Fortune et infortune de la femme mariée

Fortune et infortune de la femme mariée est la thèse d’État de François de Singly, rédigée sous la direction d'Alain Girard. Elle est parue en 1987 et analyse les effets de la mise en couple sur la carrière professionnelle de la femme. Pour la femme, la gestion du capital scolaire sera différente de celle de l'homme, et sera surtout réinvestie dans la sphère familiale au profit des enfants et du conjoint. Quel est le prix social de la mise en couple pour les femmes? Quels sont les effets du mariage sur la carrière professionnelle des femmes?

Fortune et Infortune de la femme mariée
Auteur François de Singly
Pays France
Genre Thèse d'Etat en sociologie
Date de parution 1987

Résumé

Cet ouvrage de sociologie de la famille montre les effets de la mise en couple et du mariage sur la vie professionnelle des femmes. Cet ouvrage dénonce l'idée reçue selon laquelle les femmes des classes moyennes ou supérieures occuperaient un emploi tourné vers l'épanouissement personnel et les femmes des classes populaires un emploi davantage contraint. En effet, un classement est établi à propos du rendement du diplôme selon le statut marital de l'homme et de la femme. Singly montre que le prix de la vie conjugale est plus élevé pour les femmes que pour les hommes car une femme, à niveau de diplôme égal à celui d'un homme, s'investira moins dans sa carrière professionnelle dès lors qu'elle est en couple et se consacrera davantage à sa famille.

Les hommes mariés obtiennent d'après cet ouvrage, un meilleur "rendement sur le marché du travail" que les autres catégories: les hommes mariés plus que les hommes célibataires; les femmes célibataires plus que les femmes mariées; les hommes mariés plus que les femmes mariées et les hommes célibataires plus que les femmes célibataires[1] En effet, cela s'explique par l'investissement massif des femmes dans la sphère familiale, qui nuit à sa carrière professionnelle après le mariage, mais favorise, au contraire, la carrière professionnelle du mari.

Concepts et apports méthodologiques et théoriques

Singly analyse les effets de la "dot scolaire" sur la mise en couple des femmes, et le rapport entre famille et travail[2].

Méthodologie

Les femmes sur lesquelles portent l'enquête sont des femmes qui se sont mariées dans les années 1950 jusqu'au début des années 1980.

Articles connexes

Références

  • Portail de la sociologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.