Fitch Ratings

Fitch Ratings Ltd. est une agence de notation financière internationale. Ses principaux concurrents sont Standard & Poor's (S&P), Moody's et Dagong.

Pour les articles homonymes, voir Fitch.

Fitch Ratings

Création
Fondateurs John Knowles Fitch (en)
Forme juridique Société à responsabilité limitée (en)
Siège social Londres
 Royaume-Uni
Actionnaires Hearst Corporation
Activité Secteur financier
Société mère Hearst Corporation (80 %)
Fimalac (20 %)
Filiales Fitch Ratings Japan (d)
Effectif 2 300
Site web www.fitchratings.com

La société a été fondée par John Knowles Fitch (en) le à New York sous le nom Fitch Publishing Company. Elle a fusionné avec la société IBCA Limited, basée à Londres, en , passant ainsi sous le contrôle du holding français Fimalac dont le principal actionnaire est le Français Marc Ladreit de Lacharrière. En 2000, elle a acquis les sociétés Duff & Phelps Credit Rating Co. (basée à Chicago) et Thomson BankWatch, puis s'est retrouvée exposée aux critiques lors de la crise financière de 2007 à 2011[1]. Depuis le , elle est détenue à 80% par le groupe Hearst[2].

Notation du crédit long terme

Échelle de notation financière selon les principales
agences de notation
Signification
de la note 
Moody’s Standard
& Poor’s
Fitch
Ratings
Dagong
Long
terme
Court
terme
Long
terme
Court
terme
Long
terme
Court
terme
Long
terme
Court
terme
Prime
Première qualité
AaaP-1

Prime
-1
AAAA-1+AAAF1+AAAA-1
High grade
Haute qualité
Aa1AA+AA+AA+
Aa2AAAAAA
Aa3AA−AA−AA−
Upper medium
grade

Qualité moyenne
supérieure
A1A+A-1A+F1A+
A2AAA
A3P-2A−A-2A−F2A−A-2
Lower medium
grade

Qualité moyenne
inférieure
Baa1BBB+BBB+BBB+
Baa2P-3BBBA-3BBBF3BBBA-3
Baa3BBB−BBB−BBB−
Non-investment
grade,
speculative

Spéculatif
Ba1Not
prime


Non
prime
BB+BBB+BBB+B
Ba2BBBBBB
Ba3BB−BB−BB−
Highly
speculative

Très spéculatif
B1B+B+B+
B2BBB
B3B−B−B−
Risque élevé Caa1CCC+CCCCCCCCC
Ultra spéculatif Caa2CCC
En défaut, avec
quelques espoirs
de recouvrement
Caa3CCC−
CaCCCCCC
CC/CI/RCC
En défaut sélectif SDDRDDDD
En défaut DD

Fitch Ratings utilise un classement très proche de celui de S&P. En plus des notes ci-dessous, elle utilise également des notes intermédiaires avec les signes « + » et « – », par exemple : BBB+, BBB-. Ainsi, le vendredi , Fitch Ratings a abaissé la note de l'État français de AAA à AA.

Catégorie investissement

  • AAA : meilleure qualité
  • AA : fourchette haute
  • A  : notation supérieure - la qualité du crédit peut toutefois être influencée par la situation économique
  • BBB : notation moyenne, satisfaisante

Catégorie spéculative

(voir aussi : Junk bond)

  • BB : fourchette haute - éléments spéculatifs
  • B : notation spéculative moyenne - la situation financière peut varier
  • CCC : vulnérable, requiert des conditions économiques favorables pour respecter ses engagements
  • CC : obligation très spéculative et très risquée
  • C : hautement vulnérable, en faillite ou en retard de paiements, mais continue les paiements sur les obligations
  • D : défaut de paiement sur les obligations, Fitch estime que la plupart ou la totalité des obligations seront impayées
  • NR : non noté (not rated)

Notation du crédit à court terme

Fitch Ratings utilise la terminologie suivante[3] :

Catégorie investissement

  • F1 : meilleure qualité ; « F1+ » désigne une capacité exceptionnellement forte
  • F2 : bonne qualité
  • F3 : qualité acceptable

Catégorie spéculative

  • B : spéculatif
  • C : fort risque de défaut
  • D : a fait défaut sur toutes ses obligations financières

Notes et références

  1. Ces agences méconnues qui notent la France, Sophie Roquelle, Le Figaro, 14/01/2012
  2. https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0204013475349-fitch-passe-sous-le-controle-de-lamericain-hearst-1074597.php
  3. Site officiel, , consulté le 31 mars 2006

Sources

Voir aussi

Liens externes

  • Portail des entreprises
  • Portail de la finance
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.