Emma Lavigne

Emma Lavigne, née en 1968 à Versailles, est une commissaire d'exposition française, historienne de l'art. En 2015, elle devient directrice du Centre Pompidou-Metz, puis en 2019, directrice du Palais de Tokyo (centre d'art contemporain).

Biographie

Elle est diplômée en histoire, histoire de l'art et de l'architecture à la Sorbonne et à l'école du Louvre[1].

Elle devient conservatrice de la cité de la musique en 2000 où elle développe des expositions consacrées aux relations entre musique, son et art contemporain[2] (Electric Body et Espace Odyssée).

En 2008, elle intègre le Centre Pompidou en tant que conservatrice pour l'art contemporain[3], dans ce contexte elle est associée à l'accrochage elles@centrepompidou mené par Camille Morineau. Par la suite, elle s'associe à Christine Macel pour réaliser l’exposition Danser sa vie en 2011. Pendant son passage au Centre Pompidou, elle est aussi commissaire des expositions monographiques Pierre Huyghe, Dominique Gonzalez-Foerster et

Elle est nommée à la tête du Centre Pompidou-Metz en 2015[4]. La même année, elle présente avec Céleste Boursier-Mougenot le projet architectural Rêvolutions au pavillon français de la Biennale de Venise. En 2017, elle est commissaire invitée de la Biennale d'art contemporain de Lyon.

Au Centre Pompidou-Metz, elle est commissaire des expositions Kimsooja – To Breathe, Jardin infini. De Giverny à l’Amazonie (2017) et Couples modernes (2018)[5],[6].

Elle est nommée mi-2019 à la direction du Palais de Tokyo, à Paris[7],[8],[9].

Organisation d'expositions

Liens externes

Références

  1. « Biographie Emma Lavigne Centre Pompidou-Metz »
  2. « Emma Lavigne dit Emma Lavigne - Biographie », sur Le Journal des arts (consulté le 8 septembre 2018)
  3. « Emma Lavigne s'installe au centre pompidou-Metz », Le Monde, (lire en ligne)
  4. « Emma Lavigne dirigera Pompidou-Metz », Libération, (lire en ligne)
  5. « Emma Lavigne », sur SAM Art Projects (consulté le 14 juin 2019)
  6. « Emma Lavigne, forte en thèmes », Libération, (lire en ligne, consulté le 14 juin 2019)
  7. « Opéra, Comédie-Française, Palais de Tokyo… Les choix de l’Elysée pour les dix-sept postes-clés du milieu artistique », Le Monde, (lire en ligne)
  8. Emmanuelle Lequeux, « Emma Lavigne prend la tête du palais de Tokyo », Le Monde, (lire en ligne)
  9. Béatrice de Rochebouët, « Emma Lavigne, une battante au Palais de Tokyo », Le Figaro, (lire en ligne)
  • Portail des arts
  • Portail de l’art contemporain
  • Portail des femmes et du féminisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.