Follonica

Follonica est une commune italienne de la province de Grosseto dans la région Toscane en Italie.

Follonica

Vue de Follonica
Administration
Pays Italie
Région Toscane 
Province Grosseto 
Maire Eleonora Baldi
2009-2014
Code postal 58022
Code ISTAT 053009
Code cadastral D656
Préfixe tel. 0566
Démographie
Gentilé follonichesi
Population 22 113 hab. (31-12-2010[1])
Densité 380,36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 55′ 38″ nord, 10° 45′ 45″ est
Altitude Min. 4 m
Max. 4 m
Superficie 5 584 ha = 55,84 km2
Divers
Saint patron Saint Léopold
Fête patronale 15 novembre
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Toscane
Follonica
Géolocalisation sur la carte : Italie
Follonica
Géolocalisation sur la carte : Italie
Follonica
Liens
Site web http://www.comune.follonica.gr.it/

    Géographie

    La municipalité couvre une superficie d'un peu plus de 55 miles carrés, qui s'étend de la côte de Mer Tyrrhénienne, baignée par les eaux du golfe de Follonica, à l'intérieur jusqu'aux collines métallifères, derrière la plaine de la Maremme, dans cette section formée par la rivière Pecora ('mouton') jusqu'à son embouchure. D'un point de vue de l'altitude, on passe du niveau de la mer aux 308 mètres au-dessus du niveau de la mer de Poggio al Chiecco.

    Quartiers

    La ville de Follonica se divise en plusieurs quartiers (dont la plupart participe au Carnaval et au Palio):

    • 167 Ovest
    • Campi Alti al mare
    • Capannino
    • Cassarello
    • Centro
    • Charleroi (ex 167 Est)
    • Chiesa
    • Corti Nuove
    • Rondelli
    • Salciaina
    • San Luigi
    • Senzuno
    • Zona Nuova

    Climat

    Le climat de Follonica est de type climat méditerranéen, avec des étés chauds et secs et des hivers doux et humides.

    Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
    Température minimale moyenne (°C) 3 3 5 7 10 14 17 17 15 11 7 4
    Température maximale moyenne (°C) 12 13 15 18 22 26 30 30 27 22 16 13
    Précipitations (mm) 64 57 56 50 40 27 20 37 65 87 94 65
    Humidité relative (%) 75 72 70 72 70 68 65 66 69 73 75 76

    Histoire

    Le portail de fonte

    Follonica est une ville relativement jeune car sa fondation officielle remonte à la construction Fonderies royales et impériales, voulues par Léopold II de Toscane en 1834. Mais on parle déjà de Fullona pour la première fois en 1038 dans un acte de donation de terrains à l'Abbaye de Sestinga, centre religieux près de Vetulonia (et qui maintenant est dans la commune de Castiglione della Pescaia) et qui possédait une grande partie de la Haute Maremme. Le document le plus probant et qui surement se réfère à la ville actuelle est celui qui parle du commerce de blé en 1312 à l'embouchure du Fullona.

    L'histoire ancienne de Follonica est surtout liée à celle du Château de Valli, dont les ruines sont encore aujourd'hui au Nord de la ville sur une hauteur qui domine le Golfe et qui existait déjà en 884. Il reste le seul centre habité jusqu'à 1834, quand, autour des fonderies, un village commença à se développer. En 1838 commença le vrai développement de Follonica, au même rythme de l'importance économique et culturelle que prenaient ses fonderies: à l'époque, la Fonderia Leopolda était la deuxième plus importante d'Europe et faisait des affaires avec toutes les villes du continent. Il faut préciser que l'utilisation du fer et de ses dérivés (en particulier la fonte) sont typiques de la ville et de la région à partir des Étrusques et ont été une ressource très importante pour le développement sidérurgique de toute la zone.

    Jusqu'à 1923 Follonica fut un hameau de Massa Marittima, puis elle fut élevée à commune autonome avec le Décret Royal n°1373 du , en devenant ainsi la première commune italienne née sous le gouvernement fasciste. Le développement dans le territoire limitrophe de l'activité minière basée sur l’extraction et l’expédition de la pyrite, fit connaître à Follonica une énorme augmentation démographique. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, la ville fut lourdement bombardée par les Alliés et resta sous contrôle allemand jusqu'au . Le marqua la fin de la vocation sidérurgique de la ville, quand toutes les aciéries furent transférées à Piombino. En 1981 Follonica a atteint les 21 000 habitants et des nouveaux quartiers furent construits (Salciaina e Pratoranieri). Le titre de Ville a été conféré juridiquement à Follonica en 2006.

