Edwin Montagu

Edwin Samuel Montagu ou plus simplement Edwin Montagu, né le et mort le , est un homme politique britannique. Il a été deux fois Chancelier du duché de Lancastre en 1915 et 1916 et a surtout été Secrétaire d'État à l'Inde entre 1917 et 1922. Il a été auparavant Sous-secrétaire d'État à l'Inde de 1910 à 1914. Il a aussi été brièvement ministre de l'Armement en 1916 . Il était membre du Parti libéral.

Edwin Montagu en 1920.
Pour les articles homonymes, voir Montagu (homonymie).
Edwin Samuel Montagu
Fonctions
Membre du 31e Parlement du Royaume-Uni (d)
Cambridgeshire (en)
-
Membre du 30e Parlement du Royaume-Uni (d)
Chesterton (en)
-
Membre du 29e Parlement du Royaume-Uni (d)
Chesterton (en)
-
Membre du 28e Parlement du Royaume-Uni (d)
Chesterton (en)
-
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Biographie
Naissance
Décès
(à 45 ans)
Londres
Nationalité
Formation
Activité
Père
Samuel Montagu, 1er Baron Swaythling (en)
Mère
Ellen Cohen (d)
Fratrie
Louis Montagu (en)
Conjointe
Venetia Stanley (en)
Enfant
Judith Venitia Montagu (d)
Autres informations
Parti politique
Titre honorifique
Le très honorable

Juif lui-même et troisième ministre juif de l'histoire britannique [1], il s'oppose au projet sioniste soutenu par le gouvernement britannique depuis la déclaration de Balfour, estimant que le sionisme pouvait produire une violente réaction contre les juifs qui choisiraient de rester en Europe[2].

Références

  1. http://www.ujfp.org/spip.php?article6191 : « Edwin Samuel Montagu fut le seul ministre britannique à s’opposer à la déclaration Balfour et au projet sioniste dans son ensemble. Il se trouve qu’il était le seul membre juif du cabinet de David Lloyd George, auquel Balfour appartenait, et seulement le troisième ministre juif de l’histoire britannique. »
  2. Lamis Andoni, « From Balfour to Obama », sur www.aljazeera.com (consulté le 11 août 2017)

Source

  • Portail de la politique britannique
  • Portail du monde indien
  • Portail de la culture juive et du judaïsme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.