Dorian Harewood

Dorian Harewood est un acteur, doubleur et chanteur américain, né le à Dayton dans l'Ohio.

Pour les articles homonymes, voir Harewood.
Dorian Harewood
Dorian Harewood et Debbi Morgan, avec qui il joue dans The Jesse Owens Story (1984).
Biographie
Naissance
Nom de naissance
W. Dorian Harewood
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction
Films notables

Biographie

Enfance et formation

Dorian Harewood est né à Dayton dans l'Ohio, fils d'Emerson Macaulay (1915–1980) et d'Estelle Olivia Harewood (1924–1991)[1]. Il a cinq frères et sœurs, Emerson M. Harewood, Jr. (mort), Theolanda Harewood (morte), Philip B. Harewood (mort), Floranne E. Dunford et Lawanda G. Pitts.

En 1972, il obtient son diplôme au conservatoire de musique à l'université de Cincinnati. En même temps, il participe au Kings Island, où il chante et danse jusqu’en 1973[2].

Carrière

En 1979, Dorian Harewood se fait d’abord remarquer dans le rôle de Simon Haley — père de l'auteur de Alex Haley — dans la mini-série Roots: The Next Generations, adaptée des sept derniers chapitres du roman Racines (Roots: The Saga of an American Family) d’Alex Haley (1976)[3].

En 1984, il prête ses traits à l’athlète Jesse Owens dans le téléfilm The Jesse Owens Story de Richard Irving et, en 1987, au soldat « Blackboule » (ou « Eightball » dans la version originale) dans le film de guerre psychologique Full Metal Jacket de Stanley Kubrick.

En 1988, il lance son album Love Will Stop Calling[4].

En 1994, à la cérémonie des NAACP Image Awards, il récolte une récompense du meilleur acteur dans la série dramatique Les Ailes du destin (I'll Fly Away) dans le rôle du saxophoniste de jazz/blues Clarence « Cool Papa » Charleston. Dans la même année, il est Julian Wilkes dans la première saison de la série Viper.

Filmographie

en tant qu’acteur

Longs métrages

Téléfilms

Séries télévisées

En tant que doubleur

Longs métrages

Téléfilms

Séries télévisées

Discographie

  • Love Will Stop Calling (1988, Emeric Records)

Notes et références

  1. (en) « Dorian Harewood Biography (1950-) », sur Film Reference (consulté le 1er décembre 2019).
  2. (en) John Kiesewetter, « Actor Dorian Harewood started at Kings Island too », sur The Cincinnati Enquirer, (consulté le 1er décembre 2019).
  3. (en) Frank Rich, « Television: A Super Sequel to Haley's Comet », Time, (lire en ligne, consulté le 1er décembre 2019).
  4. (en) « Dorian Harewood – Love Will Stop Calling », sur Discogs (consulté le 1er décembre 2019).

Liens externes

  • Portail du cinéma américain
  • Portail de la musique
  • Portail des séries télévisées américaines
  • Portail des Afro-Américains
  • Portail de l’Ohio
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.