Francine Raynault

Francine Raynault est une femme politique québécoise. Elle a été députée de la circonscription de Joliette à la Chambre des communes du Canada sous l'étiquette du Nouveau Parti démocratique de 2011 à 2015.

Pour les articles homonymes, voir Raynault.

Francine Raynault
Fonctions
Députée de Joliette

(4 ans, 5 mois et 17 jours)
Élection Élection fédérale canadienne de 2011
Législature Chambre des communes du Canada
Groupe politique Nouveau Parti démocratique
Prédécesseur Pierre Paquette
Successeur Gabriel Ste-Marie
Biographie
Nationalité Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique
Profession femme d'affaires, agente immobilière.

Biographie

Mme Raynault s'est présentée pour la première fois à l'élection fédérale canadienne de 2008, terminant en quatrième place derrière le député bloquiste sortant, Pierre Paquette. Lors de son deuxième essai, Mme Raynault fut élevée par la vague d'appui au NPD au Québec, coiffant M. Paquette par une marge de 8 147 voix[1]. Cependant, lors d'une assemblée d'investiture tenue en avril 2015 afin de choisir le candidat pour la prochaine élection, elle n'a pas été choisie candidate du Nouveau Parti démocratique, les militants lui préférant Danielle Landreville[2].

Résultats électoraux

Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix % des voix
     Michel Morand Conservateur +05 525, 9,67 %
     (sortant) Pierre Paquette Bloc québécois +18 804, 32,9 %
     François Boucher Libéral +03 545, 6,2 %
     Francine Raynault NPD +27 050, 47,33 %
    Annie Durette Vert +02 227, 3,9 %
Total 57 151 100 %
Élection fédérale de 2008
Candidat Parti # de voix % des voix
     Sylvie Lavallée Conservateur +09 540, 17,83 %
     (sortant) Pierre Paquette Bloc québécois +28 040, 52,4 %
     Suzie St-Onge Libéral +07 769, 14,52 %
     Francine Raynault NPD +05 579, 10,42 %
    Annie Durette Vert +02 588, 4,84 %
Total 53 516 100 %

Notes et références

  1. Réjean Turgeon, « Victoire de Francine Raynault », L'action, (lire en ligne)
  2. Hélène Buzzetti, « Surfer sur la vague orange, puis partir : Trois députés du NPD au Québec perdent leur investiture », sur Le Devoir, (consulté le 8 février 2017)

Liens externes

  • Portail de la politique canadienne
  • Portail du Québec
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.