    Toponyme

    Plusieurs hypothèses possibles sont proposées pour ce qui concerne le toponyme du nom de Follonica, qui pourrait venir:

    • de l'étrusque fullona ou de son équivalent latin fullonica, ce qui indique le lieu où étaient lavés et teintés les tissus;
    • du nom fullone, moulin, utilisé en tant qu'adjectif dans acqua fullonica puis comme substantif dans fullonica;
    • d'une déformation vulgaire de oficina fusoria du latin follis, dans le sens de soufflet de forge, en référence à l’activité minière et de fusion de l'ancienne ville étrusque de Populonia.

    Économie

    Une ressource importante de la ville est le tourisme: Follonica est une ville touristique très populaire pendant l'été, visitée surtout par des Italiens et Allemands, mais aussi des Suisses, Français, Autrichiens, Belges et Hollandais. En 2009, Follonica a vu la présence de plus de 550 000 touristes. En 2012, à cause de la crise économique en Europe, il y a eu une forte contraction et à Follonica ont séjourné 340 000 touristes[2] pour remonter à 610 000 touristes en 2015 et 580 000 touristes en 2016[3].

    Depuis 2000, la Fondation pour l'éducation à l'environnement a décerné chaque année à la ville de Follonica le Pavillon Bleu d'Europe, symbole d'une qualité environnementale exemplaire, en particulier de ses eaux et de ses plages.

    En 2001, 2002 et 2003, Follonica a reçu les 3 voiles de Legambiente. Depuis 2004, Follonica a reçu les "4 voiles" de Legambiente, qui la classent parmi les premiers sites touristiques italiens.

    En 2008, Follonica a reçu le "Premio Targa Blu Italia" ('Prix Plaque Bleue Italie'), reconnaissance internationale en matière de sécurité routière.

    Culture


    Monuments

    Les églises

    L'église de Saint Léopold
    • Église Saint-Léopold, dans le centre de Follonica, consacrée en 1838 et projetée par Alessandro Manetti et Carlo Reishammer. Il s'agit de la seule église italienne avec un fronton en fonte (plus precisement le pronaos, la rose et l'abside).
    • Église des Saints-Pierre-et-Paul, dont il y en a deux. La première, bâtie en 1960 est maintenant utilisée que l'été; l'autre plus grande (800 m2) a été bâtie dans les années 2000.
    • Église Notre-Dame-de-Lourdes, église bâtie en 1966 sur un projet de Roberto Monsani, Lisindo Baldassini, Luigi et Giancarlo Bicocchi[4].
    • Église Saint-Paul-de-la-Croix, bâtie dans les années 1990 dans le quartier 167 Ovest, une nouvelle a été construite à quelques centaines de mètres de l'ancienne et consacrée en 2010.
    • La Pievaccia.
    • Chapelle de la Ferme Bicocchi.
    • Chapelle du Château de Valli.

    L'architecture civile

    • L'Area ex ILVA est un site d’intérêt du Parc technologique archéologique des collines minières de Grosseto. Follonica est l'une des sept communes qui font partie du Parc Technologique. Les buts du Parc concernent la conservation et la valorisation du patrimoine naturel, historique, culturel et scientifique des collines minières.
    • Torre Azzurra ('tour bleu'), gratte-ciel de 22 étages et 73 mètres de hauteur qui caractérise le skyline de la ville. Il est le 2e gratte-ciel plus haut en Toscane, après le Grattacielo Matteotti et il est à peine plus haut du Palais de Justice de Florence.
    • Théatre Fonderie Leopolda, ancienne fonderie de fonte, aujourd'hui c'est un théâtre.
    • Château de Valli, vieux château du Moyen Âge.
    • Ferme Bicocchi, ferme du XIXe siècle.
    • Bibliothèque de la Fonte

    Musées

    Deux musées font partie du "Reseau des musées de la Maremme":

    Follonica au cinéma

    Événement commémoratif

    Fêtes, foires

    Le soir du , Follonica célèbre le Ferragosto, une fête d'origine romaine qui tombe le jour de l'Assomption de Marie, avec des feux d'artifice lancés à partir du rivage dans le centre ville.

    Transports

    Follonica se trouve sur l'axe principal de la liaison nord-sud de l'Italie et elle est raccordée au principal réseau d'infrastructure et de transport.

