Domenico Ponsello

Domenico Ponsello, né à Pieve di Teco dans la province d'Imperia[1] (Ligurie) au début du XVIe siècle, est un architecte et un ingénieur militaire italien du XVIe siècle.

Domenico Ponsello
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Œuvres principales

Biographie

L'intérieur de l'hôtel de ville génois.

Domenico Ponsello se forme vraisemblablement dans des ateliers d’architectes à Gênes et Turin. Il est avant tout un ingénieur militaire mais il intervient aussi dans la construction d’édifices civils et religieux. Il est actif principalement dans sa région natale et dans le Piémont. Ses réalisations les plus importantes se font entre les années 1556 et 1574. À Gênes, dès 1556, il collabore à l’érection de l’église Santa Maria in Carignano[1]. De 1560 à 1563, avec son frère Giovanni, il construit la villa de Vincenzo Imperiale, dite la « Bellezza ». En 1565, à l’ouest de Gênes, il termine la villa Grimaldi, dite la « Fortezza ». La même année et pendant plus d’une décennie, de nouveau avec son frère, il bâtit le monumental palais Doria-Tursi[1], aujourd’hui hôtel de ville génois, et la façade du Palazzo Bianco. Présent dans le Piémont entre 1563 et 1565, sous la direction de Francesco Paciotto, il contribue à la fortification de Coni et à l’édification de la citadelle de Turin[1]. Lors de ses séjours dans le comté de Nice entre 1557 et 1572, il réalise le dessin et la construction du fort du mont Alban[2], et dirige avec d’autres ingénieurs les chantiers des forteresses de Nice et de Villefranche-sur-Mer. Le , Domenico Ponsello est anobli par le duc Emmanuel-Philibert de Savoie. En 1589, les archives ne mentionnent plus son nom.

Liens externes

Notes et références

  1. Luc Thevenon, Lou Sourgentin, 2007, p. 16-17
  2. Collectif, Le patrimoine des communes des Alpes-Maritimes, Flohic, 2000, (ISBN 978-2842340711), p. 603
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de la Renaissance
  • Portail de Nice
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.