Dorayaki

Le dorayaki (どら焼き) est une pâtisserie japonaise. En japonais, dora signifie « gong », et cela expliquerait donc le nom de la pâtisserie.

Dorayaki

Dorayakis

Autre nom どら焼き, 銅鑼焼き
Lieu d’origine Japon
Place dans le service Wagashi
Sachets de dorayaki.

Celle-ci consiste en deux pâtes en forme de pancake, faites en kasutera, enveloppant une garniture de pâte de haricot rouge nommée anko (ingrédient courant en cuisine japonaise). À l'origine, cette pâtisserie n'avait qu'une seule couche. La forme actuelle fut inventée en 1914 à la pâtisserie Usagiya à Ueno, un quartier de Tokyo.

Noms

Dans des endroits de la région du Kansai, comme Osaka ou Nara, cette pâtisserie est souvent appelée mikasa (). Le nom signifie initialement « triple chapeau de paille », mais est également un des noms du Mont Wakakusa, une petite colline se trouvant à Nara. La colline ayant une pente assez douce, on dit que de nombreux habitants pensent à la forme de la colline lorsqu'ils mangent un mikasa. Il y a un plus grand mikasa réputé à Nara, faisant environ 30 centimètres de diamètre.

Dans les œuvres de fiction

Le dorayaki est la nourriture favorite de Doraemon, héros du manga éponyme. On peut donc voir ce robot en forme de gros chat bleu sans oreilles en compagnie d'un dorayaki.

La pâtisserie est au centre de l'intrigue du roman Les Délices de Tokyo de Durian Sukegawa (ja), dont a été tiré le film Les Délices de Tokyo de Naomi Kawase, sorti en France début 2016[1].

Notes et références

  1. Estérelle Payany, « Dorayaki : les délices de Tokyo régalent Paris », telerama.fr, (consulté le 14 février 2016)
  • Portail de la cuisine japonaise
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.