Fossette sensorielle

Les fossettes sensorielles, ou fossettes thermosensibles, ou fossettes loréales sont des organes sensoriels permettant à certains serpents de détecter le rayonnement infrarouge émis par leur proie.

Systèmes de détection infrarouge

Python (en haut) et serpent à sonnette (en bas). Flèches rouges : ouvertures des fossettes sensorielles. Flèches noires: narines.

La fossette sensorielle est un organe sensoriel des serpents. Il permet à différents serpents de détecter le rayonnement infrarouge[1]. Les fossettes sensorielles sont localisées de chaque côté de la tête entre l'œil et la narine dans la mâchoire supérieure. La fossette sensorielle peut distinguer des changements de température allant jusqu'à 0,003 °C[réf. nécessaire]. Grâce à ce sens, les serpents peuvent chasser même en obscurité complète. Cette fossette a donné le nom en allemand aux Crotalinae : Grubenorgan - Grubenotter (Crotalinae).

Fossettes labiales d'un Python vert

La fossette labiale est un autre organe sensoriel un peu moins efficace que la fossette sensorielle des serpents. Dans la famille des Boidae, ce sont surtout les Pythoninae (à l'exception des espèces du genre Aspidites) et quelques genres de la sous-famille des Boinae qui possèdent ces fossettes. Ces serpents peuvent distinguer des changements de température allant jusqu'à 0,026 °C[réf. nécessaire].

Du point de vue évolutif, les deux organes se sont développés indépendamment.

Références

  • Portail de l’anatomie
  • Portail de l’herpétologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.