Duché de Mecklembourg-Stargard

Le duché de Mecklembourg-Stargard (en allemand Herzogtum Mecklenburg-Stargard) fut un État du Saint-Empire romain. Il émergeait en 1352 lorsque les deux fils du defunt prince Henri II de Mecklembourg († 1329), Albert II et Jean Ier s'accordèrent sur le partage de l'héritage paternel. Cet accord fut l'acte de naissance des duchés de Mecklembourg-Schwerin et de Mecklembourg-Stargard, chacun d'entre eux portent le nom de leur résidence respective.

Duché de Mecklembourg-Stargard
(de) Herzogtum Mecklenburg-Stargard

13521471

Informations générales
Statut Duché
- État du Saint-Empire romain germanique
Capitale Stargard
Histoire et événements
Partage du duché de Mecklembourg
1471 Réintégré au duché

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Les duc souverains à Stargard, descendants de Jean Ier, appartenaient à une branche collatérale de la maison de Mecklembourg ; leur patrimoine fut réintégré au duché de Mecklembourg à la mort du dernier membre de cette lignée, Ulrich II de Mecklembourg-Stargard, en 1471.

Territoire

Le château de Stargard.

La partie principale du duché couvrait le territoire de l'ancienne seigneurie de Stargard dans la partie orientale du Mecklembourg, à la frontière avec la marche de Brandebourg et le duché de Poméranie. En outre, plus à l'ouest, le territoire comprenait la ville de Sternberg et les domaines autour de Lübz.

Le duché porta le nom du château médiéval de Stargard (Burg Stargard) au sud-est de la ville de Neubrandenbourg.

Histoire

La place forte appelée Stargart (de la langue polabe, stary et gard signifiant « vieux » et « château ») est mentionnée pour la première fois dans un document datant de 1170. La seigneurie de Stargard appartenait depuis le XIIe siècle aux domaines des ducs de Poméranie ; selon un traité signé à Kremmen le , elle échoit aux margraves de Brandebourg. Le , Béatrice, fille du margrave Albert III, épousa le prince Henri II de Mecklembourg. Elle porta en dot la seigneurie de Stargard que son père, sans héritier mâle, vendait à son gendre.

Les principautés du Mecklembourg vers l'an 1300, la seigneurie de Stargard au sud-est.

À la mort d'Albert III en 1300, toutefois, un conflit pour son patrimoine s'engagea. Après plusieurs années des hostilités armées, Henri a assuré la succession de Stargard pour la maison de Mecklembourg par un accord de paix conclu avec le margrave Valdemar de Brandebourg le à Templin.

Henri II de Mecklembourg est décédé le à Sternberg. Ses fils Albert II et Jean Ier héritent de lui et régnèrent conjointement sur le Mecklembourg ; tous deux furent attribués le titre de « duc » (Herzog) et de prince du Saint-Empire par le roi Charles IV le à Prague. Ensuite, le , les deux frères s'accordèrent sur une division de l'héritage. Désormais Jean régnait en sa qualité de duc de Mecklembourg-Stargard. Il apporte son support aux efforts de son neveu Albert III pour monter sur le trône du royaume de Suède.

Du mariage de Jean de Mecklembourg-Stargard avec Agnès de Lindow-Ruppin, veuve de Nicolas IV de Werle, sont sorti six enfants. En 1408, les deux fils aînés, Jean II et Ulrich, divisèrent de nouveau le territoire : Jean II reçut les domaines de Sternberg, Friedland, Fürstenberg et Lychen ; Ulrich reçut les seigneuries de Neubrandenbourg, Stargard, Strelitz et Wesenberg. En 1436, après le décès du dernier souverain Guillaume, la principauté de Werle fut réunifiée à la maison de Mecklembourg. Ä la mort du duc Jean III, fils de Jean II, Mecklembourg-Stargard fut réunifié sous son cousin Henri, fils d'Ulrich Ier.

Après le décès d'Ulrich II de Mecklembourg-Stargard le , le duché de Mecklembourg-Stargard revint aux ducs de Mecklembourg-Schwerin. Au cours de la troisième succession de la maison de Mecklembourg en 1701, la seigneurie de Stargard devint le cœur du duché de Mecklembourg-Strelitz.

Ducs de Mecklembourg-Stargard

Références

    Articles connexes

    • Portail de l’Allemagne
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.