Forteresse Saint-Dimitri-de-Rostov

La forteresse Saint-Dimitri-de-Rostov est une fortification frontalière de l’Empire russe fondée en 1761 et désaffectée en 1835. Elle est à l’origine de la ville de Rostov-sur-le-Don (oblast de Rostov, Russie).

Forteresse Saint-Dimitri-de-Rostov
Крепость святого Димитрия Ростовского
Présentation
Type
Construction
Démolition
Gestionnaire
Localisation
Adresse
Coordonnées
47° 13′ 30″ N, 39° 43′ 48″ E

Construction

Dans les années 1740 le besoin se fait sentir de renforcer la protection de la douane de Temernik, la forteresse Sainte-Anne ne suffisant plus. Un endroit approprié est trouvé en 1744 par le capitaine Sipiaguine mais le sénat rejette les sept premiers projets avant d’avaliser le le déplacement de la garnison de Sainte-Anne au nouvel endroit. Le l’impératrice Élisabeth signe un oukaze dédiant la nouvelle forteresse à saint Dimitri de Rostov[1], les travaux débutent dans l’année et sont terminés en 1763.

Description

La forteresse Saint-Dimitri-de-Rostov était d’une grande importance stratégique, garantissant l’accès à la Mer d'Azov et la frontière méridionale de l’empire russe. S’étendant sur 76 ha c’était la plus puissante forteresse du sud de la Russie.

La forteresse en forme d’étoile comportait neuf redoutes entourées de fossés et reliés par des demi-lunes. Vers le Don la forteresse était protégée par un bastion dehors en forme de couronne (Kronwerk). En-dessous du bastion deux redoutes, trois batteries et deux demi-bastions renforçaient les fortifications[2]. Deux portes (à l’ouest la porte de l’Archange, à l’est la porte de Saint Georges) contrôlaient l’accès à la forteresse, armée de 238 canons.

Au centre de la forteresse s’élevait la cathédrale de l’Intercession.

Démantèlement

La guerre russo-turque de 1768-1774 et le traité de Küçük Kaynarca (1774) renforcent la présence russe au nord de la Mer Noire, la forteresse Saint-Dimitri-de-Rostov perd son caractère frontalier et stratégique. En 1811 les faubourgs de la forteresse deviennent la ville de Rostov-sur-le-Don. La garnison est transférée à Anapa en 1835, les bastions et fossés sont détruits au cours du XIXe siècle.

De nos jours le territoire où se situait la forteresse est compris entre les rues Gorki et Stanislavski ainsi que la perstpective Tchékhov et la ruelle de la forteresse.

Notes

Liens internes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de la Russie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.