Ella Bergmann-Michel

Ella Bergmann-Michel (née le et morte le ) est une artiste allemande abstraite, photographe et réalisatrice de documentaire[1]. Étudiante précoce de l'art constructiviste en Allemagne, sa contribution à l'art abstrait moderne est souvent oubliée dans la culture artistique américaine. Le style de Bergmann-Michel est très spécialisé et unique, surtout si l'on considère la période de restriction dans laquelle elle travaille activement. La plupart de ses œuvres ne sont ni titrées ni signées, ce qui les rend difficiles à identifier et à trouver dans le marché actuel de l'art[2]

Ella Bergmann-Michel
Biographie
Naissance
Décès
(à 74 ans)
Eppstein
Nationalité
Activités
Conjoint
Robert Michel (d)
Enfant
Hans Michel (d)
Autres informations
Mouvement

Jeunesse

Bergmann-Michel commence à faire de l'art très jeune. En 1915, elle expérimente une technique de collage dans le style constructiviste. En utilisant du bois, du métal et tout autre matériau obscur, Bergmann-Michel créerait des collages d'aspect très précis et scientifique[3]. Dans les années 1920, Bergmann-Michel commence à développer encore plus sa technique.

Bergmann devient l'une des premières artistes du mouvement constructiviste à incorporer la photographie dans ses œuvres d'art, ce qui constitue un progrès très important de l'art abstrait, souvent utilisé par des artistes plus contemporains comme Andy Warhol.

Style artistique

Le constructivisme est une forme d'art développée au début du XXe siècle; d'abord établit par Vladimir Tatlin. La nouvelle forme d'art prend un sens différent dans les différentes nations européennes, mais la cohérence est qu'elle fait référence aux problèmes sociaux et économiques que les artistes estiment représenter l'Europe par des moyens abstraits. Dans le pays natal de Bergmann-Michel, l'Allemagne, le constructivisme montre son plus grand impact à travers l’école du Bauhaus, qui est créée pour le développement de cette forme d'art[4].

Mariage et guerre

À la fin des années 1920, Bergmann-Michel épouse Robert Michel et s'installe à Francfort en Allemagne[5]. À Francfort, elle décore une grande partie des murs minimalistes de l'école Bauhaus. Bergmann-Michel continue à pratiquer son art jusqu'à la survenue de la Seconde Guerre mondiale, quand elle est contrainte d'arrêter. Étant lui-même un peintre raté, Hitler déteste l'art abstrait de toutes sortes. Bergmann-Michel travaille sur la ferme familiale jusqu'à la fin de la guerre. Une fois la guerre terminée, Bergmann-Michel revient à son art. Plus tard, elle continue à faire des collages d'images et des compositions verticales/horizontales, dont aucune n'a de titre.

Héritage

Au cours de sa vie, Ella Bergmann-Michel effectue des tournées à Zurich, Londres, Belfast, Pologne, Milan, Paris et aux États-Unis. Son art est distinctif, intéressant et se retrouve principalement sur les marchés de l'art européens. On ne sait pas combien de tableaux et de pièces Bergmann-Michel a réalisés; son art est plus important pour le mouvement qu'il a contribué à propulser, que pour les pièces individuelles elles-mêmes. Bergmann-Michel est l'un des nombreux artistes perdus de l'Allemagne de l'époque.

Filmographie

  • Wo wohnen alte Leute. (1931)
  • Erwerbslose kochen für Erwerbslose. (1932)
  • Fliegende Händler in Frankfurt am Main. (1932)
  • Fischfang in der Rhön. (1932)
  • Wahlkampf 1932. (1932/33)

Notes et références

  1. « Ella Bergmann-Michel Documentary Films 1931-1933 »
  2. « MUSEUM Folkwang: www.folkwang.de », Museum-folkwang.de (consulté le 16 mai 2012)
  3. Modèle {{Lien brisé}} : paramètres « url » et « titre » manquants.,
  4. « Constructivism Art - Artists, Artworks and Biographies » [archive du ], Wwar.com, (consulté le 16 mai 2012)
  5. « Ella Bergmann-michel (1896 - 1971) Artwork Images, Exhibitions, Reviews » [archive du ], Wwar.com (consulté le 16 mai 2012)

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des arts
  • Portail du cinéma
  • Portail de la peinture
  • Portail de la photographie
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.