    La moderne Via Aurelia (SS 1), qui court de Rome jusqu'à la frontière franco-italienne, passe très près de la ville.

    Dans le centre de la ville il y a une gare ferroviaire desservie par les trains de Trenitalia, ce qui fait que Follonica est directement relié à Grosseto, Pise, Livourne, Florence, Rome, Milan, Turin, La Spezia et Naples, entre autres.

    L'aéroport le plus proche est l'aéroport international Galileo Galilei de Pise, le principal aéroport du centre de l'Italie et qui relie Pise à toutes les plus grandes villes d'Europe, plus New York et quelques villes du Maghreb. Les autres aéroports auxquels les habitants de Follonica peuvent facilement acceder sont l'aéroport de Florence-Peretola, l'aéroport Léonard-de-Vinci de Rome Fiumicino et l'aéroport international de Rome Ciampino.

    Administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    1987 1995 Enrico Norcini Parti communiste italien, puis Démocrates de gauche  
    1995 2004 Emilio Bonifazi PPI, puis La Margherita  
    2004 2009 Claudio Saragosa Démocrates de gauche, puis Parti démocrate  
    2009 2014 Eleonora Baldi Parti démocrate  
    2014 2019 Andrea Benini Parti démocrate  
    Les données manquantes sont à compléter.

    Hameaux

    • Pratoranieri
    • località di Rondelli


    Communes limitrophes

    Massa Marittima, Piombino, Scarlino, Suvereto

    Population et société

    Histogramme
    (élaboration graphique par Wikipédia)

    Profil ethnique

    Selon les données ISTAT, au la population étrangère à Follonica était de 1 638 personnes. Les nationalités les plus représentées sont:

    Enseignement

    Étant la deuxième ville du département, à Follonica on trouve plusieurs établissements scolaires d'éducation secondaire fréquentés par les jeunes habitants de la partie Nord de la province de Grosseto et de la partie Sud de la province de Livourne

    • Liceo Carlo Cattaneo, où on trouve la voie scientifique, linguistique, des sciences appliquées, des sciences humaines.
    • Istituto tecnico commerciale Leonardo Fibonacci, où on trouve la voie économique et touristique.
    • Istituto professionale Leonardo Da Vinci.

    Follonica est aussi le siège de la Faculté de Biologie Marine de l'Université de Sienne.

    Sports

    L'équipe Follonica Hockey (rink hockey) a dans son palmarès 4 championnats italiens (2004-2005, 2005-2006, 2006-2007 et 2007-2008), 8 Coupes d'Italie (1977, 1981-1982, 2004-2005, 2005-2006, 2006-2007, 2007-2008, 2008-2009 et 2009-2010) 3 Supercoupes d'Italie (2005, 2006 et 2008), une Coupe CERS (2004-2005), une CERH European Lague (2005-2006) et une Coupe Intercontinentale (2006-2007). Ce palmarès la rend la plus forte équipe de l'histoire du rink hockey italien et une des équipes plus fortes de l'histoire du rink hockey, peut-être derrière seulement le FC Barcelone et le Liceo de La Coruña.

    La principale équipe de football de la ville est l'Unione Sportiva Follonica, qui milite dans une ligue régionale (septième division).

    La Pallamano Follonica est l'équipe de handball. Fondée en 1973, elle a milité en première division italienne dans les années '80 et elle est maintenant en deuxième division.

    Follonica a accueilli trois fois le Tour d'Italie : en 1994, 2008 et 2011.

    Le Palagolfo (le palais des sports) est le site d'entraînement pour les "farfalle", l'équipe italienne de gymnastique rythmique, championnes du monde en titre.

    La ville est aussi l'arrivée de la Motocavalcata Colle di Val d'Elsa-Follonica, une compétition motocycliste qui part de Colle di Val d'Elsa et qui voit la participation d'un milliers de coureurs. Il s'agit de 220 km qui sont parcourus en 5-10 heures.

    Personnalités

    Jumelages et pactes d'amitié

    La ville de Follonica est jumelée avec

    Galerie de photos

    Vues du Golfe de Follonica

    Voir aussi

    Notes et références

    1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
    2. (it) Turismo 2012 – analisi dei dati sur le site de la Mairie.
    3. (it) Turismo, 2016 con il segno meno sur le site de la Mairie.
    4. Barbara Catalani, Marco Del Francia, Giovanni Tombari, Itinerari di architettura contemporanea. Grosseto e provincia, ETS, Pisa, 2011, p. 72.

    Liens externes

    • Portail de la Toscane
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.