Festival Crescendo

Le Festival Crescendo est un festival de musique dédié aux musiques progressives (rock progressif, metal progressif, rock psychédélique) se tenant chaque année à Saint-Palais-sur-Mer, dans la proche banlieue de Royan, depuis 1999[1]. Son but : faire (re)découvrir ce courant musical au public amateur ou avisé, privilégiant la qualité des prestations à l'impact commercial. Ainsi, le festival, supervisé par une association et fonctionnant en partie grâce au bénévolat, est entièrement gratuit. Rassemblant des artistes issus de la scène nationale et internationale (depuis la Suède jusqu'au Pérou ou aux États-Unis), et près de 3000 à 4000 spectateurs par soir pendant trois jours[2], c'est l'un des plus importants festivals de musiques progressives d'Europe[3].

Crescendo

The Last Embrace en concert lors de l'édition 2011.

Genre Musiques progressives (rock progressif, metal progressif, rock psychédélique)
Lieu Saint-Palais-sur-Mer, Charente-Maritime,
France
Coordonnées 45° 38′ 50″ nord, 1° 06′ 37″ ouest
Période 3e week-end d'août
Capacité 15 000 festivaliers (sur trois jours)
Date de création 1999
Organisateurs Association Crescendo
Site web Festival-Crescendo.com
Géolocalisation sur la carte : France
Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Historique

Créé en 1999 sous l'impulsion de deux passionnés originaires de Saint-Palais-sur-Mer, Sébastien Monteaud et Jean-Claude Adelmand[4], Crescendo présente son premier festival en faisant jouer trois groupes durant cinq heures dans la salle du Palais des Congrès à Royan[5]. L'entrée est alors payante et face à l'échec financier qui s'est ensuivi, l'association redirige ses objectifs vers des horizons plus larges : l'actuel festival, entièrement gratuit et en plein air, voit ainsi le jour.

L'esplanade du Concié, face à l'océan Atlantique et à proximité de la Grande-Côte, est depuis lors le site d'accueil de cette manifestation. En perpétuelle amélioration, le festival se tient depuis 2008 sur trois jours, le troisième week-end d'août, et regroupe entre 3 000 et 5 000 personnes chaque soir[6]. Habitants de la région, vacanciers et passionnés de diverses régions et de pays différents se retrouvent chaque année sur cet espace, le transformant en rassemblement humain chaleureux venu voir une dizaine de groupes de rock progressif venus du monde entier. Un village artisanal est par ailleurs installé autour de la scène. Certains passionnés viennent de très loin : Antony Kalugin et Valentina Chalaydyuck, invités en 2009 pour présenter leur groupe Sunchild, ont à nouveau parcouru en 2010 les 3 500 km depuis Kharkiv (Ukraine) pour profiter du festival en tant que spectateurs[7] !

Depuis 2017 nous proposons aux groupes présent de faire un Happy End , un concert unique ou les groupes se mélangent pour une heure de concert et un final avec tous les bénévoles sur scène.

Ces moments de convivialité et de partage sont la clé de voûte de l'Association Crescendo.


