Famille de Mornay

La famille de Mornay était une famille seigneuriale du Haut-Bugey, dans ce qui deviendra le département de l'Ain, qui est mentionnée durant la période 1160-1390. Vassale des seigneurs de Thoire-Villars, elle possédait des biens et des droits dans les villages de Mornay, Volognat et Nurieux.

Pour les articles homonymes, voir Mornay.

Famille de Mornay

Armes de la famille : Famille de Mornay

Blasonnement "D'argent au lion de sable"

Histoire

Origine

Le premier membre connu de cette famille est Étienne de Mornay qui était seigneur de cette terre en 1164[1]. Sa descendance immédiate n'est pas connue et il faut attendre le début du XIIIe siècle pour trouver à nouveau mention de ce lignage avec Bernard de Mornay, chevalier, qui fut témoin d'une donation faite en 1217 par Humbert de Thoire aux chartreux de Meyriat.

Guillaume, chevalier, était seigneur de Mornay vers 1220 et mourut peu avant 1250. Il était probablement le frère d'Humbert de Mornay qui fut prieur du monastère bénédictin de Nantua durant la période 1215-1234 environ[2]. D'une épouse dont l'identité n'est pas connue, il eut au moins deux fils :

  • Evrard, chevalier et seigneur de Mornay[3], qui fut l'un des exécuteurs testamentaires d'Hugonet de Matafelon en 1275. Curieusement, Evrard entra au service des comtes de Savoie alors que ces derniers entretenaient des rapports tendus avec les seigneurs de Thoire-Villars, suzerains directs des Mornay. En 1285 il était bailli de Bresse pour le comte Amédée V.
  • Barthélémy qui reçut en partage l'ensemble des biens et droits que la famille possédait dans le village de Volognat. Il fut ainsi à l'origine de la branche cadette des Mornay seigneurs de Volognat et mourut avant 1287. Son fils Hugonet hérita de ses biens et reçut en 1301 d'Humbert de Thoire-Villars l'autorisation d'édifier une maison forte à proximité du village. Ainsi renforcée, la seigneurie de Volognat demeura entre les mains des descendants d'Hugonet jusqu'en 1389.

Extinction

Hugues succéda à Evrard comme seigneur de Mornay à une date qui n'est pas connue. Il avait épousé en 1308 Béatrice de Moyria issue d'une autre grande famille de l'aristocratie du Haut-Bugey[4].

Le dernier membre de la famille des seigneurs de Mornay fut Evrard II, chevalier, qui mourut en 1380 sans laisser de descendance de son union avec Jeannette de Grandval[3].

Homonymes

Il a existé plusieurs familles, apparemment sans liens entre elles, portant le nom de Mornay. Ainsi au chapitre cathédral de Lyon il y eut en 1396 un chanoine du nom de Jean de Mornay qui semble n'avoir eu aucun lien avec les Mornay du Bugey et qui portait d'ailleurs un blason différent de celui de cette famille[5].

La famille de Mornay qui est originaire du Bugey s'est éteinte à la fin du XIVe siècle.

Notes et références

  1. M.-C. Guigue, Topographie historique du département de l'Ain, Aimé Gromier, Bourg-en-Bresse, 1873
  2. G. Debombourg, Histoire de l'abbaye et de la ville de Nantua, imprimerie F.Dufour, Bourg-en-Bresse, 1858
  3. E. du Mesnil, Armorial historique de Bresse, Bugey, Dombes, Pays de Gex, Valromey et Franc-Lyonnais, Aimé Vingtrinier, Lyon, 1872[réf. non conforme]
  4. Samuel Guichenon, Histoire de Bresse et Bugey, rééd. Horvath, Roanne, 1976[réf. non conforme]
  5. E. Vachet, Les anciens chanoines-comtes de Lyon, imprimerie E.Vitte, Lyon, 1897[réf. non conforme]
  • Portail de la généalogie
  • Portail de l’Ain
  • Portail du Bugey
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.