Edward Cornwallis

Edward Cornwallis ( à Londres - à Gibraltar) était un officier militaire britannique, frère jumeau de Frederick Cornwallis.

Edward Cornwallis
Fonction
Membre au Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 62 ans)
Gibraltar
Sépulture
Culford (en)
Formation
Activités
Père
Mère
Lady Charlotte Butler (d)
Fratrie
Autres informations
Membre de
11e Parlement de Grande-Bretagne (en)
10e Parlement de Grande-Bretagne (d)
9e Parlement de Grande-Bretagne (d)
12e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Arme
Grades militaires
Lieutenant-general (en)
Lieutenant-général
Conflits
Guerre de Succession d'Autriche
Rébellion jacobite (en)

Biographie

Il était le sixième fils de Charles Cornwallis (4e baron Cornwallis) et de Lady Charlotte Butler, fille de Richard Butler (1er comte d'Arran). La famille Corwallis possédait de vastes domaines à Culford (en) dans le Suffolk.

Il est le frère jumeau de Frederick Cornwallis et l'oncle du général Charles Cornwallis. Edward et son frère ont été pages royaux à 12 ans, puis entrèrent au collège d'Eton à 14 ans. À 18 ans, Edward commença son service militaire.

Edward Cornwallis

Son service dans l'armée lui permit de participer à plusieurs grandes batailles et de recevoir de la reconnaissance pour ses efforts. Le gouvernement britannique le nomma gouverneur de la Nouvelle-Écosse et il arriva le au havre de Chibouctou. Il avait pour mission de fonder une colonie protestante qui servirait de tampon entre la Nouvelle-Angleterre et l'Acadie. Un peu plus tard, la ville d'Halifax fut fondée. Son mandat de gouverneur prit fin en 1752 quand il retourna en Grande-Bretagne pour continuer sa carrière comme officier militaire et politicien.

Corwallis a été gouverneur de Gibraltar du à sa mort en janvier 1776 à 63 ans.

Hommages, controverses et déchéance

Cornwallis a joué un rôle important dans la formation de la Nouvelle-Écosse. Il a cependant été critiqué pour son traitement des peuples amérindiens. Il avait notamment décrété qu'il offrirait une prime à quiconque lui ramènerait un scalp de Micmac : homme, femme ou enfant[1].

En 1931, une statue fut érigée (en) en son honneur à Halifax, à Cornwallis Square. Cette statue fut retirée le , suite aux pressions populaires qui lui reprochaient sa politique envers les Micmacs.

Notes et références

  • Portail de la politique britannique
  • Portail de Gibraltar
  • Portail de la Nouvelle-Écosse
  • Portail de l’histoire militaire
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.