Evanioidea

Description

  • Taille relativement petite (2,2 à 6,5 mm),
  • Thorax massif avec un petit abdomen aplati transversalement qui s'y rattache par le sommet,
  • Antenne à 13 articles,
  • Ovipositeur court et caché.

Biologie

Certains sont notamment parasitoïdes oophages solitaires des oothèques de blattes (Dictyoptères). Un seul œuf est déposé par oothèque ce qui suffit généralement pour la détruire. Brachygaster parasite Ectobius, Zeuxevania parasite des Loboptera, Evania appendigaster parasite Periplaneta et Blatta. Cette espèce se développe en 50-60 jours. Prosevania punctata préfère comme hôte Periplaneta americana.

Certaines espèces de Gasteruptiidae parasitent les abeilles (Hymenoptera: Anthophila).

Les Evaniidae sont abondants sous les tropiques.

Systématique

Le super-famille des Evanioidea a été décrite par l'entomologiste français Pierre-André Latreille en 1802.

Taxinomie

Liste des familles

Selon ITIS (17 juillet 2013)[1]

Familles disparues [2]

  • Andreneliidae
  • Anomopterellidae
  • Baissidae
  • Praeaulacidae

Utilisation en lutte biologique

E. appendigaster et Prosevania punctata ont été proposés comme agents de lutte biologique. Leur rôle en tant qu'agent biologique de contrôle des populations de blattes est certain mais les données pour établir un programme de contrôle biologiques sont absentes.

Notes et références

  1. ITIS, consulté le 17 juillet 2013
  2. Peñalver, E. et al. 2010: Mesozoic Evaniidae (Insecta: Hymenoptera) in Spanish amber: reanalysis of the phylogeny of the Evanioidea. Acta geologica sinica - English edition, 84(4): 809-827. doi: 10.1111/j.1755-6724.2010.00257.x reference page

Liens externes

  • Portail de l’entomologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.