Edmond Fierlants

Edmond Fierlants était un photographe belge né à Bruxelles le et mort le . Fierlants est un pionnier de la photographie belge.

Edmond Fierlants
Naissance
Bruxelles, Belgique
Décès
Bruxelles, Belgique
Nationalité Belge
Profession

Biographie

Issu d'une famille aisée, Edmond Fierlants épousa Isabelle Nieuwenhuys, née à Londres le . Leur premier enfant, Hélène, naquit à Paris en 1850, tandis que leur fils, Albert Jean, naquit à Bruxelles le .

Il fut le seul membre fondateur belge de la Société française de photographie le . Fierlants fit son apprentissage chez Hippolyte Bayard (1801-1881) le premier réalisateur d'image positive sur papier au printemps 1839. En 1855 il est le co-inventeur du procédé "Taupenot" (plaques sèches au collodion albuminé), dont il fera la communication à la Société photographique de Londres.

En 1857, il présente ses œuvres aux expositions de Paris et Bruxelles, notamment des reproductions de tableaux, sa future spécialité.

De retour à Bruxelles le , il obtient une commande du gouvernement pour reproduire par la photographie les chefs-d’œuvre de la peinture flamande conservés à Bruges. Suite à l'avis favorable de l'Académie Royale, il entreprend sa campagne photographique : du au  : «Vues et monuments de Bruges»; «Musée Memling de l'Hôpital Saint-Jean» en 1858. En 1859, une série de 31 planches est éditée à Paris par Victor Didron. En 1860, il reçoit de nouveau l'appui du gouvernement et effectue une mission architecturale à Anvers : «Vues et monuments d'Anvers».

Il fonde en 1862 à Bruxelles (Ixelles) la Société Belge de Photographie, qui deviendra Société Royale Belge de Photographie en 1863.

De 1866 à 1867, il reproduit sous le patronage de l'État belge l'œuvre du peintre Antoine Wiertz.

Photographe d'architecture, il privilégie la monumentalité à travers des vues de grand format (pleine plaque ou plus grand encore).

Éditeur de reproductions d'œuvres d'art, notamment les primitifs flamands, Wiertz, etc.

Fin 1867, pour des raisons financières, il se consacre au portrait et ouvre un studio à Bruxelles, qui ne remportera pas un succès commercial. Fierlants meurt ruiné.

Postérité

En 1996, Edmond Fierlants est l'un des 26 photographes belges mis à l'honneur au FotoMuseum Antwerpen (Musée de la photographie d'Anvers), lors de l'exposition Pioniers in Beeld.

Collections

Bibliographie

  • SOSSON, Jean-Pierre, Les primitifs flamands de Bruges et les premiers albums de reproduction photographique, in Bulletin de l'Institut royal du patrimoine artistique, vol. 8, 1965, pp. 223-231.
  • JOSEPH, Steven F. & SCHWILDEN, Tristan, Edmond Fierlants (1829-1869): photographies d'art et d'architecture, Crédit communal de Belgique, 1988.
  • JOSEPH, Steven F., SCHWILDEN, Tristan & CLAES Marie-Christine, Directory of Photographers in Belgium, 1839-1905, Rotterdam-Antwerpen, De Vries - Museum voor Fotografie, 1997, vol. 1, p. 168-169 & vol. 2, pl. 34, 35 et 37.

Liens externes

  • Portail de la photographie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.