Farjallah Haïk

Farjallah Haïk, né en 1907[1] à Beit Chabab et mort le à Beyrouth, est un écrivain libanais, principalement romancier. En 1967 il reçoit le prix Monceau pour l'ensemble de son œuvre.

Pour les articles homonymes, voir Haïk.
Farjallah Haïk
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Annexes

Bibliographie

  • Zahida Darwiche Jabbour, « Farjallah Haïk, le romancier des années quarante », in Littératures francophones du Moyen-Orient : Égypte, Liban, Syrie, Edisud, Aix-en-Provence, 2007, p. 124-128 (ISBN 978-2-7449-0702-9)
  • Fawaz Houssami, Analyse thématique de l'œuvre romanesque de Farjallah Haïk, Université Paris 4, 2002, 316 p. (thèse)
  • [PDF] Nada Nader, « De L'Étrangère à l'étranger. Différence et francophonie dans Al Ghariba de Farjallah Haïk », in L'étranger tel qu'il (s')écrit, Université de Porto, 2014, p. 244-254 (thèse en préparation)

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. ou 1909 ou 1912, selon les sources
  • Portail de la littérature francophone
  • Portail du Liban
  • Portail du XXe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.