France Audoul

Francine Jeanne Étiennette Audoul-Martinon dite France Audoul, née à Lyon le et morte en 1977, est une peintre et résistante française, sœur deJean Martinon

France Audoul
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Lieu de détention

Biographie

Formé à l'école des Beaux-Arts de Lyon, elle s'installe à Paris et expose en 1929 au Salon des Indépendants.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle est arrêtée comme membre de la Résistance intérieure française, dans la région de Toulouse et est déportée au camp de Ravensbrück (1943). Durant sa captivité elle exécute sur le vif des croquis.

En 1946, elle prend part aux illustrations de l'ouvrage collectif sur Ravensbrück, Ravensbrück, l'Enfer des femmes publié chez Tallandier, rédigé par des résistantes déportées et fait éditer en 1966 un ouvrage illustré de ses dessins sur la déportation, Ravensbrück 150 000 femmes en enfer aux éditions Le Déporté[1].

Elle est la tante de l'écrivain Jean-Paul Martinon (en).

Bibliographie

  • Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, Tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 58
  • Bénézit, 1999

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail de la Résistance française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.