Douzain

Un douzain est une strophe de douze vers, tandis qu'une strophe de six vers s'appelle un sixain.

Pour l’article ayant un titre homophone, voir Douzain (monnaie).

Exemple

Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble!
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

(Charles Baudelaire, L'Invitation au voyage[1])

Notes et références

  1. Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, éditions Nilsson, , 267 p., p. 88
  • Portail de la poésie
  • Portail de la littérature française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.