Doloire de charpentier

La doloire de charpentier (quelquefois appelée épaule de mouton, hache à équarrir, hache demi-plate, en anglais broadaxe) est une hache à large tête, un type particulier de doloire. Elle sert notoirement à équarrir les grumes et donne son nom à un métier, celui de doleur. Il existe deux catégories de taillant pour les haches à équarrir, toutes deux utilisées pour l'équarrissage des billes.

Doloire à une face chanfreinée (single-bevel broadaxe)

Un premier type de taillant asymétrique présente un côté plat et l'autre chanfreiné (en anglais elle prend les noms de side axe, single bevel, or chisle-edged axe[1],[2]).

Dans un autre type qui produit une coupe festonnée, les deux faces sont chanfreinées. Sur certaines haches, le manche peut s’éloigner du côté plat pour permettre une position optimale de l'équarrisseur par rapport à la surface taillée. La hache à face plate est destinée à façonner une surface plane mais elle ne peut être utilisée que dans un sens et est droitière ou gauchère.

La hache à double biseau a un manche droit qui peut être pivoté d’un côté ou de l’autre contre le bois. La hache à double chanfrein peut être utilisée pour couper, entailler et équarrir. Lorsqu'elle est utilisée pour l'équarrissage (hewing), une série d'encoches est taillée sur le côté de la bûche jusqu'à une ligne dessinée là où l'équarrissage doit s'arrêter (scoring). Les morceaux de bois entre ces encoches sont enlevés avec une hache, appelée en anglais joggling [3] puis le bois restant est enlevé jusqu'à la ligne.

Histoire

Les doloires sont depuis l'Antiquité jusqu'à la fin du XIXe siècle en Europe et en Amérique du Nord, couramment utilisées dans le façonnage des bois équarris pour la construction navale en bois, la construction en bois massif empilé, la charpente en bois et les traverses de chemin de fer, parfois appelées axe ties en anglais[4],[5].

Utilisations modernes

Depuis l'introduction des scieries et des outils électriques modernes, l'utilisation de cet outil est maintenant rare dans l'industrie manufacturière, mais il est encore utilisé dans la menuiserie de restauration ou dans les régions non développées.

Galerie

Voir également

Références

  1. Salaman, R. A.. Dictionary of tools used in the woodworking and allied trades, c. 1700-1970. New York: Scribner, 1975.
  2. Mercer, Henry Chapman. Ancient carpenters' tools: together with lumbermen's, joiners' and cabinet makers' tools in use in the eighteenth century. 5th ed. Doylestown, Pa.: Horizon Press, published for the Bucks County Historical Society, 1975. 81.
  3. Foxfire - Volume 19 - Page 246. /books?id=u0bYAAAAMAAJ
  4. Railway age - Volume 110 - Page 982 axe ties
  5. Richard M. Van Gaasbeek. Wooden Boat and Ship Building 2010 edition, reprint. 196
  • Portail du travail et des métiers
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.