagnés par Réseau Entreprendre
  24. Digital Surf and Image Metrology join forces sur microscopy-news.com 17 Juillet 2014
  25. (en)Color (and 3D) for Scanning Electron Microscopy sur le magazine Microscopy Today de Mai 2018
  26. (en)
  27. Le bisontin Digital Surf vend son logiciel à Hitachi sur Traces Ecrites News
  28. La Nasa plébiscite le logiciel d'analyse de surface de Digital Surf
  29. [ https://www.pei-france.com/article/Accord-carl-zeiss-et-digital-surf/ Accord Carl Zeiss - Digital Surf sur PEI France]
  30. [ http://metrology.news/tosca-nano-surface-analysis-software-launched Tosca nano surface analysis software launched in Metrology news]
  31. (en) Digital Surf Mountains Technology sur Imaging&Microscopy
  32. (en) ICMAB and Digital Surf Sign Cooperation Agreement sur sensorsmag.com
  33. (en) LNE, Digital Surf to Cooperate on Surface Metrology sur sensorsmag.com
  34. Digital Surf(e) sur les reliefs dans L'Est républicain du jeudi 17 janvier 2002
  35. Digital Surf prend du relief dans Est Magazine du 12 mai 2002
  36. (en)C. Mignot, Evaluation of anti-acneic products, Congrès International "Skin in health and disease", Paris, 27-28 juin 2002
  37. (en)S. Makki, J.Mignot, and P. Agache, twelfth congress of the International Federation of the Society of Cosmetic Chemists (Paris) Sept 13-17, 1982.
  38. S. Makki, P. Agache, J. Mignot and H. Zahouani J. Soc. Cosmet. Chem. 35:311-325 (1984)
  39. (en)J.Mignot, M. Chuard, J.Mignot, S. Makki, and P. Agache, Innovation Technol. Biol. Med 6:447 (1985).
  40. J. Mignot, Techniques morphométriques d'évaluation de la cicatrisation d'un ulcère dans La Revue du praticien, numéro spécial Ulcères cutanés d'origine veineuse d'avril 1996.
  41. (en)B Mafart, G Onoratini, P Valensi (2007) Cutmarks and breakage of human bones in the Upper Paleolithic La Salpétrière cave, Department of Gard, France. in American Journal of Physical Anthropology 2007, suppl 44, 162 Am J Phys Anthropol S44: 162
  42. Les dernières nouvelles du suaire de Turin sur suaire-science.com
  43. S. Cataldo, T. Heimburger, (avril 2010) Le Linceul de Turin, les dernières découvertes qui pourraient tout changer, Éditions Dr Angélique
  44. Gérard BERANGER (mai 1996), Les alliages de fer et de nickel : 100 ans après la découverte de l'INVAR, Éditions Lavoisier Librairie.

Liens externes

Voir aussi

  • Portail des entreprises
  • Portail de la Franche-Comté
  • Portail du Doubs
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.