Domaine d'Owari

Le domaine d'Owari (尾張藩, Owari-han) était un domaine japonais de l'époque d'Edo. Situé dans ce qui est aujourd'hui la partie ouest de la préfecture d'Aichi, il englobait des parties des provinces d'Owari, de Mino, et de Shinano. Sa capitale se trouvait au château de Nagoya. À son apogée, il était évalué à 619 500 koku et était la plus grande possession du clan Tokugawa, hormis les terres du shogunat. Le daimyo d'Owari venait de la branche Owari, la première des trois branches du clan principal (gosanke). Le domaine était également appelé « domaine de Nagoya » (名古屋藩, Nagoya-han).

Histoire

Jusqu'à la fin de la bataille de Sekigahara en septembre 1600, la zone qui constitue le domaine d'Owari était sous le contrôle de Fukushima Masanori à la tête du château de Kiyosu voisin. Après la bataille cependant, Masanori fut transféré au domaine d'Hiroshima dans la province d'Aki.

Liste des daimyos

OrdreNomAnnées de règneParenté
1Tokugawa Yoshinao1607-1650Neuvième fils de Ieyasu Tokugawa
2Tokugawa Mitsutomo1650-1693Fils ainé de Yoshinao
3Tokugawa Tsunanari1693-1699Fils ainé de Mitsutomo
4Tokugawa Yoshimichi1699-1713Neuvième fils de Tsunanari
5Tokugawa Gorōta1713Fils ainé de Yoshimichi
6Tokugawa Tsugutomo1713-1730Oncle de Gorōta, onzième fils (adopté) de Tsunanari
7Tokugawa Muneharu1730-1739Fils cadet de Tsugutomo, dix-neuvième fils (adopté) de Tsunanari
8Tokugawa Munekatsu1739-1761Petit-fils de Mitsutomo (adopté)
9Tokugawa Munechika1761-1799Deuxième fils de Munekatsu
10Tokugawa Naritomo1799-1827Neveu de Ienari Tokugawa (adopté)
11Tokugawa Nariharu1827-1839Cousin de Naritomo, dix-neuvième fils de Ienari (adopté)
12Tokugawa Naritaka1839-1845Frère ainé de Nariharu, douzième fils de Ienari (adopté)
13Tokugawa Yoshitsugu1845-1849Septième fils de Narimasa Tokugawa (adopté)
14Tokugawa Yoshikumi1849-1858Deuxième fils de Matsudaira Yoshitatsu, maître du domaine de Takasu
15Tokugawa Mochinaga1858-1863Frère cadet de Yoshikumi
16Tokugawa Yoshinori1863-1869Oncle de Mochinaga
17Tokugawa Yoshikatsu1869Nouveau nom de Yoshikumi

Source de la traduction

Voir aussi

Article connexe

  • Portail de l'histoire du Japon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.