Les éditions

  • 1999 : Höstsonaten (Italie), XII Alfonso (France) et Drama (France)
  • 2000 : Mostly Autumn (Grande-Bretagne), Aëntheos (France), Iconoclasta (Mexique)
  • 2001 : After Crying (Hongrie), Eclat (France), Iconoclasta (Mexique), Janos Varga Project (Hongrie), Quidam (Pologne)
  • 2002 : White Willow (Norvège), Taal (France), RPWL (Allemagne), Morrigan (France), Vital Duo (France)
  • 2003 : Änglagård (Suède), Focus (Pays-Bas), Cast (Mexique), Lord of mushrooms (France), Nemo (France), Pineapple Thief (Grande-Bretagne), Taal (France)
  • 2004 : Cabezas de Cera (Mexique), Encore Floyd (France), Flamborough Head (Pays-Bas), High Wheel (Allemagne), Christian Richet (France), Universal Mind (France)
  • 2005 : Underground Jam (Suisse), Drama (France), Five Fifteen (Finlande), Vrooom (France), Trigon (Allemagne), Pain of Salvation (Suède)
  • 2006 : Maldoror (France), Hamadryad (Canada), Spaced Out (Canada), S.U.E. (France), R.T.D. (France), Mike Manring (U.S.A.), Crazy World (Finlande)
  • 2007 : Oxygène 8 (Chili/Mexique/U.S.A.), Lazuli (France), Octopus (Chili), Trettioåriga Kriget (Suède), Motis (France), Karcius (Canada), Phideaux (U.S.A.)
  • 2008 : Flor de Loto (Pérou), Cast (Mexique), Hypnos 69 (Belgique), The Black Noodle Project (France), Wicked Minds (Italie), Turzi (France), Psicotropia (Espagne), Karcius (Canada), Hawkwind (Angleterre)
  • 2009 : Aisles (Chili), Sunchild (Ukraine), Il Bacio Della Medusa (Italie), Simon LEspérance Band (Canada), Mörglbl (France), Electric Swan (Italie), After (Pologne), Baraka (Japon), Djam Karet (U.S.A.)
  • 2010 : Hamadryad (Canada), Moongarden (Italie), Gens De La Lune (France), Sylvan (Allemagne), Il Castello Di Atlante (Italie), Special Providence (Hongrie), Mavara (Iran), Kotebel (Espagne), The Skys (Lituanie), Motis (France)
  • 2011 : The Enid (Angleterre), Beardfish (Suède), Jelly Fiche (Canada), Finisterre (Italie), Eclat (France), Panzerballett (Allemagne), Holding Pattern (U.S.A.), Gungfly (Suède), The Last Embrace (France), Stick Drum Duo (Mexique-France)
  • 2012 : Minimum Vital (France), Quantum Fantay (Belgique), Haken (Angleterre), Pascal Gutman (France), Camembert (France), Karcius (Canada), Clearlight (France), Karfagen (Ukraine), Anglagard (Suède)
  • 2013 : Pär Lindh Project (Suède), Special Providence (Hongrie), Leprous (Norvège), Iconoclasta (Mexique), KBB (Japon), Arabs In Aspic (Norvège), Il Tiempo Delle Clessidre (Italie), Elora (France), Franck Carducci (Hollande), Hollow Child (France)
  • 2014 : Flight 69 (Guyane), Aranis (Belgique), Yuka and Chronoship (Japon), Fred Schneider (France), RTD (France), Barracuda (Suède), Hoggwash (Ukraine), Accordo dei contrari (Italie), Gens de la Lune (France), TDFC (France), Opyke (France), The Enid (Angleterre)
  • 2015 : Wobbler (Norvège), Mörglbl (France), Not a Good Sign (Italie), Arabs in Aspic (Norvège), Profusion (Italie), Crazy World (Finlande), Atoll (France), Psycho Praxis (Italie), Motis (France), Inepsys (France), Hyskal (France).
  • 2016 : Basta ! (Italie), Telescope Road (France, États-Unis, Finlande), The Wrong Object (Belgique), IO Earth (Angleterre), Audio'm (France), Light Damage (Luxembourg), Flor de Loto (Pérou), My Brother the Wind (Suède), Anaïd (France), Herba Ad'Hameli (Espagne), Seven Steps to the Green Door (Allemagne), Anekdoten (Suède).
  • 2017 : festival Off : Anaïd (France), Children in Paradise (France) festival In : Harvest (Espagne), Pat O'May (France), Karibow (Allemagne), Karnataka (Angleterre)
  • 2018 : Juliàn (France), Yang (France), Akiko's Cosmo Space (Japon), Ars Nova (Japon), Galaad (Suisse), Electric Swan (Italie), On the Raw (Espagne), Zio (Angleterre), Mörglbl (France), Tryo (Chili), Karcius (Quebec), Franck Carducci's Band (France)
  • 2019 : Monnaie de Singe (France), Lo Zoo di Berlino (Italie), Sky Architect (Hollande), Pixie Ninja (Norvège), The Kentish Spires (Angleterre), Blank Manuskript (Autriche), Triangle (France) Gungfly (Suède), Io Earth (Angleterre), Hayley Griffiths Band (Angleterre)
  • 2020 : The Bewilders ( France), Ex'Odd (France), Last Flight to Pluto (Angleterre), Universal Totem Orchestra (Italie), London Underground (Italie), Amarok (Pologne), Overhead (Finlande), Oresund Space Collective (Danemark), Baraka (Japon), Karfagen (Ukraine), Hasse Froberg & Musical Companion ( Suède)

Accès

L'accès au site du Concié est possible en voiture depuis Royan en empruntant la rocade de Royan ou depuis le centre-ville de Saint-Palais-sur-Mer par le biais de l'avenue de la Grande-Côte. En venant de La Palmyre, l'accès est direct via la D25. La circulation est souvent extrêmement dense sur ces axes. En venant du cœur de la presqu'île d'Arvert, de La Tremblade, Arvert, Étaules ou Saint-Augustin, les D145 et D141 sont moins fréquentées.

Un réseau de pistes cyclables permet de rejoindre le site du festival depuis Royan et Vaux-sur-Mer. La voie verte de Ronce-les-Bains à Saint-Palais-sur-Mer est une véloroute permettant d'accéder au site depuis Ronce-les-Bains et La Palmyre.

Les transports urbains de l'agglomération de Royan (Cara'Bus) desservent le site de la manifestation.

Autour de Crescendo

Festival In et Festival Off

Depuis 2004, en plus du grand rassemblement ci-dessus cité, Crescendo organise un Festival In et un Festival Off, mettant en place une tournée en Pays Royannais grâce au soutien de la Communauté d'agglomération Royan Atlantique, du Conseil régional, du Conseil général, de la commission culture, des offices de tourismes et des commerçants. Des groupes font ainsi la promotion du grand festival du Concié en amont et en aval de celui-ci, permettant une diffusion plus large de cette musique assez méconnue du grand public à l'exception de certains grands groupes (Genesis, Pink Floyd, King Crimson, Mike Oldfield, Ange, Led Zeppelin, Yes, Deep Purple...).

Crescendo Guyane

Un second festival Crescendo est né en Guyane, et plus exactement à Montsinéry. Cette première édition, forte des 13 années d'expérience de son aînée de Saint-Palais-sur-Mer, a vu sa première édition se dérouler les 21 et avec comme programmation : Beardfish (Suède), Karcius (Canada), Cinquillo (Guyane), Gens De La Lune (France), Special Providence (Hongrie) et Komanti (Guyane).

Articles connexes

Références

  1. La capitale du rock progressif dans Sud Ouest
  2. Une vague rock sur Saint-Palais, article de Laure Herpeux paru dans Sud-Ouest, 20 août 2015
  3. Charente-Maritime : Crescendo, le festival de rock progressif, article de Lucas Roxo paru dans Sud-Ouest, 17 août 2012
  4. La fête avant l'heure, article d'Antoine Magnan paru dans Sud-Ouest, 16 août 2014
  5. Un engagement qui va Crescendo, article de Laura Makary paru dans Sud-Ouest, 16 août 2013
  6. Vidici n°32, septembre 2010, p. 15
  7. « On a fait 3 500 km pour revenir à Crescendo », article de Ronan Chérel paru dans Sud Ouest, 21 août 2010.

Liens externes

  • Portail de la Charente-Maritime
  • Portail du rock progressif
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.