Evgueni Pachoukanis

Evgueni Bronislavovitch Pachoukanis (en russe Евгений Брониславович Пашуканис ; ISO 9 : Evgenij Bronislavovič Pašukanis), né le à Staritsa (gouvernement de Tver) et mort le , était un juriste soviétique, « l'animateur principal de la scène juridique soviétique des années 1920 et du début des années 1930[1]. »

Evgueni Pachoukanis
Biographie
Naissance
Décès
(à 46 ans)
Moscou
Nom dans la langue maternelle
Евгений Брониславович Пашуканис
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Partis politiques

Biographie

Evgueni Pachoukanis rejoint en 1906, à l'âge de 17 ans, le Parti ouvrier social-démocrate de Russie, puis commence à étudier le droit et la théorie du droit à l'Université de Saint-Pétersbourg. Menacé par la police tsariste, il s'exile et continue ses études à Munich, où il se spécialise en droit et économie.

Devenu membre du Parti bolchévique en 1918, il devient juge en , à Moscou, puis est nommé conseiller juridique au commissariat du peuple aux Affaires étrangères, et participe à la rédaction du traité de Rapallo (1922). En , son cousin, Vikenti Pachoukanis (en), est arrêté pour « activités contre-révolutionnaires ». En 1924, Evgueni Pachoukanis abandonne ses activités gouvernementales et travaille à l'Académie communiste (en); il en deviendra le vice-président. Il publie en 1924 La Théorie générale du droit et le marxisme. Celle-ci sera redécouverte aux États-Unis dans les années 1970[1].

De 1925 à 1927, il participe à la rédaction de l'encyclopédie L'État et le droit avec Pēteris Stučka, et commence à publier un journal intitulé La révolution du droit. Avec Stučka, il fonde une section consacrée à la théorie du droit à l'Académie communiste. Progressivement, ses thèses seront rejetées, et Pachoukanis écrira un certain nombre d'articles et de livres critiquant sa théorie antérieure (Cours de droit économique soviétique, 1935, ou État et droit dans le socialisme, 1936). Bien que nommé vice- commissaire à la Justice en 1936 et ayant participé aux travaux préparatoires de la Constitution soviétique de 1936, il fait l'objet d'attaques de plus en plus fréquentes.

Aux côtés du procureur général de l'URSS, Nikolai Krylenko, et d'autres, Pachoukanis est finalement dénoncé comme « déviationniste trotskiste » et exécuté en 1937, lors des procès de Moscou. Il est remplacé à l'Institut de la Construction soviétique et du Droit par son adversaire Vychinski, qui menait les purges, tandis qu'Alfred Stalguevitch prend sa place à l'Institut juridique de Moscou. Pachoukanis sera réhabilité lors du XXe Congrès du PCUS, en 1956.

Le juriste Hans Kelsen lui consacre plusieurs pages dans The Communist Theory of Law (1955).

Bibliographie

  • Pašukanis, Evgueny, La Théorie générale du droit et le marxisme (1924 ; trad. J.-M. Brohm, présenté par J.-P. Vincent, précédé d’une analyse critique de K. Korsch, EDI, Paris, 1970) ; son œuvre principale parmi bien d'autres.
  • Pashukanis, E. B., Selected Writings on Marxism and Law, edited by P. Beirne & R. Sharlet, Academic Press, London, 1980.
  • Pachukanis, Lenin and Problems of Law (1925)
  • Head, Michael. « The Rise and Fall of a Soviet Jurist : Evgeny Pashukanis and Stalinism », Canadian Journal of Law and Jurisprudence, Vol. 17, No. 2, p. 269-94,
  • Naves, Márcio Bilharinho (pt), Marxismo e direito - um estudo sobre Pachukanis, São Paulo, Boitempo, 2000.
  • Stoyanovitch, Konstantin. « La philosophie du droit en URSS : 1917-1953 ». Paris, Librairie générale de droit et de jurisprudence, 1965
  • Di Mascio, Carlo, Pašukanis e la critica marxista del diritto borghese, Firenze, Phasar Edizioni, 2013. (ISBN 978-88-6358-227-7)
  • Melkevik, Bjarne, Marxisme et Philosophie du Droit: Le cas Pasukanis, Buenos Books international, 2015.

Notes et références

Liens internes

Liens externes

  • Portail du droit
  • Portail de la Russie
  • Portail de l’URSS
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.