Famille Gouhier de Fontenay

La famille Gouhier est une famille subsistante de la noblesse française, d'ancienne extraction, originaire de Normandie. Elle fut maintenue noble en 1666 en Normandie.

Famille Gouhier de Fontenay

Armes

Blasonnement De gueules à trois roses d'argent 2, 1
Branches Fresnay-le-Samson
les Champeaux
Fontenay
le Chesnay
Période XVe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Normandie
Fiefs tenus Charencey
Petiteville
Fontenay
Demeures Château de Petiteville (Eure)
Château de Champ-Thierry (Orne)
Preuves de noblesse
Réformation de la noblesse 1666 à Alençon et Rouen

Cette famille forma plusieurs branches sous des noms de terre différents. Seule la branche Gouhier de Fontenay est aujourd'hui subsistante.

Histoire

Philippe Gouhier, seigneur d'Ectot, marié en 1457 avec Jeanne Courtjarret, eut deux fils, puis quatre petits-fils qui furent les auteurs des quatre branches principales de cette famille [1] :

  • Christophe Gouhier, seigneur d'Ectot et du Mesnil-Baclay, marié par acte du avec Isabelle Rouxel, dame de Médavy, dont [1]:
    • Guillaume Gouhier, seigneur de Roiville, marié avec Nicole des Buats, auteurs de la branche de Fresnay-le-Samson, branche ainée
    • Achille Gouhier, seigneur d'Ectot, marié avec Adrienne Hudebert, auteurs de la branche des Champeaux
  • Philippe Gouhier, seigneur de la Bornerie, marié par acte du avec sa probable cousine Marguerite Gouhier, dont [1]:
    • Maurice Gouhier, seigneur de Fontenay, marié par acte du avec Françoise Le Viel, auteurs de la branche subsistante de Fontenay
    • Richard Gouhier, seigneur du Chesnay, marié avec Charlotte Brosset, auteurs de la branche du Chesnay, de la Chapelle, et de Cerisay

Les diverses branches de la famille Gouhier furent maintenues nobles en 1666, pour la plupart par Bernard de Marle dans la généralité d'Alençon, et pour l'une d'elles par Jacques Barrin de La Galissonnière dans la généralité de Rouen (élection d'Évreux)[2].

Branche des Champeaux

Guillaume Charles Gouhier, seigneur des Champeaux, marié le à Petiteville (Eure) avec Elisabeth Françoise d'Escorches, dame de Petiteville, eut notamment pour fils[1] :

  • Charles Guillaume Gouhier, seigneur des Champeaux, auteur du rameau de Charencey
  • Charles Auguste Gouhier, seigneur de Petiteville, auteur du rameau de Petiteville

Rameau de Charencey

Le rameau de Charencey possédait le château de Champ-Thierry à Charencey (Orne) :

Rameau de Petiteville

La seigneurie de Petiteville a appartenu successivement à quatre familles : les familles de Belleau, d'Escorches, Gouhier et de Sachs. Le domaine a été transmis par héritage en descendance masculine ou féminine jusqu'à nos jours sans jamais être vendu.

Plusieurs châteaux se sont succédé sur la terre de Petiteville.
Le château actuel a été construit en 1867, dans le style du château de Fontainebleau, en briques de Saint-Germain.

  • Robert Charles Guillaume Gouhier de Petiteville (1847-1915) [3], ministre plénipotentiaire
  • Raymond Jules Charles Gouhier de Petiteville, marié avec Mathilde Achard de Bonvouloir

Branche de Fontenay

La branche Gouhier de Fontenay est la seule branche subsistante de cette famille.

Autres personnalités

  • Jean Gouhier défendit avec succès, en 1427, l'abbaye du Mont-Saint-Michel avec 121 nobles français, contre les Anglais qui étaient alors maitres de la Normandie.

Terres

Seigneurs d'Ectot, du Mesnil-Baclay, de Saint-Clément, de Royville, de Fresnay-le-Samson, des Champeaux, de la Bonnerie, de Fontenay, du Chesney, de Saint-Georges, des Authieux, du Mesnil-Renard, de Lignières, de Sainte-Eugénie, de la Chapelle, de Saint-Cénery, de Charencey, et de Petiteville.

Armoiries

De gueules à trois roses d'argent posées 2 et 1

Notes et références

  1. Paul-Louis Lainé, Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France, tome 11, Paris, 1850
  2. Louis d'Izarny-Gargas, Jean-Jacques Lartigue, Jean de Vaulchier, Nouveau Nobiliaire de France, tome 2 (E-L), Versailles, 1998
  3. « Notice LH/1175/29 de Robert Gouhier de Petiteville », base Léonore, ministère français de la Culture

Bibliographie

  • Paul-Louis Lainé, Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France, tome 11, Paris, 1850
  • Colette Sérusier-Guyet, Petiteville ou l'Histoire des Gentilshommes Normands, édition page de Garde, 2004
  • Art, Histoire et Patrimoine du pays de Verneuil, Vernoliana no 16-2006
  • Francis Glatigny, Le pays de Verneuil-sur-Avre, Fromont Glatigny éditeurs, 1987

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de la généalogie
  • Portail de la Normandie
  • Portail de l’Orne
  • Portail du royaume de France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.