Fernand Desonay

Fernand Desonay, né à Verviers le et mort à Lavacherie le , est un linguiste, militant wallon et académicien belge.

Fernand Desonay
Biographie
Naissance
Décès
(à 74 ans)
Lavacherie
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Conflit
Distinction

Biographie

Pendant la Première Guerre mondiale, encore rhétoricien, Fernand Desonay tente par deux fois de rejoindre l'Armée belge derrière l'Yser, mais est jeté en prison par l'occupant qui le considère comme un prisonnier de guerre.

Diplômé en philologie romane de l'université catholique de Louvain, il enseigne dans divers athénées avant d'être chargé de cours à l'université de Liège à partir de 1936.

En 1929 il est tenté par le fascisme de Mussolini, puis s'en détourne. Il est tenté également par les propositions de Rex (1936-1937) avant de rompre avec Léon Degrelle. Il participe au premier Congrès culturel wallon de Charleroi en 1938, organisé par l'Assemblée wallonne.

Durant l'occupation, les nazis le suspendent de sa charge à l'université en raison de son attitude durant la Première Guerre mondiale ; il la reprend de 1945 à 1960.

En 1950, il entre à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

Il a été honoré du titre de docteur honoris causa de l'université de Montpellier (1955) et de l'université de Bordeaux (1962).

Fernand Desonay se noie dans l'Ourthe à Lavacherie en 1973.

Pensée

Fernand Desonay tente de décrire le caractère wallon dans l'Âme wallonne, insistant sur son attirance pour la musique — à l'instar de ce que fit Jules Michelet au siècle précédent — , et sur la dualité wallonne qu'il fonde sur l'Ardenne et le Sillon Sambre-et-Meuse.

Œuvres

Ouvrages académiques

  • (Éd. avec Pierre Champion [1880-1942]) Antoine de la Sale, Le petit Jehan de Saintré, Paris 1926
  • Le Petit Jehan de Saintré, Paris 1928
  • La philologie en Belgique. Philologie romane, in: Histoire de la Belgique contemporaine, 1830-1914, vol. 3, Bruxelles 1931, p. 206-219
  • Villon, Liège1933, Paris 1947
  • (Éd.) Œuvres complètes d'Antoine de la Sale, 2 vol., Liège/Paris 1935, 1941
  • (Préface) Maurice Grevisse, Le bon usage, Gembloux 1936
  • Les ducs de Bourgogne, Liège, 1938
  • Les littératures étrangères du XXe siècle. I. Le roman et le théâtre. Essai, Paris-Tournai 1938
  • Antoine de la Sale. Aventureux et pédagogue. Essai de biographie critique, Liège/Paris 1940
  • Le Grand Meaulnes d'Alain-Fournier. Essai de commentaire psychologique et littéraire, Bruxelles 1941, Paris 1963
  • Les littératures étrangères du XXe siècle. II. La poésie et l'essai. Essai, Paris-Tournai 1944
  • Le roman français d'aujourd'hui. Essai, Paris-Tournai 1944
  • Dépaysements. Notes de critiques et impressions. Essai, Liège 1944
  • L'art d'écrire une lettre. Guide, Paris/Bruxelles 1945
  • Exercices pratiques sur l'art d'écrire une lettre. Guide, Paris-Bruxelles 1946
  • La vivante histoire du français. Essai, Paris/Bruxelles, 1946
  • Le rapport. Comment l'élaborer. Comment le rédiger. Guide, Paris/Bruxelles 1949
  • (Éds.) Joachim du Bellay, La défense et Illustration de la langue françoyse, Genève/Lille 1950
  • Ronsard. Poète de l'amour, 3 Vol. Bruxelles, André de Rache, 1965. 169 p.
  • Fernand Desonay. Ange. Éditions de la Librairie Encyclopédique. Bruxelles 292 p.
  • Fernand Desonay. Clartés sur le roman français d'aujourd'hui. Casterman. Paris-Tournai sd. 120 p.
  • Jean Cocteau & Fernand Desonay. Discours de réception à l'académie royale de langue et de littérature françaises. suivi du discours d'accueil de Mr. Fernand Desonay. . Paris, Grasset, . 114 p.

Divers

  • Fascisme anno X, Louvain 1932
  • Léopold II, ce géant. Récit, Paris/Tournai 1936
  • Kadou. Récit [Nouvelle], Paris/Tournai 1937
  • Images et visages de Meuse, Paris-Tournai 1938
  • Dans le maquis (-). Souvenirs, Bruxelles 1945
  • Maquis des Ardennes et de chez nous, Éditions du Mouvement National Belge, Bruxelles 1947
  • Air de Venise. Voyage, Bruxelles 1962
  • Air de Virginie. Voyage, Bruxelles 1965

Sources

Lionel Baland, Fernand Desonay, « Des C.A.U.R. au maquis des Ardennes belges' », in Bulletin d'information du Centre liègeois d'histoire et d'archéologie militaire, Centre liègeois d'histoire et d'archéologie militaire (CLHAM), Liège, 2014, n° 137, p. 63-66.

Annexes

Liens externes

  • Portail des langues
  • Portail de la Wallonie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.