Esquive

En sports de combat et arts martiaux, l’esquive est un mouvement défensif permettant d’éviter l’offensive adverse. Elle consiste à un déplacement (retrait) de tout ou d’une partie du corps. On parle d’ « esquive partielle » (mouvement de tronc ou de déplacement d’un seul appui) et d’ « esquive complète » (déplacement de deux appuis).
Synonyme : « évitement ».

Esquive

Dérobement sur un coup de pied direct en Boxe birmane
Anglais
Slipping

Habituellement, elle est l’apanage des combattants expérimentés et la forme de défense par excellence (elle assure une sécurité maximale). Lorsqu’elle est bien organisée elle permet des ripostes efficaces. Les « esquiveurs » sont très appréciés par le public au même titre que les combattants physiquement engagés.

En boxe

On trouve six formes usuelles d’esquive :

  • la flexion latérale (inclinaison du tronc ou désaxage),
  • l’esquive en torsion (retrait par rotation du tronc et extension dorsale),
  • l’esquive par-dessous (verticale ou rotative),
  • le retrait de buste en arrière (par extension dorsale),
  • le pas de côté (décalage, en anglais « side-step »),
  • et le pas de retrait (déplacement en arrière, en anglais « back-step »).


Voir aussi

 : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Bibliographie

  • G. Blanchet, Boxe et sports de combat en éducation physique, Éd. Chiron, Paris, 1947
  • A. Delmas, 1. Lexique de la boxe et des autres boxes, Document de formation d’entraîneur, 1981-2005 – 2. Lexique de combatique, Ligue Midi-Pyrénées, 1975-1980.
  • Jack Dempsey, Championship fighting, Éd. Jack Cuddy, 1950
  • L. Lerda, J.-C. Casteyre, Sachons boxer, Éd. Vigot, Paris, 1944
  • M. Petit, Boxe, Paris, Éd. Amphora, Paris, 1972

Articles connexes

Lien externe

  • Portail arts martiaux et sports de combat
  • Portail de la boxe anglaise
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.